Bernard-Henri Lévy

L’art de la philosophie ne vaut que s’il est un art de la guerre...

Philosopher contre Hegel et les néo­hégéliens. Philosopher contre l'inter­prétation pré-Bataille, et pré-Collège de sociologie, de la politique de Nietzsche. Philosopher contre le néo-platonisme et son démon de l'absolu. Philosopher contre Bergson et son avatar, justement, deleuzien. Philosopher contre la volonté de pureté, ou de guérir, dont j'ai démontré ailleurs qu'elle est la vraie matrice de ce qu'on a appelé, trop vite, les totalitarismes et qu'une guerre conceptuelle bien menée permet de mieux nommer. Philosopher pour nuire à ceux qui m'empêchent d'écrire et de philosopher. Philosopher pour empêcher, un peu, les imbéciles et les salauds de pavoiser. Philosopher contre Badiou. Philosopher contre la gidouille Zizek. Philosopher contre le parti du sommeil, des clowns ou des radicalités meurtrières. Pardon, mais c'est la vérité. Chaque fois que j'ai, depuis trente ans, fait un peu de philosophie c'est ainsi que j'ai opéré : dans une conjoncture donnée, compte tenu d'un problème ou d'une situation déterminés, identifier un ennemi et, l'ayant identifié, soit le tenir en respect, soit, parfois, le réduire ou le faire reculer. Guerre de guérilla, encore. Harcèlement. Et à la guerre comme à la guerre.

Son actualité

Le texte de Bernard-Henri Lévy en défense d’Israël -Libération du 07/06/2010

Libération, par Bernard-Henri Lévy, pour Libération

lg_libe Je n’ai évidemment pas changé de position. Je continue de juger «stupide», comme je l’ai dit le jour même, à Tel Aviv, dans un débat musclé avec une ministre de Netanyahu, la façon dont a été mené, au large de Gaza, l’assaut contre le Mavi Marmara et sa flottille.

Et me serait-il resté le moindre doute que l’arraisonnement du 7e navire, ce samedi matin, sans violence aucune, aurait achevé de me convaincre qu’il y avait d’autres façons d’opérer pour éviter que ne se referme ainsi, dans le sang, le piège tactique et médiatique tendu à Israël par les provocateurs de Free Gaza.

Cela dit et redit, on ne peut pas accepter non plus, et pour autant, le flot d’hypocrisie, de mauvaise foi et, à la fin des fins, de désinformation qui semblait n’attendre que ce prétexte pour, comme chaque fois que l’Etat juif commet une erreur et trébuche, s’engouffrer dans la brèche et déferler dans les médias du monde entier.

Désinformation, la formule, ressassée jusqu’à la nausée, du blocus imposé «par Israël» alors que la plus élémentaire honnêteté voudrait déjà que l’on précise : par Israël et par l’Egypte ; conjointement, des deux côtés, par les deux pays identiquement frontaliers de Gaza ; et ce, avec la bénédiction à peine déguisée de tous les régimes arabes modérés – trop heureux de voir autrui endiguer, pour le compte et la satisfaction de tous, l’influence de ce bras armé, de cette base avancée, un jour, peut-être, de ce porte-avions de l’Iran dans la région.

Désinformation, l’idée même d’un blocus «total et impitoyable» (Laurent Joffrin, éditorial de Libération du 5 juin) prenant «en otage» (Dominique de Villepin, le Monde du même jour) «l’humanité en danger» de Gaza : le blocus, il ne faut pas se lasser de le rappeler, ne concerne que les armes et les matériaux pour en fabriquer ; il n’empêche pas que passent, tous les jours, depuis Israël, entre 100 et 120 camions chargés de vivres, de médicaments, de matériel humanitaire en tout genre ; l’humanité n’est pas «en danger» à Gaza ; c’est mentir que de dire que l’on «meurt de faim» dans les rues de Gaza-City ; que le blocus militaire soit, ou non, la bonne option pour affaiblir et, un jour, abattre le gouvernement fascislamiste d’Ismaïl Haniyeh, on peut en discuter – mais indiscutable est le fait que les Israéliens qui officient, jour et nuit, aux points de contrôle entre les deux territoires sont les premiers à faire l’élémentaire mais essentielle distinction entre le régime (qu’il faut tenter d’isoler) et la population (qu’ils se gardent de confondre avec ce régime ni, encore moins, de pénaliser puisque l’aide n’a, encore une fois, jamais cessé de passer).

