Plusieurs intellectuels, écrivains, artistes se sont déclarés choqués par les conditions de cette arrestation

roman polanskiSignez la pétition pour Roman Polanski !
La revue La Règle du jeu, dirigée par Bernard-Henri Lévy, s’engage aux côtés de Roman Polanski et mobilise autour de sa pétition écrivains et artistes.
« Appréhendé comme un vulgaire terroriste, samedi soir, 26 Septembre, à Zurich, alors qu’il venait recevoir un prix pour l’ensemble de son œuvre, Roman Polanski dort désormais en prison.

Il risque l’extradition vers les Etats-Unis pour une affaire vieille de trente ans dont la principale plaignante répète à cor et à cri qu’elle a oublié cette histoire et abandonné toute idée de poursuites.

Agé de 76 ans, rescapé du nazisme et des persécutions staliniennes en Pologne, Roman Polanski risque de finir sa vie dans une geôle pour des faits qui devraient être normalement prescrits en Europe.

Nous demandons à la justice fédérale helvétique de le remettre en liberté immédiatement et de ne pas transformer ce génial cinéaste en martyr d’un imbroglio juridico-politique indigne de deux démocraties telles que la Suisse et les Etats-Unis. Le bon sens, autant que l’honneur, y invitent. »

Pour signer la pétition envoyez un email avec vos noms et prénoms à la revue La Règle du Jeu : redaction@laregledujeu.org


Tags : , , ,

Classés dans :

51 commentaires

  • Daniel Salvatore Schiffer dit :

    J’adhère totalement au texte de votre pétition en faveur de Roman Polanski.

    Daniel Salvatore Schiffer

    *Philosophe, auteur de « La Philosophie d’Emmanuel Levinas (PUF, 2007), « Philosophie du dandysme – Une esthétique de l’âme et du corps » (PUF, 2008), « Oscar Wilde » (Gallimard – Folio Biographies, 2009).

    * Professeur de « philosophie de l’art » à l’Ecole Supérieure de l’Académie Royale des Beaux-Arts de Liège.

  • ENDIF dit :

    What part of ROMAN POLANSKI ___DRUGGED AND RAPED A 13 YEAR OLD GIRL____ don’t you people understand?

    This is not a ‘morals charge’, this is a serious criminal offense with no statute of limitations.

    Anyone that supports his release is either profoundly ignorant of the case, or in need of a serious re-assessment of what they value.
    =/

  • Maxime dit :

    Comme c’est ridicule, laissons donc une grande démocratie comme les USA régler ses problèmes de justice. Et faites confiance à Obama et surtout, aidez le !!

  • Fuck you dit :

    You are all disgusting human beings for protecting a man who drugged then forcibly orally, vaginally, and anally raped a 13 year old child while she pleaded « no. »

  • tiffany dit :

    i am very disappointed in you people. how can you say what he did was okay? it was not art! i consider some of you to be amazing artists and people but this lowers my respect level quite a bit

  • Eveline dit :

    A toutes les personnes ne désirant pas apporter leur soutien aux pétitions en faveur de la libération de R.P., sachez qu’à présent circulent sur le net plusieurs pétitions réclamant une justice tout simplement juste, sans nuance opportune en vue de favoriser des êtres en raison de leur prétendu génie, talent ou même souffrance qui justifierait leurs actes , jugés répréhensibles pour le « commun des mortels ». Ces pétitions qui commencent à poindre ne brandissent aucun nom de notoriété plus ou moins prestigieuse comme s’il s’agissait d’une garde-robe haute couture. Néanmoins la parole des signataires de ces « contre-pétition » est à prendre en compte autant que la parole d’une élite artistique , intellectuelle ou même politique. Oui, sans doute le procès de R.P. est-il déjà en train de se dérouler par internet interposé. Non, l’immense « masse populaire » ne se reconnait pas , ne reconnait pas ses valeurs les plus essentielles- comme une priorité au respect et à la protection de ses enfants-dans les déclarations de ses élus. La masse n’est pas silencieuse sur ce point-là, il n’y a qu’à naviguer sur les nombreux blogs à ce sujet pour constater. Voilà: il s’agit juste de réagir ou pas, d’assister ou pas personne en danger.En l’occurence, le danger n’est pas pour R.P., mais bien pour une communauté d’êtres humains qui accepterait qu’on abuse ou non de ses enfants en fonction de son statut social.

  • Mark Pierce dit :

    To whom it may concern—

    Your position is indefensible. It disgusts me that this many high-profile artists and creators, that so many of the world’s most lauded minds, feel that the creation of popular motion pictures is more important than the bodily safety and innocence of a child. Let me be clear: Roman Polanski drugged and sodomized a sixth grader. It saddens me to learn that our culture worships celebrity to the extent that those whose voices are deemed culturally significant are above the law. Above moral reproach. Why should Roman Polanski not face the consequences for his vile, depraved, and very obviously illegal actions? Because he makes good movies? Because he is a professional entertainer? Entertainers have been revered in human culture since the beginning of history. But what is a filmmaker? A pretender. They play pretend. They amuse for a living. Your petition effectively asserts that the signees feel that the amusement of an audience is of greater cultural value than putting an acknowledged sex offender and rapist of children through America’s agreed upon legal system. Your petition is disgusting. The signees of this petition disgust me. Anyone who feels that costumed performances for the delight of an audience relieves one of any moral responsibility to not sexually violate sixth grade girls disgusts me.

    Mark Pierce

  • Any fair review of all the facts and circumstances surrounding this case, including: the victim’s mother’s pimping her out to Polanski; Polanski’s history of personal tragedies from WWII to the time the crime was alleged; the judge’s conduct; etc., must believe there is ample room to consider both mitigation of guilt and mercy. Any resudual guilt that is ascribed to Mr. Polanski should surely be mitigated by his own personal sorrows at that time, his own drug impairment, related psychological problems, etc.

