Philippe Val

Philippe Val


Philippe Val est humoriste, écrivain, musicien, chansonnier, acteur et journaliste. Il a été le directeur de la publication et de la rédaction du journal Charlie Hebdo de 1992 jusqu’en mai 2009, date à laquelle il a été nommé directeur de France Inter.

Les dates-clef de Philippe Val

1952 : naissance de Philippe Val à Paris.
1970 : rencontre entre Philippe Val et Patrick Font.
1992 : devient chroniqueur à France Inter, chez Jean-Luc Hees, dans l’émission Synergie.
1992 : Philippe Val refonde avec Cabu, après la brève aventure de La Grosse Bertha, le nouveau Charlie Hebdo.
1995 : se fait casser la mâchoire et plusieurs dents par deux militants anti-IVG qui l’attendaient devant la Maison de la radio, au sortir de l’émission de Christophe Dechavanne intitulé « Trop de débauche ou trop de morale »
1996 : rupture avec Font.
2004 : directeur de la rédaction et directeur de la publication de Charlie.
2005 : Philippe Val fait campagne pour le Oui au référendum français sur le Traité constitutionnel européen.
2006 : publication, dans Charlie, des « caricatures de Mahomet ».
2008 : Val gagne son procès contre les organisations qui lui avaient reproché la publication des caricatures de Mahomet.
2008 : licencie le caricaturiste Siné, pour propos antisémites tenus, dans les pages mêmes du journal.
2009 : Philippe Val rejoint Jean-Luc Hees à Radio France et quitte alors ses fonctions à la tête de Charlie Hebdo.

Les oeuvres-clef de Philippe Val

Le Référendum des Lâches : les arguments tabous du oui et du non à l’Europe, Le Cherche midi, 2005
Traité de savoir survivre par Temps Obscurs, Grasset, 2007
Les Traîtres et les Crétins : chroniques politiques, Le Cherche midi, 2007
Reviens, Voltaire, ils sont devenus fous, Grasset, 2008..

Philippe Val et Bernard-Henri Lévy

En 1998, Philippe Val disait de Bernard-Henri Lévy qu’il était « l’Aimé Jacquet de la philosophie ». Le 4 novembre 2007, il rend favorablement compte du dernier livre de celui-ci, Ce grand cadavre à la renverse, dans l’émission Ça balance à Paris sur Paris Première ainsi que dans Charlie Hebdo. La vérité est que les deux hommes se sont, entre temps, retrouvés sur l’essentiel. La critique de l’islamisme radical. La dénonciation des théories du complot. La méfiance à l’endroit de la mouvance altermondialiste et du Monde Diplomatique. La défense de Ayaan Hirsi Ali qu’ils présentent ensemble, lors d’un mémorable meeting à l’Ecole Normale Supérieure de la rue d’Ulm, le 10 février 2008. La campagne contre les tests ADN que tente d’imposer le gouvernement Fillon Sarkozy en 2007. La guerre contre toutes les formes de souverainisme et d’idéologie « national-républicaine ». Et puis, enfin, l’affaire Siné où Bernard-Henri Lévy vient tout de suite en renfort de Philippe Val, à travers un article publié par le Monde du 21 juillet 2008 et intitulé ; « De quoi Siné est-il le nom ? ». Cet article est repris dans Pièces d’identité (Grasset 2010).
Depuis que Philippe Val a été nommé à la direction de France Inter, il semble que les relations se soient légèrement distendues.

Citations de Bernard-Henri Lévy sur Philippe Val

« Il y a du Voltaire chez Philippe Val » (Le Point, 23 septembre 2008).
« Les lyncheurs se sont réveillés. A deux mille contre un seul – il faut bien cela pour terrasser un homme debout. » (Appel pour Philippe Val, AFP, le 26 juillet 2008)

Citations de Philippe Val sur Bernard-Henri Lévy

« Ce livre, Le Grand Cadavre à la renverse, pose très exactement les questions que devrait se poser la gauche d’aujourd’hui » (Paris Première, Ça balance à Paris, 20 octobre 2007)
« BHL s’est rarement trompé politiquement, sur la Bosnie, sur le Kosovo… On peut lui faire les reproches que l’on veut mais je n’ai pas lu les livres contre lui, parce que je trouve la haine massive qu’il suscite chez certaines personnes assez glauque. Les critiques c’est légitime, la haine non. » (Les Inrockuptibles , 9 janvier 2007)


Tags : , , , , ,

Classés dans :

Les commentaires sont fermés.