Désinformation : le silence, en France comme ailleurs, sur l’incroyable attitude du Hamas qui, maintenant que la cargaison de la flottille a rempli son office symbolique, maintenant qu’elle a permis de prendre l’Etat juif en défaut et de relancer comme jamais la mécanique de sa diabolisation (dans Libération encore, ce titre terrible et qui, si les mots veulent encore dire quelque chose, ne peut qu’aller dans le sens de la délégitimation de l’Etat hébreu : «Israël, Etat pirate»), maintenant, en d’autres termes, que ce sont les Israéliens qui, inspection faite, entendent acheminer l’aide vers ses destinataires supposés – le silence qui se fait donc, alors, sur l’attitude d’un Hamas bloquant la dite aide au check point de Kerem Shalom et l’y laissant doucement pourrir : au diable les marchandises passées entre les mains des douaniers juifs ! à la poubelle les «jouets» qui ont fait pleurer les bonnes âmes européennes mais qui ont été rendus impurs par les trop longues heures passées dans le port israélien de Ashdod ! les enfants gazaouis n’ayant jamais rien été d’autre, pour le gang d’islamistes qui a pris le pouvoir par la force il y a trois ans, que des boucliers humains, de la chair à canon ou des vignettes médiatiques, leurs jeux ou leurs désirs sont la dernière chose dont on ait, là-bas, le souci – mais qui le dit ? qui s’en indigne ? qui se risque à expliquer que s’il y a, à Gaza, un preneur d’otage, un profiteur sans scrupule et froid de la souffrance des gens et, en particulier, des enfants, bref, un pirate, ce n’est pas Israël mais le Hamas ? Désinformation encore – risible mais, compte tenu du contexte stratégique, catastrophique désinformation : le discours, à Konya, dans le centre de la Turquie, d’un Premier ministre qui fait jeter en prison quiconque ose publiquement évoquer le génocide des Arméniens mais qui a le culot, là, face à des milliers de manifestants chauffés à blanc et vociférant des slogans antisémites, de dénoncer le «terrorisme d’Etat» israélien.

Désinformation, encore : le lamento des idiots utiles tombés, avant Israël, dans le piège de ces étranges «humanitaires» qui sont, au IHH turc par exemple, des adeptes du jihad, des fanatiques de l’apocalypse anti-israélienne et antijuive, des hommes et des femmes dont certains, quelques jours avant l’assaut, disaient vouloir «mourir en martyrs» (Guardian du 3 juin, Al Aqsa TV du 30 mai) : comment un écrivain de la trempe du Suédois Henning Mankell a-t-il pu se laisser ainsi abuser ? Comment, quand il nous dit songer à interdire la traduction de ses livres en hébreu, peut-il, lui, pour le coup, oublier la sacro-sainte distinction entre un gouvernement fautif ou stupide et la foule de ceux qui ne se reconnaissent aucunement en lui et qu’il associe pourtant dans le même projet de boycott insensé ? Comment le réseau de salles Utopia peut-il, en France, exactement de la même façon, décider de déprogrammer la sortie d’un film (A cinq heures de Paris) au seul motif que son auteur (Leonid Prudovsky) est citoyen israélien ? Désinformateurs, enfin, les bataillons de tartuffes regrettant qu’Israël se dérobe aux exigences d’une enquête internationale quand la vérité est, à nouveau, tellement plus simple et plus logique : ce qu’Israël refuse c’est l’enquête demandée par un conseil des droits de l’homme des Nations unies où règnent ces grands démocrates que sont les Cubains, les Pakistanais et autres Iraniens ; ce dont Israël ne veut pas c’est d’une démarche du type de celle qui aboutit au fameux rapport Goldstone commandé, après la guerre de Gaza, par la même sympathique commission et où l’on vit cinq juges, dont quatre n’avaient jamais fait mystère de leur antisionisme militant, boucler en quelques jours 575 pages d’interviews de combattants et de civils palestiniens menées (hérésie absolue, sans précédent, dans ce type de travail !) sous l’œil des commissaires politiques du Hamas ; ce à quoi Israël a prévenu (et comment le lui reprocher ?) qu’il n’apporterait pas sa caution à la mascarade de justice internationale que serait une enquête bâclée, aux conclusions connues d’avance et ne visant qu’à traîner, comme d’habitude, de façon parfaitement unilatérale, la seule et unique démocratie de la région au banc des accusés.