    The idea that pursuing this old man for a 30 year old crime that the victim has no wish to pursue will contribute to changing the trends in child sexual abuse, is arbitrary and laughable. If these authorities really want to change the trends in these awful abuses of children, they should investigate toxic families, which are the source of most sexual abuse of children, but that isn’t such a sexy story.

  • amazing dit :

    The man drugged and forcibly raped a 13 year old girl while she pleaded no, stop, and I want to go home.

    There is no excuse for that. I find the very notion despicable.

  • disgusted dit :

    Have you read the victim’s testimony? http://www.thesmokinggun.com/archive/polanskicover1.html

    Polanski drugged her, then he forcibly orally, vaginally, and anally raped her while she pleaded no, stop, and I want to go home. Nothing that happened to him can excuse that. It is a fallacy to assume that something so morally repugnant should go unpunished simply because there are other predators out there who should be punished first. They all should have to face the consequences of their actions. Being old doesn’t stop us from jailing aging Nazi’s whenever we find them to this day, and it should not stop us from jailing a child rapist, no matter how charmed the lot of you are by him.

  • wow dit :

    Just a reminder that everyone above is supporting a man who is still shows no remorse for his rape of a child. Just read this statement he made after he fled to France:

    “If I had killed somebody, it wouldn’t have had so much appeal to the press, you see? But… f—ing, you see, and the young girls. Judges want to f— young girls. Juries want to f— young girls. Everyone wants to f— young girls!” – Roman Polanski
    http://blogs.telegraph.co.uk/news/michaeldeacon/100011795/roman-polanski-everyone-else-fancies-little-girls-too/

  • Sonia Hines dit :

    Thank you for this list of the film industry’s leading child-rape apologists. Now I know whose work to boycott.

  • Ama dit :

    It’s this portrayal of Polanski as a ‘survivor’ that upsets me. People in jail usually come from the most vulnerable and abused sectors of society (this could be from poverty, lack of education, physical abuse and even more difficult to define psychological abuse, the list goes on). No-one in prison is of a right mind or had an easy upbringing. It is horrendous what Polanski has had to go through, but why did he have to extend those horrors onto a 13 year old girl? If we refer to Polanski as ‘A’ and the abused victim as ‘B’, and again present the facts of that night (without reference to his illustrious film career), would you be people be defending him this way?

    Polanski himself must be aware of consequences of rape even at a psychological level. This is the man who directed ‘Repulsion’. Just as his films spread a message, his actions also spread a message too (if the media follow such actions). If, I (a Polanski fan) committed the same crime he did today, would I be given the chance to escape my judicial fate as he did?
    Never.

    There are a million causes in the world more deserving than this one, programs to help rehabilitate people back into society for example. Why not support that? Do you really think a list of names including Isabelle Huppert, Louis Garrel, and Monica Belluci is going to change the course of Justice? If I, a ‘nobody’ created a list in support of man who was unfairly accused of a crime or harshly punished due to the colour of his skin, would YOU sign it?

    Absolutely ridiculous and embarrassing. Everyone on this list has revealed their arrogance. All you did was simply write your name! Why doesn’t everyone write a personal statement explaining their reasons for supporting this? At least then there could be an intelligent debate.

  • Harkonnen dit :

    Tiens, mon commentaire a été effacé. Pas grave, j’avais prévu. Sympa la liberté d’expression au passage. Vive le copier/coller :

    L’introduction de cette pétition est un énorme non sens. Reprenons en les éléments, point par point :

    « Appréhendé comme un vulgaire terroriste, samedi soir, 26 Septembre, à Zurich, alors qu’il venait recevoir un prix pour l’ensemble de son œuvre, Roman Polanski dort désormais en prison. »

    => et alors ? Le propre d’une arrestation est justement de se faire par surprise, sinon elle échoue. Parce que Mr Polanski est connu, on devrait l’apprhéender avec courbettes et ronds de jambes ? Je doute fort que les accusés d’Outreau (qui, eux, étaient innocents) aient subi un sort différent.

    « Il risque l’extradition vers les Etats-Unis pour une affaire vieille de trente ans dont la principale plaignante répète à cor et à cri qu’elle a oublié cette histoire et abandonné toute idée de poursuites. »

    => Ce n’est pas parce que la plaignante a abandonné les poursuites que la justice ne doit pas suivre son cours. Mr Polanski devait se présenter à un procés en 1978. Il a préféré fuir. Ca fait de lui un homme en cavale. Point.

    « Agé de 76 ans, rescapé du nazisme et des persécutions staliniennes en Pologne, Roman Polanski risque de finir sa vie dans une geôle pour des faits qui devraient être normalement prescrits en Europe. »

    => Ah, le voilà le point Godwin que j’attendais. Si les faits avaient eu lieu sur le territoire européen, oui, ils seraient prescrits. Mais voilà : ils ont eu lieu sur le territoire US, pays qui ne prescrit pas ce genre de délit. Et j’attends qu’on m’explique ce qu’a à voir sa situation d’ex-déporté dans l’histoire.

    « Nous demandons à la justice fédérale helvétique de le remettre en liberté immédiatement et de ne pas transformer ce génial cinéaste en martyr d’un imbroglio juridico-politique indigne de deux démocraties telles que la Suisse et les Etats-Unis. Le bon sens, autant que l’honneur, y invitent. »

    => De quel bon sens et honneur parlez vous ? De celui qui anime la corporation d’artistes qui lui proclame son soutien ? Celui ci, je n’en veux pas. Je préfère le bon sens et l’honneur de quelqu’un qui a su garder la tête sur les épaules et qui ne se prend pas pour une élite, le plus souvent auto-proclamée et corporatiste à souhait. Quand à l’usage du mot « martyr », il est dans la lignée des propos de Claude Lelouch (qui compare la méthode utilisée pour son arrestation à celles de la Gestapo) et de Pierre Richard (qui lui, a comparé cette arrestation à l’arrestation de Pinochet) : complètement hors de propos et suréxagéré.

