Servitudes et grandeur de Benoît XVI (Le Point, le 21 janvier 2010)

SOS DarfourIl faudrait quand même que l’on arrête avec la mauvaise foi, les partis pris et, pour tout dire, la désinformation dès qu’il est question de Benoît XVI.

Il y a eu, lors de son élection, ce procès en « ultraconservatisme » repris en boucle par les médias (comme si un pape pouvait être autre chose, en effet, que « conservateur »).

Il y a eu ces sous-entendus appuyés, quand ce ne furent pas ces grosses blagues, sur le « pape allemand », le « post-nazi » ensoutané, celui que les Guignols de l’info surnommaient carrément Adolf II (et ce parce qu’il fut enrôlé, comme tous les enfants et adolescents de son âge, dans les mouvements de jeunesse du régime).

Il y a eu le truquage pur et simple des textes – à propos, par exemple, de son voyage à Auschwitz de 2006 où l’on prétendit et où, le temps passant, les souvenirs devenant plus incertains, l’on répèta, là aussi, en boucle qu’il aurait évoqué les 6 millions de morts polonais, victimes d’une simple « bande de criminels », sans préciser que la moitié d’entre eux étaient juifs (la contre-vérité est, ici, proprement sidérante puisque Benoît  XVI parla bel et bien, ce jour-là, des « puissants du IIIe Reich » tentant d’« éliminer » le « peuple juif » du « rang des nations de la terre » – cf. Le Monde du 30 mai 2006).

Et puis voici, aujourd’hui, le record, j’allais dire le pompon, avec cette visite à la synagogue de Rome, venue après ses deux visites aux synagogues de Cologne et de New York et où le même chœur de désinformateurs n’a pas attendu qu’il ait franchi le Tibre pour annoncer, urbi et orbi, qu’il n’avait ni trouvé les mots qu’il fallait, ni accompli les gestes qui convenaient – et qu’il avait, donc, raté son coup…

Alors, puisque l’événement est encore chaud, on me permettra de mettre, ici, quelques points sur quelques i.

Benoît XVI, quand il s’est recueilli devant la couronne de roses rouges que l’on disposait face à la plaque commémorative du martyre des 1 021 juifs romains déportés, n’a fait que son devoir mais il l’a fait.

Benoît XVI, quand il a rendu hommage aux « visages » de ces « hommes, femmes et enfants » raflés dans le cadre du projet d’« extermination du peuple de l’Alliance de Moïse », a dit une évidence mais il l’a dite.

pape synagogueDe Benoît XVI reprenant, mot pour mot, les termes de la prière de Jean-Paul II, il y a dix ans, au Mur des lamentations, de Benoît XVI demandant donc « pardon » au peuple juif pogromisé par la fureur d’un antisémitisme longtemps d’essence catholique et formulant les choses, je le répète, en lisant le propre texte de Jean-Paul II, il faut arrêter de répéter, comme des ânes, qu’il est en-retrait-sur-son-prédécesseur.

A Benoît XVI déclarant enfin, après une deuxième station devant l’inscription commémorant l’attentat commis en 1982, à Rome, par des extrémistes palestiniens, que le dialogue judéo-catholique engagé par Vatican II est désormais « irrévocable », à Benoît XVI annonçant qu’il entend « approfondir » et « développer » le « débat entre égaux » qu’est le débat avec ces « frères aînés » que sont les juifs, on peut faire tous les procès que l’on veut mais pas celui de « geler » le processus engagé par Jean XXIII.

Et quant à l’affaire Pie XII…

Je reviendrai, s’il le faut, sur la très complexe affaire Pie XII.

Je reviendrai sur le cas de Rolf Hochhuth, auteur de ce -fameux « Vicaire » qui lança, en 1963, la polémique autour des « silences de Pie XII ».
Je reviendrai sur le fait, en particulier, que ce bouillant justicier est aussi un négationniste patenté, condamné -plusieurs fois comme tel et dont la dernière provocation consista, il y a cinq ans, dans une interview à l’hebdomadaire d’extrême droite Junge Freiheit, à prendre la défense du négateur des chambres à gaz David Irving.