Un dernier mot. Pour un homme comme moi, pour quelqu’un qui s’honore d’avoir, avec d’autres, aidé à inventer le principe de ce type d’actions symboliques (Bateau pour le Vietnam ; Marche pour la survie au Cambodge de 1979 ; boycotts antitotalitaires ; ou encore, plus récemment, violation délibérée de la frontière soudanaise pour briser le blocus à l’abri duquel se perpétraient les massacres de masse du Darfour), pour un militant, en d’autres termes, de l’ingérence humanitaire et du tapage qui va avec, il y a dans cette épopée misérable comme une caricature, ou une grimace lugubre, du destin. Mais raison de plus pour ne pas céder. Raison de plus pour refuser cette confusion des genres, cette inversion des signes et des valeurs. Raison de plus pour résister à ce détournement de sens qui met au service des barbares l’esprit même d’une politique qui fut conçue pour les contrer. Misère de la dialectique antitotalitaire et de ses retournements mimétiques. Confusion d’une époque où l’on combat les démocraties comme s’il s’agissait de dictatures ou d’Etats fascistes. C’est d’Israël qu’il est question dans ce tourbillon de haine et de folie – mais c’est aussi, que l’on y prenne garde, quelques-uns des acquis les plus précieux, à gauche notamment, du mouvement des idées depuis trente ans qui se voient mis en péril. A bon entendeur, salut.
Bernard-Henri Lévy

58 commentaires »

  1. Nous vivons des temps excitants même si ils sont difficiles notamment pour Israël. La Bible nous avertie clairement qu’Israël deviendra une pierre pesante pour toutes les nations. Elle nous dit aussi « Il ne sommeil ni de dort Celui qui veille sur Israël ». Alors attention a qui touchera à la prunelle de l’oeil de l’Eternel.

    Commentaire par Gagnieux — mercredi 16 juin 2010 @ 09:12

  2. « plus fort que le glaive, l’esprit »
    Monsieur BH lévy,votre voix est nécessaire à plus d’un titre.
    Défenseur de nombreuses causes humanitaires, vous n’avez jamais pratiqué la langue de bois.
    Le rapport Goldstone nous avait déjà habitué à ne prendre en compte que les témoignages palestiniens, passés par la moulinette du Hamas, occultant ceux d’Israël.
    Nous ne sommes plus étonnés de rien.
    Plus étonnant sont les prises de position de l’Autorité palestinienne rejoignant la meute, alors même que l’idée de 2 états palestiniens se profilent. Et qu’on oublie la répression « sanglante  » entre les défenseurs du Califat à Gaza, Hamas en tête, et des positions plus « laïques des membres du Fatah, et même leur liquidation physique….Mais aucun journaliste n’ose en parler.
    Dans un même temps, personne en France ne défend les idéaux laïques et républicains, creuset de notre identité nationale, la gauche se séparant même de ce qui a fait sa nature même.
    Des quartiers de Paris , tout comme certaines cités en France, ne répondent plus à ces valeurs. Personne ne s’en offusque.
    Personne ne prête attention à la montée du salafisme…A vrai dire, l’ignorance est de mise.
    La gauche de Martine Aubry et cette droite de Dominique De Villepin sont les nouveaux collabos, sans parler des extrêmes. les médias ont leur part de responsabilité dans cette désinformation.
    Où sont aujourd’hui,les vrais démocrates, les » hommes de bonne volonté » dont parlaient Jules Romains, ….Le monde a t’il perdu la raison…?
    Israël est une vraie démocratie, avec un parlement, une justice libre…
    Comment peut-on à ce point,être aveugle aux véritables enjeux qui se profilent?
    Merci de nous amener votre lumière dans ce monde de ténèbres, où le bruit des bottes résonne à nouveau…

    Commentaire par David kessel — dimanche 13 juin 2010 @ 15:24

  3. Merci Monsieur B.H.Levy,
    Votre article révèle une position honnête et, n’utilise pas d’ argument incontrôlable , je fais allusion à la vidéo diffusée sur Youtube montrant des armes dissimulées derrière les sacs de farine de la cargaison du bateau arraisonné.
    Bravo et Compliments

    Commentaire par Richards — vendredi 11 juin 2010 @ 09:23

  4. Je viens de lire aujourd’hui, dans le jounal « Die Welt », votre article publié d’abord dans Ha’aretz. Enfin quelqu’un qui s’exprime clairement contre la désinformation, le politiquement correct et contre l’ignorance de tant de personnes intelligentes, mais mal informées.

    Grâce à l’internet j’ai trouvé votre article en francais et en anglais et je vais le distribuer en allemand à toutes mes connaissances, et par courriel l’envoyer en anglais et en francais à tous mes amis dans le monde. Merci!