    Messieurs les soi disants artistes, redescendez sur terre svp.

    Xavier – Analyste programmeur – Bordeaux

  • Solange dit :

    Soyons modérés dans nos propos. Si Bhl intervient en faveur de « la cause Polanski » c’est bien parce qu’il y a prescription. Et non pour d’autres raisons. Il n’est « contre » ou « pour » personne en particulier. Là n’est pas la question! Cette pétition sert surtout à mettre en avant les conditions de son arrestation…

  • Charles75 dit :

    Je pense que BHL veut surtout mobiliser les gens autour des conditions de l’arrestation de Polanski. Non pas oeuvrer en faveur de Polanski lui même et de ses actes, non?

  • Cindy dit :

    It’s shocking to read the whole list. Especially my favourite actress Tilda Swinton. Doesn’t she have two young children at home? How should she feel if her little girl’s with a old man who’s interested in girls of tender age? Even if it occurred 32 years ago and the victim didn’t want to follow on the case, all of the so-called artists should read her testimony from the Court and remember that Polanski fled from the sentencing. He NEEDS TO make some closure to the crime. He’s just a man who raped a 13 years-old girl, not a brilliant director who directed ‘The Pianist’ and ‘Chinatown’.

  • Harkonnen dit :

    Le seul point qui me choque dans cette histoire, c’est que Polanski s’est rendu à maintes reprises en Suisse sans être inquiété. Pourquoi n’a t’il pas été arrété avant ? Voilà le seul point qui me fait tiquer.

    Et si vraiment BHL ne veut pas oeuvrer en faveur de Polanski ou de ses actes, pourquoi demander sa libération « immédiate » ? Une simple lettre de protestation à Mesdames Clinton et Calmy-Rey aurait suffi, non ?

  • Jean dit :

    Viol être normalement prescrits en Europe? Tres bien, je vois a viole filles francaises!

    témoignage de victime: http://www.thesmokinggun.com/archive/polanskib1.html

  • Graccus Babeuf dit :

    Agé de 76 ans, rescapé du nazisme et des persécutions staliniennes en Pologne, Roman Polanski risque de finir sa vie dans une geôle pour des faits qui devraient être normalement prescrits en Europe.

    DONC SI JE COMPRENDS BIEN IL Y PLUSIEURS RAISONS QUI EXONÈRENT MR POLANSKI DE RENDRE COMPTE D’UN ACTE DE BARBARIE:
    1 iLA 76 ANS ,??????? WHAT? SO WHAT?
    2 IL EST RESCAPE DU NAZISME….BEN ALORS ALLEZ Y LES SURVIVANTS…LACHEZ VOUS…
    3 LES STALINIENS L ONT EMMERDE…ALLEZ Y AUSSI LES SURVIVANTS DES PURGES…LACHEZ VOUS…
    TOUT CA EST INCOHERENT ELITISTE MEDIEVAL PEOPLE MERDIQUE .
    UN COUP DE CEUX QUI PROFITENT DE L INDUSTRIE DU DIVERTISSEMENT DE MASSE ET ET MEPRISENT L ESPECE HUMAINE….GAUCHE ET DROITE CONFONDUES DANS LEUR PRIVILEGES DE SALAUDS!
    QUE SE REVEILLE LA VIEILLE TAUPE NOM DE NOM!!!!!!!

  • fanch soleil dit :

    Vous dites qu’un juge américain s’est payé Polanski…Polanski,lui, s’est payé une gamine de13ans.
    Vous dites qu’il y avait prescription…Est-ce que ce viol sera un jour « prescrit » du cerveau de la victime? Vive la liberté de violer, de tuer etc ….pour les « élites »!……

  • Bertrand dit :

    Il est clair que la façon dont l’arrestation a été organisée n’est pas en l’honneur de mon pays mais
    que les pétitionnaires regardent la vérité en face, bon sang ! Y aurait-il deux justices donc dans ce
    monde ? Une justice sans pardon pour le peuple et une pardonnant tout à ses stars ?
    Le fait de voir une Monica Bellucci, que j’admire par ailleurs, soutenir un Polanski qui a abusé d’une
    adolescente alors et qui s’est ensuite soustrait à la justice me fait désespérer de ce monde de paillettes intéressé uniquement à sa propre survie.
    Pour ceux qui auront le coeur de se mettre à la place des victimes de viol, lisez l’article de Philippe
    Dubath dans le journal helvétique « 24 heures » du 30/9/2009 et vous comprendrez pourquoi Roman
    Polanski ne doit pas échapper à son procès quel qu’en soit l’issue.

  • YM dit :

    Huh…
    Imbeciles in the US, who know NOTHING about the case, have their minds made up.
    Even though THERE’S NO PROOF that Polanski drugged and raped the adolescent.
    They may disapprove of a 40-something-year-old man having sex with a 13-year-old, but the other accusations are just that: allegations.
    But when you’re dealing with mob mentality, this is what you get. Truth don’t matter. Complexities don’t matter. They’re hungry for blood.
    Only a total moron could believe that Polanski will get a fair trial if he’s ever sent back to the US. I hope that the Swiss authorities are aware of that.

  • SaintSinatra dit :

    Hello once again, GAF!

    I will confirm the facts of the situation once more for those who insist on keeping their heads in the ground.

    The official record may not state that the psychiatric stay was his sentence, but this was agreed to be the case by both sets of lawyers and the judge, who later tried to, as my friend puts it, double-cross Polanski. Those who go by the official record can never again say that Polanski sodomised and forcibly raped a 13 year old girl, for that is not what he officially pled to.