Pour l’heure je veux juste rappeler, comme vient de le -refaire Laurent Dispot, dans la revue que je dirige, La Règle du jeu, que le terrible Pie XII fut, en 1937, alors qu’il n’était encore que le cardinal Pacelli, le coauteur de l’encyclique « Avec une brûlante inquiétude » qui demeure, aujourd’hui encore, l’un des manifestes antinazis et les plus éloquents de l’époque.

Pour l’heure, on doit à l’exactitude historique de préciser qu’avant d’opter pour l’action clandestine et le secret, avant d’ouvrir donc, sans le dire, ses couvents aux juifs romains traqués par les nervis fascistes, le « silencieux » Pie XII prononça des -allocutions radiophoniques (celles, par exemple, de Noël 1941 et 1942) qui lui valurent, après sa mort, l’hommage d’une Golda Meir qui savait ce que parler veut dire et ne -craignit pas de déclarer : « pendant les dix ans de la terreur nazie, alors que notre peuple souffrait un martyre effroyable, la voix du pape s’est élevée pour condamner les bourreaux. »

Et, pour l’heure, on s’étonnera surtout que, de l’assourdissant silence qui se fit, dans le monde entier, autour de la Shoah, on fasse porter tout le poids, ou presque, sur celui des Souverains du moment qui a) n’avait ni canons ni -avions à sa -disposition ; b) ne ménagea pas ses efforts pour, nous disent la plupart des historiens sérieux, partager avec ceux qui en disposaient les informations dont il avait connaissance ; c) sauva, lui, effectivement, à Rome mais aussi ailleurs, un grand nombre de ceux dont il avait la responsabilité morale.

Ultime retouche au Grand Livre de la sottise -contemporaine : Pie ou Benoît, on peut être pape et bouc émissaire.
Bernard-Henri Lévy


Tags : , , , ,

Classés dans :

34 commentaires

  • Louis dit :

    Bravo monsieur BHL, merci pour cette acte de bravoure face au politiquement correct. C’est juste super que quelqu’un comme vous lutte contre la pensée unique et la désinformation chronique qui ravage notre pays et le monde.
    Je suis catholique et ce soir je ferais prier mes enfants à vos intentions.
    Louis

  • Montarodan dit :

    Prise de position importante! et Article qui permet d’ouvrir les yeux de l’imbécile que je suis. J’aurai du éteindre la télé et m’informer!

  • Tony Cavaleri dit :

    Bonjour,
    Bravo pour votre sujet que l’on sent « fouillé de fond en comble » et où certaines références étayent en étayent le fond . J’ai eu le double plaisir de vous lire pour la forme y apportée , bien entendu ( on apprécie la parfaite maîtrise rédactionnelle de l’auteur) mais également par le fait que vous interpellez le lecteur à  » revoir sa copie’ en matière d’ histoire  » papale » ancienne et actuelle.. Vous défendez une cause sans montrer votre  » adhésion » à celle-ci de manière objective mais néanmoins éclairée.
    Cela change d’un certain journalisme…

    Bien à vous et cordialement.
    Tony Cavaleri , inventeur liégeois

  • ALM dit :

    Cher Monsieur,
    Permettez moi de vous dire Merci. Cela fait du bien de voir une voix s’élever contre ce lynchage médiatique, souvent mensonger!
    Il incombe à Benoit XVI un rôle bien difficile aprèsle pontificat de Jean-Paul II, ce grand homme de la communication. Benoit XVI est davantage un pape de la réflexion, un grand homme d’Eglise et théologien et, effectivement certaines gaffes ont été commises.
    Pourtant on ne peut attendre du représentant des catholiques des prises de positions qui iraient à l’encontre des principes mêmes de l’Eglise qu’il défend.

    Je viens de lire un recueil d’archives de la papauté intitulé Les Secrets du Vatican. Il est intéressant de voir combien dans le contexte tragique de l’époque, Pie XII a tout fait pour défendre les juifs et particulièrement ceux de Rome et d’Italie.
    Il est aussi incroyable de traiter ce pape d’antisémite alors qu’il a été adulé et congratulé après-guerre pour ses prises de position sur le sujet.

    Bonne réflexion!

  • ysé dit :

    Je suis touchée que BHL signe là, très tranquillement mais sûrement, une position d’intellectuel honnête, libre, et finalement courageuse par les temps qui courent!

  • Damien dit :

    Oser dire cela…
    Oser ne pas penser comme tout le monde…
    Oser avancer des faits concrets en face de si plaisants mensonges….