    Commentaire par ingrid d'Allemagne — jeudi 10 juin 2010 @ 09:46

  5. Pourquoi ce conflit et pas un autre ?
    L’idée qu’un juif puisse se sentir en paix dans ce coin reculé du monde fait mal à l’occident et, bien entendu à l’orient islamique.
    Sur fond de crise, le bouc émissaire est encore le même : pas l’iran, pas la turquie aux portes de l’europe…
    Jamais, au grand jamais, Israel ne vivra entre parenthèses.
    Ma vie içi serait invivable si elle le devenait dans cette démocratie israélienne que je défends
    Merci BHL de faire entendre votre voix,

    Commentaire par Louche ? — jeudi 10 juin 2010 @ 09:31

  6. bravo BHL devant un apathie completemeny hysterique et odieux dans ses propos, vous avez garde votre calme et retablit les verites que les MEDIAS cachent , tout en sachant qu ils mentent. VOUS AVEZ ETE ROYAL; QUE SERA LA FRANCE DANS 10 OU 20 ANS ; Y PENSENT ILS?

    Commentaire par Annie MASLIAH — jeudi 10 juin 2010 @ 08:58

  7. Jamais vu un tel tissu de mensonges et de mauvaise foi !!
    Mais j’imagine que mon commentaire ne sera jamais publié…

    Commentaire par Laulus — jeudi 10 juin 2010 @ 08:19

  8. Il est rare d’entendre une voix s’élever pour rétablir une vérité quand il s’agit de minorités.
    Diabolisation tantôt du juif, tantôt du musulman alors qu’il serai si judicieux sur chaque événement de présenter l’ensemble des faits et de laisser les gens se faire leur opinion. Il est trop aisé lorsque qu’on dispose comme la presse d’un réseau et de supports de publications aussi vastes de faire croire aux « simples d’esprit » qu’une séquence isolée d’un film ou une image soit la seule interprétation possible.
    Je souhaite à ceux qui juge à tort ce peuple de ce rendre un jour dans ce pays et de découvrir à quel point il est chargé d’histoire, de démocratie et de tolérance.

    Commentaire par Rom — mercredi 9 juin 2010 @ 21:12

  9. merci et bravo monsieur LEVY . Cela fait du bien de ne plus nous sentir seuls parmi tout ces media en furie

    Commentaire par sebban — mercredi 9 juin 2010 @ 20:39

  10. Monsieur Levi,

    Vous êtes aujourd’hui la seule personne qui sort défendre Israël à chaque fois que nécessaire, sans compter le nombre d’interventions et d’articles, que ce soit en France, en Europe ou aux états-unis, ceci avec une promptitude et une volonté devant laquelle je reste perplexe.

    J’ai une question que je me demande, à laquelle avoir votre votre réponse:

    Comment se fait t-il que l’immense majorité des intellectuels d’aujourd’hui rejette Israël, sans vouloir chercher à se faire une idée par eux-même de la vérité?

    Est-ce vraiment une bataille de l’image? pour l’épisode de la flottilles les images sont là, rien n’y change,
    Désolé de vous le dire ainsi, mais je pense qu’avec votre article, vous allez ponctuellement faire réfléchir le lecteur -non-juif- lambda, de là à faire inverser les mentalités, le pensez-vous ?

    Commentaire par Samuel — mercredi 9 juin 2010 @ 17:18

  11. La question que je me pose est:
    Faut il rester dans l’intellect, le rationnel, le pragmatisme (en se basant sur l’Histoire), l’honnêteté en reconnaissant des torts alors que son vis-à-vis n’a pas cette démarche (et justement l’Histoire nous l’a montré et le montre sous toutes ces formes et dans différents contextes) ?

    Comment se comporter, le cas échéant ?
    Fasse à une personne délibérement malhonnête faut il que je dise que j’ai des torts ?
    Pour prendre une parabole: si j’ai une bouteille de coca en main et que tout le monde autour de moi me dit que c’est de l’eau ? Dois je m’excuser de mal tenir la canette pour qu’il puisse mieux montrer leur malhonnêteté ?

    J’admire un bon nombre de vos qualités, mais je pense que l’Histoire nous impose un autre positionnement que d’avouer certaines faiblesses ou torts (je fais référence au fait de dire que nous perdons la guerre médiatique).
    J’espère que vous continuerez ardemment à défendre Israel comme un avocat qui attaque et qui ne se met à aucun moment en position de défense.
    Au plaisir de vous lire et de vous écouter dans ce sens.