    We know that he committed that crime, just as those with common sense know that the judge was treacherous scum and thought Polanski to be beneath the law.

    We will not let the American “justice” system get away with two crimes. Who will care 30 years later? Not the victim, who wants this thrown out. Not Polanski, who has spent a deal of those 30 years punishing himself for his crime. Not the judge, who the rightful arm of death has seen to.

    Only the incompetent district attornies trying to save face after letting a man slip away for 30 years care. They belong to the same treacherous system that caused him to flee. They’ll care, as I suppose Pristine_Condition, Laserbeam, and Macodin will. These snivelling parasites of humanity will be wiped out in due time.

    Polanski served his time and he is now and forever FREE! He is an artist, and artists are above all others. They are the supermen of Dostoyevsky and the upper caste of Metropolis! Rejoice, fellow justice-seekers! America will never get their hands on Polanski. That is a guarantee! You’ll just have to suck it up, GAF. You’ve been defeated again.

    And another kick to the face, dearest children. No one who supports him will be shamed, blacklisted or otherwise shunned. They will emerge victorious and more poweful than ever after this ordeal, unlike America.

  • Gatto dit :

    Arrêtez votre pétition: c’est une guignolade!

  • Preaching dit :

    M Lévy (et al),

    I’ve always found your thought rather vapid but this takes the biscuit. Some facts are necessary: Mr Polanski has had thirty years to avail himself of the entire US criminal justice system but instead chose to escape it; there is no outstanding trial, he admitted to the crime (albeit a lesser one than the initial charges) and awaits only sentencing.

    Professor A.C. Grayling has recently argued (in the London Times) why serious crimes MUST be punished regardless of the perpetrator’s social/cultural status, or the time that elapsed since they were perpetrated…. perhaps you should read his essay the argue your case for his release because your points here (that he suffered, that it was a long time ago, that the victim wants to move on, and that he’s a great artist – a moot point if ever there was one, he certainly was once a fine film-maker but…) don’t stand up to even the mildest scrutiny.

    http://www.timesonline.co.uk/tol/comment/columnists/guest_contributors/article6852996.ece

  • bisScud2 dit :

    ATLAN ELISABETH a dit

    « c’es de l’achanement sur une personnage qui nous a apportée beaucoup d’un point de vue culturel »

    je reponds : que veut dire ce message idiot qui n’a rien a voir avec cette sordide histoire ?
    quel est la légitimité d’un tel propos

    je vous méprise ATLAN ELISABETH , et en plus de point de vu « culturel » vous
    avez pas mal de carences en matiere d’ortographe …. je crois qu’en ce qui vous concerne
    il ne vous a rien apporté
    .

  • DUBUS dit :

    Monsieur BHL,

    votre logique me fait vomir,

    Polanski doit être jugée, même si c’est une personnalité,

    et même si les faits remontent à plus de 30 ans, il s’est enfuit et ne les a jamais assumés,

    à présent la Justice Américaine va le mettre devant ses responsabilités.

    Pourquoi un violeur d’enfant pourrait-il bénéficier d’une prescription et pas un criminel de guerre ?

    Peut être parce que pour vous criminel de guerre = Nazi.

    vous ne pensez qu’à vous, et à vos amis…

    Je le répète, votre logique me fait vomir.

    Vincent DUBUS.

  • Tom dit :

    @Daniel Salvatore Schiffer, commentaire de 15:06:

    Vous êtes donc un philosophe de l’art, amateur de dandies, et vous croyez manifestement que cela fait de vous une autorité morale.

    Reprenons. Daniel Salvatore Schiffer. Philosophe professionnel, je dirai même philosophe Universitaire. Vous adhérez « totalement » au texte de la pétition.

    Vous adhérez donc lorsque BHL écrit:

    « Appréhendé comme un vulgaire terroriste (…). (…) la principale plaignante répète à cor et à cri qu’elle a oublié cette histoire (…). Agé de 76 ans, rescapé du nazisme et des persécutions staliniennes en Pologne (…).

    (…) Nous demandons à la justice fédérale helvétique de le remettre en liberté immédiatement et de ne pas transformer ce génial cinéaste en martyr d’un imbroglio juridico-politique indigne de deux démocraties telles que la Suisse et les Etats-Unis. (…) ».

    Tout ces arguments vous semblent recevables (quoi que parfois « subtilement » intégrés dans le texte, ce sont évidemment des arguments) . Dites-moi si mes paraphrases sont inexactes:
    * Polanski, qui s’était enfui pour échapper à la justice, a été arrêté par surprise, alors que le savoir-vivre exigeait de le prévenir quelques jours à l’avance.
    * La victime a « oublié » l’affaire, quoiqu’elle continue à dire qu’il y a eu un viol traumatisant, mais qu’elle a peur du cirque médiatique. Le fait que la victime ait pardonné signifie que la société doit excuser l’auteur du crime.
    * Le fait que Polanski ait été une victime l’autorise à devenir bourreau, ou du moins lui donne droit à une sorte de quota d’actes répréhensibles qui seront excusés au vu de ses problèmes passés.
    * L’âge est une excuse.
    * Le génie aussi.
    * « La démocratie » justifie qu’on laisse Polanski tranquille. Il ne doit pas être jugé du tout.

    Plutôt que d’insister sur vos titres de gloire qui n’ont aucun rapport (si ce n’est que vous faites partie avec BHL de la corporation des Levinastes), voulez-vous bien justifier ces arguments à peine esquissés par BHL ? En tant que philosophe, c’est le moins que vous puissiez faire n’est-ce pas ? Un petit commentaire de texte.