    La grande classe M. BHL !
    Peu de « journalistes » ont votre étoffe !

  • collignon dit :

    merci pour une de ces remises au point nécessaires et que vous savez multiplier.

  • gigi dit :

    Votre article ressemble à un remords tardif. Trop tard, le mal est fait. Ceux qui y ont participé ne sont pas prêts à faire amende honorable. Ils sont même fiers d’eux et prêts à poursuivre leur dénigrement systématique et leur travail méthodique de sape. Hegel qualifierait cela « ruse de l’Histoire ». Il faut en effet que d’autres sensibilités religieuses trouvent leur place en Europe. Il n’empêche que ces pieux mensonges contribuent aussi aux replis identitaires et aux ressentiments qui les nourrissent.

  • Bruno dit :

    Monsieur, votre intervention est un évènement historique. Il faut poursuivre, et montrer que la désinformation sur l’Eglise et la papauté coule du même tonneau que le dénigrement d’Israël et la lâcheté politique de l’Europe. Je vous souhaite bon courage et vous assure de mon soutien dans la prière.
    Permettez-moi d’inviter vos lecteurs à lire le livre de David Dalin, Pie XII et les Juifs (éd. Tempora)

  • Gaudin dit :

    Cher Monsieur,

    Votre prise de position envers Benoît XVI et Pie XII vous honore et montre une liberté d’esprit hors des chemins tracés (par qui ?) que tout le monde ou presque suit.

    J’aimerais que votre liberté d’esprit aille jusqu’à demander l’abrogation de la loi Gayssot afin que l’abcès de la Shoah soit traité par des historiens et non sous le manteau. Vous accusez Tel de négationnisme alors que la discussion n’est pas libre. Faurisson comme d’autres nient les chambres à gaz en citant des sources. Sources incomplètes si j’en crois Jean-Claude Pressac. On reste sur le domaine de la croyance, de la thèse, de la dispute alors que nous devrions avoir une connaissance historique des faits, faits qui peuvent varier d’un camp à l’autre, d’une époque à une autre, d’un sadique à un autre. La loi Gayssot bloque la discussion alors que la vraie question est : a-t-on le droit au nom d’une guerre d’assassiner une ethnie ?

    Personnellement je me demande si ce n’est pas le but de la guerre : faire disparaître l’autre. Une sorte de combat d’espèces dans la nature. Peut-être que l’homme est encore plus proche de la bête que nous l’imaginons. G.

  • Michèle Fischer dit :

    Merci du fond du coeur, Monsieur, pour votre courage et votre honêteté intellectuelle. Et que Dieu vous bénisse.
    Michèle, Genève

  • Théophile dit :

    MERCI !
    Pour votre clairvoyance, pour votre honnêteté intellectuelle et pour votre courage moral !
    Et quel plaisir de lire un article écrit dans un style aussi vif et élégant, cela change de tant de misère journalistique !
    Le catholique que je suis, et le chrétien que je tache de devenir chaque jour, se trouve comblé par une telle hauteur de vue.
    Encore MERCI et BRAVO !

  • celine dit :

    Je voudrais simplement voue dire MERCI de rendre justice a Benoit XVI et Pie XII par cet article! Certes vous ne faites que rappeler des faits historiques -unanimment tus-, cependant il s’agit la d’un acte courageux dans le contexte actuel. En refusant le confort de participer a l’aberrant proces d’intention dont ces papes sont victimes, vous gagnez sans doute le respect de toute personne honnete.

  • SOUDANT CLAUDE dit :

    Merci à Bhl, le 21 janvier j’ai réagi avec stupéfaction à un Édito surprenant autant qu’épouvantable du directeur de l’union journal champagne Ardennes, qui est le journal local. Je ne sais pas si commentaire le permet mais je vous soumet le lien, http://www.lunion.presse.fr/index.php/cms/13/article/412567/Edito___Benoit#
    que chacun puisse constater ce qui peut s’écrire par des personnes chargées de l’information.
    Claude Soudant

  • Père Matthieu Villemot dit :

    Merci.
    On retrouve là votre exactitude, votre goût de la vérité, votre style aussi.
    Je suis prêtre, je me suis promis de ne pas rater en homélie une occasion de fustiger l’antisémitisme catholique, encore si vivant, j’ai appelé les catholiques à faire leur devoir républicain en avril 2002; et j’apprécie qu’on m’aide -surtout vous- à bien cerner le vrai combat.
    Fidèle lecteur.