    Commentaire par Moyal — mercredi 9 juin 2010 @ 15:29

  12. Cher BHL ,

    je reviens à l’instant sur mon précedent post, car mon précédent dont je déplorais la « disparition » est réaparu, Mystères de la technique? Allez savoir,

    Je me demande pouquoi je suis rassuré

    Excusez mon précedent qui n’était dû qu’à une grande déception ( indue)
    Cordialement

    Commentaire par alain temime — mercredi 9 juin 2010 @ 13:46

  13. Cher BHL,

    je ne peux qu’exprimer ma surprise en constatant que mes commentaires ont « disparu » de votre page environ 3 heures après leur diffusion.

    Et pourtant, il n’y avait rien de si désagréable, rien d’anti israélien ni anti sémite ét pour cause …

    Je vous croyais homme de liberté et de vérité, je vous découvre censeur, Bravo !

    Commentaire par alain temime — mercredi 9 juin 2010 @ 13:43

  14. vous etes notre porte voix qui doit atteindre tous ceux qui ont une grave difficulté à englober une situation dans son ensemble , qui ne veut voir qu’un aspect des problèmes au travers d’une lorgnette hélas très etroite … alors bravo pour le courage de vos opinions , continuez à clamer haut et fort ce que la majorité ne veut ni voir ni entendre ….

    Commentaire par corine ungar — mercredi 9 juin 2010 @ 11:11

  15. Bravo BHL.
    BRILLIANT!!
    It is absolutely great to hear out loud (noir sur blanc) where many think and keep quiet!!!

    Commentaire par Lydia Lallemand — mercredi 9 juin 2010 @ 09:10

  16. Bravo BHL…Brilliant..
    It is fantastic that you say out loud, where many think and keep quiet!!!

    Commentaire par Lydia Lallemand — mercredi 9 juin 2010 @ 09:07

  17. Une opinion courageuse, mais hélas inaudible dans le discours général sur Israel en France et en Europe. Ou peut etre inaudible parce que courageux, malheureusement les bonnes gens n’écoutent pas la télévision, ils la regardent!

    Commentaire par Perle — mercredi 9 juin 2010 @ 08:45

  18. BHL, je vous ai vu hier soir au Grand Journal de Canal+, et j’ai admiré votre calme devant un Jean Michel Apathie rendu soudain plus Palestinien que les Palestiniens, un Jean Michel Apathie qui est un chroniqueur que j’estimais mais qui est tombé bien bas dans mon estime, hurlant avec la meute de manière tellement hystérique que ça paraissait incroyable…
    Vous avez été remarquable dans votre défense d’israel face au flot de questions insistantes de journalistes qui sont soit mal informés, soit, et c’est plus probable d’un terrible parti pris.
    Effectivement, il y a des morts tous les jours au Darfour ou ailleurs et tout le monde s’en fiche tant qu’Israel n’est pas concerné.
    Concernant Libération, j’ai été un lecteur assidu pendant 20 ans, mais c’est fini parce que leur obsession anti-israelienne me devenait insupportable.

    Commentaire par coke — mercredi 9 juin 2010 @ 07:49

  19. Vous nous apportez enfin un peu d’air frais dans ce milieu médiatique si glauque et sordide . Quelle folle précipitation des journeaux et des radios à se faire l’écho inconditionnel, sans modération de cette opération « humanitaire  » , perverse car prenant l’humanitaire en pretexte pour une cause belliciste. Merci pour votre courage !

    Commentaire par OBADIA — mardi 8 juin 2010 @ 22:26

  20. Bravo pour ce brillant papier , enfin une voix qui s’élève en faveur d’un jugement objectif,et non truffé de manipulations et de mensonges aussi horribles qu’inquiétants…
    Bravo pour avoir le courage d’afficher un tel message,de le défendre devant ce Tribunal du grand journal de canal+ qui visiblement avait oublié son objectivité en coulisse…

    Commentaire par Jack06 — mardi 8 juin 2010 @ 21:34

  21. Merci ! tout vient naturellement quand les mots viennent du coeur.

    Commentaire par nissim — mardi 8 juin 2010 @ 20:42

  22. Merci BHL, vous avez dit avec vos mots ce que beaucoup de gens pensent. Comment des gens qui gouvernent, donc reflechis, en principe objectifs se sont laisses entraines dans cette mascarade? Honte a eux et bravo a vous .