    Je n’accepterai évidemment pas que vous parliez d’un faisceau d’arguments faibles séparément mais forts ensemble, puisqu’aucun de ces arguments, une fois isolé, n’a la moindre valeur à mes yeux. Vous pouvez demander à vos étudiants de vous aider, s’il s’en trouve parmi eux qui suivent également des cours de morale.

    Tom
    * Ingénieur informaticien, auteur de merveilleux algorithmes de détection de formes (ma PME, 2009), d’interfaces resplendissantes (la même PME, 2008-2009), d’applications de back-office (deux grand comptes, 2007, 2008), de scripts de traitement de traces réseau (un grand compte, 2006).
    * Habitant dans un Tout Petit Studio à Paris, Ville Lumière.

  • thordonar dit :

    pour faire simple, je ne vois pas ce que le pedigree ni la biographie de Mr Polanski viennent faire dans cette histoire. Cela n’a strictement aucun rapport, ce qui importe est « Mr Polanski a t’il ou n’at’il pas abusé, violé une fille de 13 ans dans des conditions sordides ? » Pour le savoir, il faudrait qu’il y ai jugement, hors, Mr Polanski a tout fait jusqu’à aujourd’hui, pour éviter ce jugement.

    Mr Polanski n’est pas rattrapé par hasard 32 ans après les faits, il est attrapé seulement aujourd’hui, car il a tout fait pour échapper à la justice du pays ou il aurait commis un crime, crime qu’il ne semble d’ailleurs pas nier. si les faits remontent à si longtemps, ce n’est pas une erreur de la justice, une lacune d’une enquête, non, c’est du simple fait de la volonté du prévenu d’échapper à la justice.

    Il ne faut pas inverser les rôles, tout de même

  • rem dit :

    Appréhendé comme un vulgaire terroriste »

    Hélas non, comme tout les arrestations policières, la personne n’est pas prévenu d’où l’effet de surprise.

    « Il risque l’extradition vers les Etats-Unis pour une affaire vieille de trente ans dont la principale plaignante répète à cor et à cri qu’elle a oublié cette histoire et abandonné toute idée de poursuites. »

    Non et non, le pardon de la victime n’est pas une notion juridique. De plus ayant plaidé coupable, si la plaignante retire sa plainte ça n’a aucun effet sur la procédure.

    « Agé de 76 ans, rescapé du nazisme et des persécutions staliniennes en Pologne, Roman Polanski risque de finir sa vie dans une geôle pour des faits qui devraient être normalement prescrits en Europe. »

    Encore non , le fait d’avoir subi des atrocités ne lui procure pas le droit de violer (sic ) la loi et de répondre de ses actes devant un tribunal. Vous avez une vision plutôt simpliste de la prescription cf Maitre_eolas http://www.maitre-eolas.fr/post/2009/09/29/Quelques-mots-sur-l-affaire-Polanski

    « Nous demandons à la justice fédérale helvétique de le remettre en liberté immédiatement et de ne pas transformer ce génial cinéaste en martyr d’un imbroglio juridico-politique indigne de deux démocraties telles que la Suisse et les Etats-Unis. Le bon sens, autant que l’honneur, y invitent. » »
    Le meilleur pour la fin, pouvez préciser la cause pour laquelle M polanski deviendrait un martyr?

    Une grosse majorité de citoyens sont déclarés choqués par les conditions de cette pétition.

  • elseneur dit :

    @ YM

    You’re right, the lynching mob is back. RP is not the only one. Registered sex offenders (most often for very menial offenses or for consensual sex between minors) are treated like subhumans in the USA.They can be persecuted or even killed by righteous vigilantes hungry for blood. They are often homeless, forbidden to live near places where they could see minors, having to live under bridges. A tiny majority of them have commited serious offences.
    The rest is crucified for quenching the mob’s thirst for blood. How could RP ever think of going back to such a country and expect justice to be delivered ? How could they persecute « sex offenders » to that extent and spare Polanski ? Unthinkable !

  • Tom dit :

    @elseneur:
    Sure, sex offenders often get an unjust treatment (cf. Outreau, or the Miami situation you’re referring to).

    But Polanski is one of the « serious » offenders, and he isn’t risking very much prison time for the rape of a young girl, thanks to the plea bargain he made. So, is it a lynching mob we’re seeing here ? Or the backlash for an obscene campaign that aimed at keeping a fugitive away from justice?

  • derosier dit :

    Et bien dites donc ! en dehors des peoples dégénérés par l’alcool, la cocaine et un narcissisme à toute épreuve, il n’y a pas grand monde (et heureusement !) pour vous soutenir cher BHL ! attention au soit disant combat pour la liberté ! à force vous pourriez arriver à votre dernier combat avant de sombrer dans une dictature de la pensée ! dommage car jusqu’à maintenant vos arguments sur d’autres sujets me plaisaient bien.

  • Daniel Depeyre dit :

    On réclamerait justice pour une enfant de 13 ans violée par un prêtre catholique de 43 ans. Par contre tout change si cette enfant est violée et droguée par un réalisateur riche et célèbre. La victime devient une putain et le violeur un martyr.
    Plus ça change, plus c’est pareil.

  • trebillod dit :

    bonjou ou bonsoir,
    je suis contre l’antisemitisme et le racisme mais de la a defendre un pedophile qui avoue dans le passe avoir eu des relations sexuelles avec une gamine de 13 ans est un acte scandaleux. cette petition, c’est de la MERDE!!!!!!!!!la police suisse a fait son travail: c’est tout!!! que cela vous deplaise monsieur BHL.
    il semble que l’argent et la notariete donnent une forme d’impunite a laquelle je n’adhere pas du tout!!!!!!!et pourtant,nul bn’est au dessus des lois, que je sache.
    un gars aurait tue un juif: vous vous seriez scandalises, mais un « monsieur » reconnu dans le monde a eu des relations sexuelles avec une mineure, c’est normal…….. avez vous peur que cela entache le 7° art ou y’ aurait il une forme de solidarite si vous voyez ce que je veux dire?