  • Bravo je suis stupéfait de votre « évolution » positive qui vous rapproche de la vérité et du Vatican. Je souhaite vivement que tout les « juifs » du monde reviennent vers le monde catholique qui est finalement le seul qui leurs a fait une place malgré tout alors que le monde protestant américain et germanique est à l’origine des plus grands malheurs qui les ont frappés.

    BHL serais-tu devenu un libre penseur au lieu d’un militant?

    Jean Luc Angrand – Historien

  • de lestapis dit :

    je vous felicite pour votre honeteté à propos du pape scandalement traité dans les médias

  • sebag dit :

    Monieur Bernard Henri Levy merci pour les précisions et les informations que vous nous apportez. C’est vrai qu’il y a eu une débauche d’accusations contre Pie XII que nous pauvres mortels sommes incapable de vérifier. C’est pour cette raison que j’approuvais la levé des secrets des archives du pape, ce qui aurait permis de remettre à l’endroit ce qui n’avait plus ni queue ni tête.

    En tout état de cause mercie encore pour vos combats qui restent profondément justes et sincères.

  • nasth dit :

    Merci BHL pour respecter tant votre statut d’intellectuel que vos lecteurs.

  • haffner claire dit :

    Merci Monsieur, vous me faites du bien, je suis religieuse catholique d’ascendance juive et fière de l’être, ce sont mes grands parents qui se sont convertis, pas moi. J’aime le peuple d’Israël de tout mon coeur, je prie tous les jours pour la réconciliation entre Israël et l’Eglise, et dans les temps qui sont les nôtres, cette prière se fait dans la souffrance parce qu’il semble qu’Amalek s’agite pour casser systématiquement tout ce qui a été fait, par le mensonge, la médisance et la calomnie. Un article comme le vôtre me fait grand bien et je vous en remercie. En passant, je viens de relire votre enquête sur le meurtre de Daniel Pearl et je constate que ce que vous avez trouvé est tout à fait confirmé. Mais je ne m’étonne pas : le peuple d’Israël n’est-il pas prophète…?
    avec toutes mes amitiés, soeur Claire

  • D.de ravignan dit :

    Bravo et merci de votre article qui remet en effet les pendules à l’heure et qui rétablit la Vérité.
    En espérant que votre article soit lu par le plus grand nombre et qu’il fasse cesser toute cette désinformation.

  • jmn dit :

    En introduction, j’aimerais dire combien j’aime BHL, le plus grand défenseur d’Israël dans le monde.

    Pour revenir au sujet, j’aimerais également souligner le fait que Jacques Chirac dans son discours en 1995, a reconnu la responsabilité du régime de Vichy dans la déportation et l’extermination de 90 000 Juifs de France, il n’a fait que son devoir, mais il l’a fait.
    En ce qui concerne, le pape Pie XII, il n’est pas nécessaire de posséder des canons pour dire « non » au régime nazy à l’extermination des « juifs ».
    De savoir si le pape Pie XII était un bon ou mauvais pape, c’est le travail que doivent faire les historiens en examinant notamment les archives du Vatican, mais d’apprendre sa béatification avant l’ouverture de ces archives, c’est une insulte au peuple de l’alliance.

  • Jean-Tristan dit :

    Merci infiniment !! Votre hommage, par sa justesse et sa rareté, fait plaisir à lire, tout particulièrement parce qu’il vient d’un non chrétien !!

  • Trabucco dit :

    Merci pour votre article. De nos jours c’est très rare de voir un homme courageux, qui n’a pas peur de prendre position pour que la vérité soit rétablie . Le lynchage médiatique auquel on assiste aujourd’hui dans tous les médias, au sujet de notre Pape et de l’église catholique en particulier est très grave. Que Dieu vous bénisse.

  • Cédric Lesluyes dit :

    Merci Bernard-Henri Levy !