    Commentaire par rosenthal — mardi 8 juin 2010 @ 20:34

  23. Bravo BHL. Enfin vous avez demasque la desinformation systematique et internatonnale visant Israel.
    Enfin, pour Mattias,( le premier commentaire), sachez que le niveau de vie a Gaza est de loin supperieur a celui en Jordannie ou en Syrie….
    et si le Hamas et les palestiniens acceptaient de sortir des camps de refugies et acceptaient l’etat d’Israel, alors Gaza pourrait etre comme Monaco…

    Commentaire par cohen ariel — mardi 8 juin 2010 @ 20:31

  24. Il est temps que des voix s’élèvent (bhl, finkelkraut & d’autres) pour contrer la pensée unique & mediatique dans un cas, pourtant avéré, de provocation suicidaire, dont les 9 activistes islamistes ont fait, comme ils le souhaitaient, les frais.

    Voir à ce propos les nombreuses preuves & évidences que les militaires de Tsahal sont tombés dans un piège mais qu’ils y ont été avec un certain courage au lien suivant :http://www.flotillafacts.com/.

    Pas d’accord avec BHL quand celui-ci qualifie l’intervention de « stupide ».

    Exemple: aux recommandations de dévier de trajectoire le « comandant » du Marmara répond sur une bande audio : » Shut up! Go back to Auschwitz ».

    Sans commentaire. Les « humanitaires » antisemites n’ont qu’a bien se tenir.

    Bravo à BHL pour sa patience avec JM Apathie su Canal au Grand Journal ce soir…

    Commentaire par zakfish — mardi 8 juin 2010 @ 19:16

  25. monsieur levy, vous avez une tres grande responsabilite en tant que penseur juif francais et vous avez montre que vous en etes a la hauteur!!
    continuez a etre notre defenseur publique qui s’insurge de telles ignominies.
    nous sommes de tout coeur avec vous :le peulple juif

    Commentaire par hayat nathalie — mardi 8 juin 2010 @ 18:48

  26. En fin je respire. Au milieu du tapage mediatique hypocrite une voix claire et juste

    Commentaire par H. Teitelbaum — mardi 8 juin 2010 @ 16:43

  27. BRAVO pour cette analyse si juste …..
    Souhaitant que vous puissiez vous exprimer dans tous les médias, afin que la vérité
    soit enfin connue par le maximum de personnes.

    Commentaire par LEVY Mathilde — mardi 8 juin 2010 @ 16:26

  28. un seul mot bravo

    Commentaire par uzan — mardi 8 juin 2010 @ 15:57

  29. Bravo, vraiment bien écrit.

    Commentaire par Joel B. — mardi 8 juin 2010 @ 15:55

  30. Bravo Monsieur Levy,
    J’ai aimé la force de votre discours, j’ai également aimé votre courage.
    Merci encore

    Commentaire par chelly — mardi 8 juin 2010 @ 15:25

  31. Oui, Merci pour ces mots si bien choisis, ses idées si bien défendues, ses jugements si bien discernés.
    Je demeure toujours perplexe par l’avalanche de critiques mondiales envers Israel lors de ces évènements.
    Mais voyons, quelle opportunité pour le monde arabe de cracher sa haine et par la même occasion d’enroler encore plus de paravents humains, de chair à canon comme vous dites si bien.
    Je suis écoeurée. Il n’y aura jamais la paix, la haine est trop bien installée, trop bien alimentée.

    Commentaire par Sandrine Dahan — mardi 8 juin 2010 @ 13:57

  32. que voila un homme digne de porter le nom de LEVY !!!

    Commentaire par ellio lumbroso — mardi 8 juin 2010 @ 13:45

  33. Merci pour cette lettre et cette voix qui s’élève au milieu de ce déferlement de haine. Dommage que seuls vous et M. A. Finkielkraut n’interveniez pour défendre un des rares pays démocratique dans cette région du monde. Que faire pour endiguer ces emballements médiatiques ? Peu de choses je le crains. Derrière toute cette désinformation, l’antisémitisme plane et attend toujours le bon moment pour jaillir. Et que dire de ces éternels slogans entendus lors de la dernière manifestation pro-palestinienne à Paris (et ailleurs), où l’on crie en toute liberté « mort à Israel » et où l’on piétinne le drapeau national ?

    Commentaire par henry — mardi 8 juin 2010 @ 12:52

  34. BRAVO NOUS SOMMES FATIGUEES DE NE LIRE QUE DES COMMENTAIRES BIAISES.

    Commentaire par Levy Benhamou Celia — mardi 8 juin 2010 @ 12:33

  35. Médiatisez davantage vos propos Mr LEVY. Trop peu de gens ont conscience de la réalité des faits que vous évoquez. Israel est la seule démocratie à envisager l’existence d’un état pour le peuple Palestinien, peuple rejeté par le Liban, la Syrie, la Jordanie et l’Egypte.

