Notre "Quizz" littéraire sur "La Guerre sans l'aimer" (une précision de Liliane Lazar)

gift_books-1Plusieurs internautes m’écrivent pour me dire qu’ils n’ont pas tout compris du principe de notre petit jeu sur La Guerre sans l’aimer, le dernier livre de BHL . En tout cas, ils me demandent de leur préciser certains points. Donc voici.

1. Oui, Bernard-Henri Lévy est au courant de mon initiative. C’est mon initiative (et celle d’un de mes étudiants, lecteur de la première heure du livre, et qui n’a bien entendu pas le droit de concourir car lui connaît les réponses). Mais je ne l’aurais pas prise, cette initiative, sans en informer BHL et sans m’être assurée que l’idée lui convenait et même lui faisait plaisir.

2. Oui, les gagnants sont ceux qui auront tout juste aux trois questions que j’ai posées. Je dis bien les trois. Des réponses justes à deux seulement de ces questions (ou,  à plus forte raison, à une seule) ne seront pas prises en compte.

3. Les questions, je le rappelle, sont les suivantes. Primo : de quel personnage (libyen) Bernard-Henri Lévy dit-il qu’il lui fait penser au héros d’un film (italien) sur la Dolce Vita? Secundo : de quel homme politique français Bernard-Henri Lévy dit-il, toujours dans « La Guerre sans l’aimer », qu’il est « le Juppé de Chateaubriand »? Tertio : quelle est la philosophe française qui invite Bernard-Henri Lévy, la veille de son deuxième départ pour Benghazi, à venir parler de Louis-Ferdinand Céline dans le cadre de son Séminaire?

4. Toutes les réponses sont inscrites noir sur blanc, mais pas de manière ésotérique ni cryptée, dans les pages de La Guerre sans l’aimer. Si bien que n’importe quel lecteur attentif du livre est forcé de les trouver.

5. Les trois livres-cadeaux seront dédicacés de façon personnalisée, avec les nom et prénom de la personne ; je croyais que  la chose allait de soi ; apparemment non, puisqu’on me le demande ; donc je le précise.

6. Les trois livres que j’offrirai aux gagnants, ornés de cette dédicace personnalisée de Bhl, seront  « La Guerre sans l’aimer » mais aussi « Ce grand cadavre à la renverse » et « American Vertigo ».

7.Que se passera-t-il si, avant la date limite du jeu, que j’ai fixée au 6 janvier, m’arrivent déjà les trois bonnes réponses ? J’avoue que je ne m’étais pas posé le problème. Mais, là, je suis obligée de me le poser car il y a déjà un internaute, Monsieur Dénert, de Toulouse, qui m’a adressé un email avec les trois réponses justes. Donc, je n’exclus pas que les choses se précipitent et que j’aie, plus tôt que  je ne l’avais imaginé, les trois gagnants. Dans ce cas, deux solutions. Ou bien le jeu s’arrête, je vous le fais savoir (et je publie, s’ils l’acceptent, les noms des gagnants). Ou bien j’arrive à joindre Bernard-Henri Lévy ; je lui explique la situation ; j’obtiens de lui qu’il obtienne de Grasset de remettre en jeu d’autres exemplaires de ses trois livres ; et je vous fais aussitôt savoir, alors, que le jeu continue mais qu’il aura, non plus trois, mais par exemple six gagnants.

Voilà. Bonne lecture à tous. Bon quizz. Et bonnes fêtes.

Liliane Lazar.


Tags : , , , ,

Classés dans :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>