    Vous êtes un des rares à souligner la dignité morale de Benoît XVI, et à dénoncer a contrario le torrent de boue qui est déversé chaque jour sur le Pape et l’Eglise par les mêmes qui par ailleurs estiment la résistance du Hamas.
    Un petit bémol : il y a une nette tradition philosémite à Rome qui, partant de Grégoire I (590-604) avec le décret « sicut judaeis » -garantissant une égalité stricte des droits entre Juifs et Chrétiens-, aboutit à ce que vous dites de Pie XII. Alors que les pogroms et expulsions de Juifs se sont succédés dans les grands pays européens, rien de tel n’est arrivé en Italie grâce à la papauté. La documentation est abondante, et je suppose que vous avez comme moi lu David Dalin, « The Myth of the Pope of Hitler ».
    Chrétiens éclairés, Juifs éclairés, et Laïques éclairés doivent marcher ensemble plus que jamais afin de contrer l’esprit munichois et technocratique européen. L’avenir proche de la France est en jeu. L’avenir proche d’Israël est en jeu.

  • Jean Fave dit :

    En plus de courageux, cet article est UTILE. Merci Monsieur BHL de fournir aux gens ordinaires les références intellectuelles et historiques nécessaires à l’expression de la Vérité.

  • Pital dit :

    Bravo pour cet exemple de courage et d’honnêteté intellectuelle.

  • beatrice dit :

    C’est toujours profondément émouvant, réconfortant et encourageant, de voir quelqu’un s’élever contre l’injustice. Que ceux qui médisent d’autrui se rendent compte du mal qu’il font au monde et à eux-mêmes, c’est le voeu que l’on a envie de faire après une telle déclaration, que l’on est bien obligé de qualifier de rare donc de courageuse. Merci.

  • Christophe Lepelletier dit :

    Monsieur,

    Je suis très ému à la lecture de votre plaidoyer pour la vérité sur Benoît XVI, Jean-Paul II et Pie XII dans leur démarches respectives vis-à-vis du peuple juif. Emu également qu’un grand périodique français comme Le Point ait accepté de publier des propos tellement à contre-courant de ceux publiés de façon inique dans la majeure partie de la presse française sur ce qui a trait à la papauté en général.
    Vos propos témoignent avec d’autant plus de force de votre courage en la matière que vous êtes un intellectuel juif.
    Je tiens à vous rendre un profond hommage.
    J’espère que la puissance novatrice de votre exemple fera jurisprudence auprès de nombreux organes de la presse écrite et audio-visuelle française … et internationale. L’enjeu est tout à la fois intellectuel, moral et spirituel pour l’humanité qui précisément a besoin repères justes et vrais pour s’orienter et s’édifier dans le respect, la confiance et la charité mutuels.
    Catholique, je rends grâce à Dieu pour votre action et je Le prie d’envoyer tout particulièrement son Esprit Saint sur tous les intellectuels et journalistes de bonne volonté.
    Soyez béni, cher Monsieur Bernard-Henri Levy
    Christophe Lepelletier

  • ronron dit :

    On attend maintenant un commentaire sur la position du pape vis -à-vis du projet de loi au Royaume Uni contre la discrimination liée à l’orientation sexuelle.

    Humanisme vs Croyances

  • Auffray F. dit :

    Un très intéressant article d’un autre philosophe français sur Benoit XVI, un peu ancien (2008) mais toujours d’actualité.
    C’est sur le site de l’historien universitaire Edouard Husson, le plus grand spécialiste français du nazisme :
    http://www.edouardhusson.com/Retour-sur-une-levee-d-excommunication_a135.html

    Ceci ne concerne pas directement Pie XII, mais c’est à mettre en rapport avec les polémiques récentes et éclaire bien l’article de BHL.

  • Anne Sophie dit :

    Merci pour cet article. J’en ai les larmes aux yeux…

  • Jean-Charles de Fontbrune dit :

    Cher Monsieur,
    Je vous ai écrit, lors de la publication de cet article. Je ne sais si Le Point vous a transmis ce courrier qui contenait ce que j’écrivais dans mon livre de 1984 à propos de Pie XII – La prophétie des papes de Saint Malachie, aux éditions du Rocher. J’avais été invité , lors de la présentation de la version espagnole de cet ouvrage, par le consulat de Tunisie à Madrid à venir vous écouter. Vous nous aviez présenté votre épouse.
    Un grand merci pour votre courage et mes félicitations pour vous qui n’acceptez ni le « politiquement correct », ni « la pensée unique ».
    Avec ma bien vive sympathie et ma haute considération, Jean-Charles de Fontbrune

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>