Jean Daniel défend Bernard-Henri Lévy

jean daniel photoCarnets d’Actualité. A propos de Bernard-Henri Lévy
par Jean Daniel

J’ai toujours eu peur pour Bernard-Henri Lévy.

J’ai depuis longtemps un faible pour ce glorieux cadet qui se rêve à la fois l’héritier de Malraux, de Levinas et de Brummell, et assume avec une élégance provocatrice son dandysme philosophique. Il risque sa vie sur tous les fronts humanitaires, mais prend hélas des risques encore plus grands du fait d’une trop imposante stratégie de surexposition médiatique.

J’ai un jour été très bassement attaqué pour mon œuvre. Bernard-Henri Lévy a aussitôt pris ma défense, et d’une façon fidèle, radicale et spectaculaire. Je veux lui dire que je ne l’oublierai jamais et que si mes sombres prévisions se sont réalisées, j’en ai pour lui de la peine.

J’ai toujours prévu qu’on lui ferait payer un jour, cher, trop cher, l’imprudente – certains diront l’indécente – façon qu’il avait d’apprivoiser, d’enchanter et de dompter les médias. Cela ne pouvait que se retourner contre lui.

La truculente information sur la façon dont il s’est laissé abuser par un canular très « normalien » devait être publiée. J’ajoute que les journalistes des pages culturelles du Nouvel Observateur ont toujours exercé librement leur droit de critique des ouvrages dont ils rendent compte comme l’a fait cette semaine Aude Lancelin. Mais si l’on peut faire le procès de l’œuvre de Bernard-Henri Lévy, je ne crois pas, pour ma part, et Aude non plus, d’ailleurs, qu’il soit honnête de le fonder sur cette mystification.

J’ajoute enfin, puisqu’on évoque les critiques faites par l’historien Pierre Vidal-Naquet, dont je faisais l’éloge dans mon dernier édito, et qui avait implacablement relevé les erreurs de BHL dans « Le Testament de Dieu » que le philosophe Levinas m’avait téléphoné, après cette publication, pour me dire qu’à son avis les erreurs, sans doute graves, commises dans ce livre ne compromettaient en rien la valeur des intuitions bibliques de l’auteur. Le grand métaphysicien avait lu le premier le manuscrit de Bernard-Henri Lévy.

Cette dernière précision s’imposait d’autant qu’il est bien connu que, sur la façon de combattre l’antisémitisme et de défendre la sécurité d’Israël, je me suis nettement séparé de Bernard-Henri Lévy désormais habité par une vraie mystique judéo-israélienne, ce qui ajoute à la complexité du personnage.

Jean Daniel


Tags : , , , ,

Classés dans :,

9 commentaires

  • Emmeline dit :

    Merci à Jean Daniel pour ses mots simples et justes. Il est rassurant que la voix de la sagesse s’exprime.

  • alexandre dit :

    Jean Daniel vient d’écrire l’essentiel. Je trouve que ceux qui se gaussent de BHL pour un canular anodin feraient mieux d’essayer d’être à la hauteur de son oeuvre qui nous donne des outils pour comprendre le monde.

  • KsZ dit :

    Si ceux qui soutiennent BHL avait, eux, lu le canular de Botul intitulé « La vie sexuelle d’Emmanuel Kant », ils comprendraient peut-être mieux la franche rigolade qui peut accompagner l’article d’A Lancelin :)
    Lisez donc Botul !

  • Juliette dit :

    Dans une librairie parisienne ce jeudi soir: je vois une pile de « pièces d’identité, une pile de « De la guerre en philosophie » et une pile de « livres » de « Botul ». J’ai regardé les gens faire pendant une heure: tous se précipitaient sur les livres de BHL. Cela montre que l’oeuvre de BHL est reconnue pour son importance et son originalité.

  • Lucie dit :

    Heureusement que nous avons BHL pour penser la complexité du monde dans lequel nous vivons!

  • Comenge dit :

    Je pensais que le débat était clos et qu’il fallait plutot se pencher sur les idées et non sur l’existence de Botul.
    Mais néanmoins, le seul élément déplaisant ce sont les prix des deux ouvrages… Pieces d’identité et l’autre philosophie de la guerre… sont peu accessibles.

  • Pierre dit :

    Mon copain, il est gentil, et ceux qui l’attaquent, y sont méchants…

  • patrick dit :

    J’ai eu la chance d’écouter Jean Daniel aux Collège des Bernardins la semaine dernière.
    Cet homme est un trésor national vivant (comme on dit au Japon).
    Son témoignage en faveur de Bernard-Henri Lévy est largement suffisant pour mettre fin à la campagne de calomnie dont Bernard-Henri Lévy est victime.

  • dédé dit :

    Pas de votre avis!
    Je trouve que Jean Daniel a dépecé notre « dandy philosophe » bien cruellement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>