    Vous avez cette possibilité de parler librement et un accès aisé aux médias, chose qui nous fait défaut, à nous, simples citoyens.

    Commentaire par ELIE — mardi 8 juin 2010 @ 11:44

  36. Je suis bien d’accord avec vous en ce qui concerne l’hypocrisie ambiante et les difficultés pour l’état d’Israël d’adopter une position « incriticable ».
    Mais cela ne justifiait certainement pas la mort de ces intervenants qui n’avaient pour but que de forcer le blocus pour des raisons humanitaires. Raisons que vous niez, cela n’engage que vous.
    La question que je me pose : y avait-il des armes sur ce bateau? De quoi mettre la vie d’Israëliens en péril?

    Si vous avez des précisions à ce sujet, je serais heureux de les lire.

    Commentaire par swanet — mardi 8 juin 2010 @ 10:44

  37. MERCI!!!

    Commentaire par Caroline — mardi 8 juin 2010 @ 08:39

  38. merci monsieur levy pour votre courageux texte ! et encore une fois bravo bravo bravo !

    Commentaire par marc daoudy — mardi 8 juin 2010 @ 08:01

  39. merci pour ce texte, monsieur levy, et encore bravo, bravo , bravo !

    Commentaire par marc daoudy — mardi 8 juin 2010 @ 07:54

  40. Des mots tellement justes…
    L’hypocrisie des medias est tout simplement ecoeurante et ignoble!
    60 ans apres la Shoah nous sommes revenus au meme point. Israel est devenu « le Juif du Monde »…

    Commentaire par David Soudry — mardi 8 juin 2010 @ 06:26

  41. pourquoi le hamas a refusé les chaises roulantes;les jouets pour enfants et autre a gaza que lui envoyait gentiment l aide humanitaire?

    Commentaire par isabelle — mardi 8 juin 2010 @ 06:04

  42. merci de cet article mais a l occasion demandez au monde si Guilad Shalit a recu une aide humanitaire lui depuis 4 ans;n oublions pas que c est un franco israelien,a qui le hamas a exigé la liberation de centaines de prisonniers contre lui;ou est la croix rouge?le croissant rouge?ou l aide humanitaire est ce qu une seule personne nommé pacifiste c est posé cette question?je ne crois pas !!!!alors ne l oubliez pas svp

    Commentaire par pytel — mardi 8 juin 2010 @ 04:52

  43. Tout est (bien) dit, merci.

    Commentaire par Philippe Berdugo — lundi 7 juin 2010 @ 22:22

  44. Bravo et merci M. Lévy pour votre analyse aussi parfaite. Je reviens justement aujourd’hui d’un rassemblement de soutien à Israel en présence de politiciens de M. Harper, du consul général d’israel et de plusieurs grands rabbins. Laissez-moi vous dire que c’était imprésionnant de voir flotter les drapeaux israliens, canadiens et québécois. Nous avons eu plusieurs sympatisants et surtout le président de l’association libanaise chrétienne qui nous a fait un discours extrêment intéresant et en dénonçant le hezbollah qui a tout fait pour les chasser du Liban. Ils sont prêts à supporter Israel. Nous savons bien entendu qu’Israel s’est fait avoir comme des enfants de coeur à la grande joie des islamistes bien sûr.
    Ce soir aux nouvelles nous des extraits de cette journée.
    Merci encore du fond du coeur.

    Y.Abitbol, Montréal

    Commentaire par Yvette Abitbol — lundi 7 juin 2010 @ 21:50

  45. Disons que, pour faire simple, dans cette société israélo-palestinienne comme dans toute les sociétés ceux sont les injustices et les inégalités économiques et sociales qui créent les conflits.

    Qu’Israël donne un bon coup de pouce, d’un biais ou d’un autre, à la Palestine à se développer et à sortir de la nécessité et les questions de différences culturelles et religieuses passeront vite au second plan !

    La question de la Palestine ne ressemblera plus qu’aux questions d’indépendance et d’identité que nous connaissons en Europe et qu’il a fallu du temps pour résoudre aussi : Corse, pays basque, en Irlande du Nord…

    Commentaire par Matthias Sauvergeat — lundi 7 juin 2010 @ 21:12

  46. Un seul mot Bravo !!! quel courage!

    Commentaire par Gilam — lundi 7 juin 2010 @ 21:10

  47. Enfin une prise de position courageuse~!!!!
    Les commentaires faussement naifs de certains sont consternants

    Commentaire par Eric Elbaz — lundi 7 juin 2010 @ 20:58

  48. Je pense comme vous, et partage l’étonnement quant à la vitesse à laquelle les jugements sont portés, tant par les media que par l’opinion, comme si le ras-le-bol latent se déversait sur cette affaire. Pour nos générations qui n’ont pas connu 1929, c’est une belle occasion de comprendre ce qui a pu se passer à l’époque.
    encore bravo

    Commentaire par FredO — lundi 7 juin 2010 @ 18:47

  49. la voie de la raison. merci bhl.

