Michel Foucault éducateur

MICHEL FOUCAULT-PORTRAIT« Appelez Canguilhem. Lui sait comment mourir ». Tel fut le dernier mot de Michel Foucault, atteint du sida, invoquant son maître Canguilhem, immense historien des sciences et grand résistant. « Très beau, dit Lévy – trop beau ? »
Mais ce recours ultime au maître en majesté résume, aujourd’hui encore, pour BHL, le rapport que lui-même, jeune Normalien, entretint avec Foucault, éducateur hors pair, maître en épistémé (ensemble des connaissances d’une époque, avec leurs présupposés et leurs conditions de possibilité) et archéologue sans pareille du mode de production des savoirs, des discours, des pouvoirs sous toutes leurs formes, des pratiques médicales, psychiatriques, pénitentiaires et autres, de leur archive et de leur généalogie, de leurs énoncés, de leurs agencements, des luttes d’appropriation et des enjeux qu’ils déchaînent, des règles souterraines qui les distribuent, des mesures disciplinaires, des cliniques, des contrôles et des polices qui les régissent, de leurs socle (mais aussi de leurs miettes et de leurs disséminations capillaires), de leurs bords, de leurs frontières, de leurs principes de raréfaction, de leurs régimes de diffusion et de dispersion, de leurs seuils, enfin, et de leurs fractures. Savoir et pouvoir, pratiques discursives et pratiques de pouvoir, vont de pair. Même si Foucault, Lévy le souligne fortement, se gardait bien d’une interprétation et d’une liaison mécanistes du rapport Savoir/Pouvoir. Le savoir psychiatrique, à l’Age classique, portait en lui la clôture à venir de l’Asile, la médecine de Bichat l’enceinte de l’Hôpital, l’économie politique naissante le cercle de l’Usine. Avec, pour chacune, l’invention de la figure du fou, du malade, du prolétaire. mais attention : ni rapport d’analogie ni de causalité linéaire. En revanche, oui, articulation, imbrication, contamination, dérive, équivocité, constellation.
Foucault fut, pour BHL et tant d’autres intellectuels de la génération 68, cette « boîte à outils » épistémologique, ce souverain maître en sciences de l’homme et en déniaisement du regard sur les systèmes de pouvoir et les régimes sociétaux, que fut, à son égal, sur un même horizon, dans une même posture de scientificité et d’anti-humanisme théorique, Louis Althusser, en philosophie et praxis politiques.
Foucault est, avec Lacan, la référence majeure de « La Barbarie à visage humain« . Il revient dans son « Siècle de Sartre« . Il est probablement le vrai passeur de ce nietzschéisme diffus que l’on sent dans toute l’œuvre de Lévy. Et j’allais oublier le fait que Lévy consacra son mémoire de maîtrise, l’exercice préalable au concours d’Agrégation, à « la formation et le déplacement des concepts scientifiques selon Georges Canguilhem » – le maître que Foucault voulut convoquer à l’heure de son dernier soupir.

Et puis il y eut, pour Lévy, l’homme Foucault, qu’il a bien connu, beaucoup lu et commenté, et à jamais admiré. Il dresse dans « Questions de principe X (Ici et ailleurs) », à propos du livre de Blandine Kriegel (Michel Foucault aujourd’hui, Plon 2004), un portrait émouvant de ce maître sans héritiers, « bête sans espèce », « athlète de la pensée et virtuose des mots », « le plus pirandellien des philosophes contemporains ». Il y eut aussi, aux côtés de Genêt et de Claude Mauriac, le militant du Groupe d’information sur les prisons, un des parrains du premier Libération. Il y eut aussi, hélas, ce Foucault, Lévy ne l’omet pas, qui soutint « le procès populaire » mené par les Maos de la Gauche Prolétarienne contre le notaire de Bruay en Artois, accusé du meurtre d’une fillette, en raison de ses origines de classe. Mais, à cette exception près (que Foucault partagea avec Sartre), l’homme Foucault aura été, pour BHL, un passeur capital pour une philosophie en actes, au plus près des mots et des choses.

Gilles Hertzog


Tags : , , , , , ,

Classés dans :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>