  • elseneur dit :

    @ Tom
    One of the « serious offenders » you said ?
    Americans have invented « statutory rape » for the benefit of the abuse industry. How can you tell if the girl consented when you pay her (damages) to say she was forced ? It is an insult to women and children who were forcibly raped.
    Apparently she was overheard telling her boyfriend she had done it with RP and her sister told her mother.
    She didn’t complain to her mother when she came back from Polanski’s.
    But you’re right in a way : why not condemn RP Polanski to life when thousands of people have received this type of sentence for « consensual » intercourse with minors above the age of puberty ? Or for watching pictures (for free) ?
    Unlawful intercourse should be sanctionned (social order) but it should never be called « rape ».

  • wanduta dit :

    je continue… afin que son excellence Polanski expie nos fautes, il est nécessaire que nous regardions tous les soirs le film de bhl ensuite on devra écouter le ou les cd de A. Dombasle puis avant de s’endormir il serait de bon ton de lire quelques pages du livre de la fille de bhl . et pour finir une petite prière à son excellence Polanski avec la bénédiction de saint F.Mitterand et « saint Bernard un tiers mondiste, deux tiers mondain » et si jamais on a envie de vomir après tout cela on passe par l’urne referendum, c’est large et profond, y’a de la place pour tout le monde, ça mange pas de pain et surtout n’oubliez pas de circuler, en voiture si possible on a besoin de votre pognon pour la taxe carbone.

  • Claude Lecoeur dit :

    Quelle triste histoire! Je dis triste parce que R.P qui a vu sa famille et des amis disparaitre, dans des circonstances horribles, a lui aussi franchit la barrière un soir peut-être un peu trop arrosé et à mon avis non sans un brin de préméditation. Bernard, toi et tes amis qui s’imaginent faire l’opinion… comment dire? Vous avez une telle méconnaissance de ce que sont le Droit, la Justice et l’équité que je ne me considère même pas capable de vous en inculquer les moindres rudiments. Et dire que vous pensez penser! Par votre extravagante intervention, vous avez contribué à jeter davantage l’opprobre sur R.P. qui, comme tu le dis si bien, avait pourtant réussi à échapper aux criminels nazis et stalinien. Malheureusement pour lui, il n’a pas pu continuer à échapper à la justice américaine et encore moins à ses soit disant amis. Votre véhémence à dénier ce qu’il a lui même avoué participe à le faire passer pour ce qu’il n’est sans doute pas. Moi, pour bien le punir, je l’obligerais à réaliser un film dénonçant la pédocriminalité et le trafic d’enfants. Sans être payé ni recevoir la moindre récompense bien sûr. De quoi mettre son talent à contribution. Ce qui serait bien plus utile que les quelques années de prison qu’il va passer là-bas. Mais je ne crois pas que cette peine soit prévue par le droit US. On peut être certain qu’après avoir purger une peine aussi inhabituelle il aurait beaucoup moins d’amis dans le showbiz. Les amis…
    Je crois vraiment que quand on a des amis comme toi et comme ta cohorte de bobos pétitionnaires, et bien on peut se passer d’ennemis. Tiens, du coup je renverse mon champagne sur mon nouvel imac!
    Ce soir, pas de folie. Et sans rancune!
    Claude
    PS: Bernard, si tu n’es pas trop pris par ta collecte de signatures, jette un oeil sur : http://www.innocenceendanger.org/index.php?id=588&L=3

  • trebillod patrick dit :

    bonjour ou bonsoir,
    la petition de monsieur BHL me scandalise et les raisons pour lesquelles elle me scandalise sont, je pense, evidentes:
    1- monsieur polanski, malgre son talent d’artiste a commis un acte sanctionne par la loi. en france, tout acte a caractere sexuel sur une mineure(et la, il n’y a pas photo: la gamine avait 13 ans a l’epoque. si celle ci avait eu 17 ans, il y aurait pu avoir confusion car lorsqu’un acte sexuel consentant a lieu, on ne demande pas systematiquement une piece d’itentite mais dans cette affaire, la confusion est impossible).
    2- ce meme monsieur a reconnu les faits au travers des media.
    3- nul n’est au- dessus des lois meme si ce monsieur est celebre, talentueux et surtout a un portefeuille bien garni. je pense qu’il doit s’y connaitre en matiere de bourses(jeu de mot).
    4- est ce une solidarite juive ou les personnes qui ont signe cette petition ont elles des preuves materielles pour demontrer son innocence?

    la shoah et l’extermination des juifs voulu par les nazis sont des crimes contre l’humanite et le viol d’une petite fille, est-ce juste un point de detail?

    une derniere chose: un fait de 30 ans en arriere et l’attribution d’argent pour enterrer l’affaire(si cet argent a ete bien donnee?) ne suffisent pas pour blanchir un ENFOIRE…….

    merci , en esperant que justice soit faite!

  • Graccus Babeuf dit :

    D’évidence le reflexe premier qui conduisit certains à s’indigner haut et fort de l’arrestation de Roman Polanski pour des faits criminels vieux de quelques 32 ans a produit son effet. C’est l’attentisme qui prévaut désormais, voire un reflux qui s’est enclenché pour que l’intéressé rende enfin des comptes devant une juridiction de telle sorte que sa responsabilité soit circonscrite et que la page définitivement tournée (voir mon blog 330 qui a reçu 35000 visites).

    Cette affaire aura une nouvelle fois suscité nombre de débats sur la justice héxagonale, mais au-delà

    1 Bien évidemment, chacun, professionnels comme simple citoyen, a le souci que le statut social du mis en cause ne commande pas la réponse judiciaire. On est heurté par l’idée que l’on puisse acheter la clôture d’une affaire criminelle ou que tout simplement on puisse échapper au sens fort du terme à la justice de son pays parce qu’on a les reins solides voire des relations. Selon que vous serez puissants ou misérables …. 2 Cette affaire pose aussi la question du droit à l’oubli. Il est nécessaire qu’une société sache tourner la page a un moment donné sur les violation de la loi. Des règles de prescription des faits existent (1 an pour les contraventions, 3 ans pour les délits, 10 ans pour les crimes) et mêmes les peines prononcées peuvent devenir caduques si elles n’ont pas été exécutées. Tout principe doit supporter son exception pour éviter de ne s’enfermer dans un nouveau piège. En l’espcèe les crimes contre l’humanité sont imprescriptibles. Certains revendiquent que les crimes sexuels contre les enfants entre dans le champ des crimes contre l’humanité. Ainsi le bâtonnier Pettiti militait pour que le fléau de l’exploitation sexuelle des enfants entre dans cette catégorie. Je le rejoins. Il est évident que la tendance lourde de notre époque est de restreindre ce droit à l’oubli. Déjà dans l’intérêt des victimes. C’est ainsi que petit à petit le droit français a reculé à 20 ans, avec comme date de départ la majorité de la victime, la prescription pour les crimes sexuels sur mineurs. Ainsi la prescription pour un crime supporté par un enfant de 4 ans sera acquise 34 ans plus tard. Il faut ajouter que la prescription peut être interrompue par des actes de procédure. Dans l’affaire Polanski depuis 1977 de nombreux actes interruptifs sont intervenus qui fait que même ne droit français la prescription n ‘aurait pas été acquise. 3 Mais c’est l’argument tiré du fait que la victime a retiré sa plainte et souhaite qu’aucune poursuite ne soit engagée qui mérite le plus de réflexion.Certes la victiume est intéressée au premier chef par le sort qui sera réservé à son agresseur. Elle doit pouvoir forcer la main au parquet, maître des poursuites, si celui-ci refuse d’en engager une en l’espèce. En France, en matière délictuelle – 10 ans de prison au plus encourus – elle peut faire citer directement devant le tribunal en passant par un huissier. Elle peut encore déclencher l’ouverture d’une instruction devant le juge du même nom. Des dispositions récentes ont été adoptées pour éviter des dérives, mais ce droit reste acquis. A l’inverse le retrait de la plainte ou le refus de déposer plainte ne paralyse généralement pas les poursuites pénales. Le parquet défend les intérêts de la société et a le souci de « sanctionner » les violations de la loi afin de réaffirmer l’interdit poser par le législateur. Bref l’action publique n’appartient pas à la victime. Dans chaque affaire le parquet est bien sûr invité à prendre en compte à prendre en compte le positionnement de la victime. Il n’est pas là pour allumer des brulots ou raviver des blessures, mais il n’est pas au service de la victime, mais de la loi.Là encore des dérives sont en train de développer leurs effets dans le droit pénal moderne. On voudrait donner à la victime un droit de veto sur telles ou telles décisions judiciaires, notamment dans l’exécution de la peine prononcée. Il est audible que la victime soit prise en compte. Par exemple, par l’interdiction faite à une personne condamnée pour crime de demeurer à proximité du domicile de sa victime reconnue. De même il normal que le juge de l’application des peines veille à ce que la victime soit indemnisée, etc.

    Pour autant la justice de l’exécution des peines ne doit pas être commandée par la victime. A défaut on sortirait de la justice pour revenir au droit de la vengeance. Il est des principes sur lesquels on ne doit pas céder. Celui là est fondateur de la justice pénale et de notre Etat de droit.Je suis donc choqué quand j’entends les intervenants sur l’affaire Polanski se référer aux souhaits de la victime en affirmant qu’elle est la première concernée. Non, l’objectif est bien qu’il n’y ait pas d’autres victimes de 12 ou 13 ans demain d’hommes de 43 ans qui leur « proposent » d’avoir des relations sexuelles.

    Ces débats est loin d’être clos. Sans compter les débats collatéraux qu’ils suscitent. Je pense notamment aux accusations développées contre le ministre de la culture qui aurait fait part de ses émois devant les jeunes garçons thaïs dans son livre “lamauvaise conduiiote “ paru 2005. L’accusation est grave et l’abcès devra rapidement être percé.

    On apprend aujourd’hui que le ministère suisse de la justice émet un avis défavorable à la remise en liberté de Roman Polanski dont il craint qu’il tente d’échapper à la procédure d’extradition. Or cette procédure devrait durer un certain temps sinon un temps certain. Il faut attendre pour voir si les juges estiment avoir suffisamment de garanties.D’ici là nul doute qu’avec le drame de Rambouillet les échanges comme ceux d’hier sur France 2 vont reprendre de plus belle, notamment sur les mesures de contention post judiciaires. Il va être dificile de defendre certains principes.

    Et encore plus quand des responsables politiques violent ostensiblement la loi (ex. l’election de M. Dassault comme maire “de facto” de Corbeil par homme de paille interposé qui joue franc jeu en cédant le bureau du maire à un homme inéligible) ou appellent explicitement à contourner les décisions du Conseil Constitutionnel ( ex.: le morceau de bravoure du porte parole de l’UMP hier soir sur France 2 sur ce sujet)

  • Barry M. Dank dit :

    For an interesting take on Roman Polanski and how the last film he made
    prior to the rape- THE TENANT- sheds some light on Polanski’s situation-

    http://dankprofessor.wordpress.com/2009/10/07/on-roman-polanski/

  • froggyblue dit :

    Une bonne, belle et juste pétition à signer ci-dessous, contrairement à celle de bernard-henri Lévy en faveur de Roman Polanski:

    Aujourd’hui en France, pour les personnes qui ont été violées dans leur enfance avant 1979, plus aucun recours de poursuites contre le criminel n’est possible, du fait de la prescription.

    Il n’en va pas de même dans tous les pays. Ainsi, Etats-Unis, Canada, Angleterre, Suisse … ont trouvé d’autre solutions que la prescription définitive, fermant après des années le droit pour les victimes de viols de faire appel à la justice.

    Dans l’affaire Roman Polanski contre Samantha Geimer, une instruction était entamée contre ce mis en cause en 1977.

    Il avait reconnu le viol. Il a choisi de fuir les Etats-Unis au lieu de répondre aux accusations des parents de la victime
    – alors âgée de 13 ans – et éventuellement se disculper légalement : il a donc pris le risque que le mandat d’arrêt le rattrape un jour, y compris des années après.

    Pour signer la pétition contre la prescription, voir sur le site du Comité Féministe Contre Le Viol *www.cfcv.asso.fr à la page suivante : http://cfcv.404.fr/php/load.php?src=4e63ade91a69fbad4bbb6091fbc7dc18.pdf&mode=1

  • Falsanisi dit :

    Je suis vraiment outré par le texte de la pétition de BHL.Décidément le philosophe auto proclamé à perdu une occasion de se taire en justifiant son opposition à l’arrestation de Polanski par des arguments lénifiants de bêtise, tout juste dignes de l’argumentaire d’un enfant de maternelle. Car si je comprend bien, désormais toute victime (je parle là de R. Polanski) bénéficierait donc d’une espèce de « bonus » qui l’autoriserait à devenir bourreau à son tour et à échapper à de justes poursuites? C’est écoeurant. En fait, à travers cette pétition, cette aristocratie politico-artistique affiche clairement une revendication hallucinante, celle d’exiger d’être placé au dessus des lois, à l’abris d’éventuelles poursuites si par inadvertance, elle se laissait aller à quelques débordements répréhenssibles. On se croirait revenu à la période pré-révolutionnaire avec une France composée d’une part d’une aristocratie politique et artistique qui se veut protégée des rigueurs de la loi et d’autre part, une « France d’en bas » qui elle se retrouve en garde à vue pour un mot de trop. On sait comment tout cela s’est terminé.

  • Tom dit :

    @elseneur
    >One of the “serious offenders” you said ?
    >Americans have invented “statutory rape” for the benefit of the abuse industry.

    Polanski drugged his victim. The « abuse industry »… Amazing, some of you people are living in a world I don’t understand.

  • alex dit :

    pour certains commentaires,il n’a jamais reconnu le viol!!!
    Il a toujours nié le viol!
    Comme votre vie doit etre laide et vide pour déverser autant de haine sur un homme que vous ne connaissez meme pas!
    Il n’est pas normal d’avoir des réactions aussi agressives surtout tant que le procés n’est pas terminé et que la vérité n’est pas connu, alors vous devriez vous demander ce qui ce cache derriere toute votre haine pour cet homme!

  • alex dit :

    Si demain vous avez des relations sexuelles avec une femme,aux USA,et qu’elle vous accuse ensuite de viol,meme si elle est adulte,vous risquez la prison à vie,c’est votre parole contre la sienne!!
    C’est le quotidien de beaucoup de patrons aux Etats-Unis qui ne veulent meme plus se retrouver seul 5mn avec une employée!
    Et le quotidien aussi de beaucoup de médecins,et meme en France, ça commence à arriver et de plus en plus de médecins travaillent la porte ouverte!
    Il faudrait que cela arrive à certains,ça leur apprendrait peut-etre à ne plus condamner à l’aveuglette!!

  • Manuel Mieres dit :

    « Polanski: « acoso y derribo » (harcèlement et abattage)

    En ce qui concerne l’arrestation de Roman Polanski, veuillez me permettre d´utiliser quelque chose si abominable que la terminologie taurine espagnole pour me référer à cette histoire surréaliste … « On ne peut pas parler de « acoso » (harcèlement ) quand il y eu de « derribo »(abattage). 1) L’ adolescente a dit au juge avoir des relations sexuels avec des autres hommes avant qu’ avec Polanski (également pris des drogues voluntariamante avec ces autres) 2) l’infraction pour laquelle il est poursuivi est une chose si surrealiste que « relations sexuels illicites ». 3) n’est pas prouvé que la relation sexuelle avec Polanski était sans consentement. Conclusion: la justice n’est pas égale pour tous dans les Etats-Unis; c´est sure que les premiers à avoir des relations sexuelles avec l’adolescent se moquent aujourd´hui de Polanski, parce qu´il est le seul riche et célèbre de tous ceux qui avaient des relations sexuelles avec la jeune fille. Ce pour ça que Polanski a supporté la persécution des juges comme Rittenbaud ayant des aspirations à Star (rappelons le procureur nommé Star qui a dépensé une fortune des finances publiques des États-Unis avec l´affaire Clinton et Lewinsky …). Pour ceux qui ne l’ont pas encore vu, je recommande de regarder le documentaire « Polanski: Wanted et Desired », qui donne des informations substantielles sur le « profil » d’un juge Rittenbaud … et aussi des commentaires tres intéressants tels que: « le procureur (Gunson) qui a été choisi, car c’était la seule libre d’être soupçonnée d’avoir eu des relations sexuels avec des mineurs » … God bless America….

  • cretel jacques dit :

    par respect humain et pour le respect de l’humain.

  • paillet nadia dit :

    je suis de tout coeur avec vous je vous souhaite de vous en sortir et que vous ayez tout le soutien necessaire amitie nadia

  • erard dit :

    suis scandalisé par cet barbarie . je désire vous soutenir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>