    Commentaire par Emmanuel S. — lundi 7 juin 2010 @ 18:11

  50. Il n’y a pas d’opposition théorique entre les textes du moins.

    Le judaïsme serait la thèse ; le christianisme l’antithèse et l’islam la synthèse.

    Et si comme Sartre on peut dire « qu’il y a toujours plus dans la synthèse que dans la thèse et l’antithèse réunies » il serait intéressant de voir d’un point de vue théologique si ce conflit entre Israël et Palestine n’est pas depuis le début une absurdité ?

    Il n’y aurait que la langue comme différence fondamentale entre ces deux entités.

    Commentaire par Matthias Sauvergeat — lundi 7 juin 2010 @ 17:20

  51. A mon avis le Hamas n’est que l’épiphénomène politique de la désespérance du peuple palestinien.

    Le Hamas est un mouvement politique jeune qui a besoin de maturité.

    Il ne faut pas diaboliser le Hamas et le prendre au sérieux pour amorcer le dialogue car sans dialogue comment la paix serait-elle possible ?

    Commentaire par Matthias Sauvergeat — lundi 7 juin 2010 @ 17:09

  52. Cher Bernard-Henri Lévy,
    Je lis à l’instant cette si juste défense . Bravo !!
    Que Dieu vous garde Monsieur Courage.

    Commentaire par SEBAG jacques — lundi 7 juin 2010 @ 16:32

  53. BRAVO….et tellement bien dit!heureusement qu’il existe encore des esprits penseurs, libres de toute cette manipulation mediatique…

    Commentaire par noemie HALIMI — lundi 7 juin 2010 @ 16:24

  54. J’attendais qu’une voix s’élève en ce sens, et dise ce que dit BHL, je suis heureuse de lire enfin ces lignes que j’espèrais. Merci

    Commentaire par Joelle Briard — lundi 7 juin 2010 @ 16:20

  55. Merci pour ce texte, qui répond finalement parfaitement à mon précédent commentaire.
    Merci d’avoir souligné le rôle pervers d’une Turquie qui, refoulée de l’union européenne, cherche à se faire des nouveaux alliés peu recommandables,
    Merci d’avoir rappelé la conduite d’Erdogan et l’attitude tellement exemplaire de la turquie envers les arméniens…et les chypriotes..
    Merci d’avoir reparlé du Soudan (600 morts, dont la majorité de civils, au Darfou pendant le mois de MAI dernier, dans l’indifférence la plus complète des pacifistes européens)

    Et merci, merci, de pointer du doigt les raisons qui font qu’israël ne cherche plus à s’expliquer devant la « communauté internationale », et privilégie sa sécurité, sa survie, au détriment de son image.

    Les médias du monde entier n’écriront qu’un edito si Israël était rayé de la carte, but ultime de l’internationale terroriste et du Hamas.
    Contrairement à ce qui a été tellement répété, contrairement aux phrases hypocrites de certains homme politiques tentant de calmer les banlieues françaises, l’antisionisme musulmo-chrétien est profondément antisémite (je laisse de côté l’antisionisme fondamental et anecdotique des orthodoxes de méa shearim et des extrémistes juifs).

    Je regrette sincèrement la dernière phrase qui signait mon précédent commentaire ( »un ex-admirateur »),
    Très cordialement,
    Un lecteur admiratif
    MOT

    Commentaire par Marc-Olivier — lundi 7 juin 2010 @ 15:44

  56. Bravo!

    Commentaire par Charles Baker — lundi 7 juin 2010 @ 15:21

  57. Bravo monsieur Levy pour ces mots justes encore une fois.
    Dommage en revanche que vous soyez juif pour ceux qui pensent à tort que ça décridiblise vos propos.

    Commentaire par Véritablehumanittaire pacifiste — lundi 7 juin 2010 @ 15:20

  58. Bravo pour votre papier.

    Que faudrait-il faire pour éviter que l’emballement médiatique à chaque fois qu’Israël agit, sorte des rails de l’objectivité?

    Commentaire par Louski — lundi 7 juin 2010 @ 14:22

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire