Le 29 août 1984…

…paraît le Diable en tête de Bernard-Henri Lévy.

Couverture-Le-Diable-en-tête056-187x300 Je continue, avec l’aide, toujours, de Laurence Roblin et Guylaine Brousse, ma plongée dans les archives de l’œuvre de Bernard-Henri Lévy. Et, par la même occasion, dans les archives de l’époque à laquelle notre auteur a puissamment attaché son nom. Cette fois, BHL donne un roman. Il a derrière lui trois essais. Quatre en comptant les Indes Rouges. Et il doit songer, j’imagine, qu’en se mettant au roman il mettra une sourdine aux polémiques qui l’accompagnent depuis ses débuts et sortira un livre dans un climat un peu pacifique. Eh bien pas du tout. Vous verrez, en vous plongeant ou replongeant dans cette masse de documents, qu’un roman de Bernard-Henri Lévy c’est comme un essai de Bernard-Henri Lévy et que le tumulte ne s’apaise absolument pas. Le livre, heureusement, obtiendra le Prix Médicis grâce au soutien, en particulier, de Alain Robbe-Grillet et de Marthe Robert. Mais, en attendant, quel vacarme! Quels malentendus ! Et, parfois, quelle méchanceté ! C’était il y a presque trente ans. Bonne lecture. Liliane Lazar.


Tags : , , , , , , , ,

Classés dans :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>