Je ne peux plus me taire ! par Roman Polanski

Roman-Polanski_digne3-150x93 Roman Polanski brise le silence par ce texte confié à Bernard-Henri Lévy, directeur de La Règle du jeu.
Depuis 7 mois, le 26 septembre 2009, date de mon arrestation à l’aéroport de Zurich où je me rendais pour recevoir des mains du représentant du Ministère de la Culture Suisse un hommage pour l’ensemble de mon travail, je n’ai pas souhaité m’exprimer et j’ai demandé à mes avocats de limiter leurs commentaires à l’indispensable. Je voulais que les Autorités Judiciaires de Suisse et des États-Unis ainsi que mes avocats puissent faire leur travail sans polémique de ma part. J’ai décidé de rompre le silence pour m’adresser directement à vous sans intermédiaires et avec mes propres mots. Comme chacun d’entre nous j’ai eu, dans ma vie, ma part de drames et de joies et je ne vais pas essayer de vous demander de vous apitoyer sur mon sort, je demande seulement d’être traité comme tout le monde. C’est vrai : il y a 33 ans j’ai plaidé coupable, j’ai exécuté une peine à la prison de droits communs de Chino, pas dans une prison de VIP, qui devait couvrir la totalité de ma condamnation. A ma sortie de prison le juge a changé d’avis et a prétendu que le temps passé à Chino n’était pas l’exécution intégrale de ma condamnation et c’est ce revirement qui a justifié mon départ des États-Unis. Cette affaire a été sortie de sa torpeur de trente ans par une cinéaste qui a voulu faire un documentaire et qui a recueilli les témoignages des personnes concernées à l’époque sans que je ne participe ni de près ni de loin à ce travail. Ce documentaire a mis en lumière le fait que j’avais quitté les États-Unis parce que je n’avais pas été traité équitablement ; et il a, aussi, déclenché la vindicte des autorités judiciaires de Los Angeles qui se sont senties attaquées et ont décidé de demander mon extradition à la Suisse où je me rends régulièrement depuis plus de trente ans, sans jamais avoir été inquiété. Aujourd’hui je ne peux plus me taire ! Je ne peux plus me taire parce que les Autorités judiciaires Américaines viennent de décider, au mépris de tous les arguments et dépositions de tierces personnes, de ne pas accepter de me juger hors ma présence, alors que la même Cour d’appel avait recommandé le contraire. Je ne peux plus me taire car la victime a été déboutée par la Cour de Californie dans sa énième demande d’arrêter, une fois pour toutes, les poursuites à mon égard et pour cesser d’être harcelée chaque fois que l’on reparle de cette affaire. Je ne peux plus me taire car mon affaire vient de connaître un énorme rebondissement : le 26 Février dernier Roger Gunson le procureur chargé de l’affaire en 1977, aujourd’hui à la retraite, a déclaré sous serment devant le juge Mary Lou Villar, en présence de David Walgren, le procureur actuel qui avait tout loisir de le contredire et de l’interroger, que le 19 Septembre 1977 le juge Rittenband avait déclaré à toutes les parties que ma peine de prison au pénitencier de Chino correspondrait à la totalité de la peine que j’aurais à exécuter. Je ne peux plus me taire car la demande d’extradition aux Autorités Suisses est basée sur un mensonge : dans cette même déposition le procureur Roger Gunson a ajouté qu’il était mensonger de prétendre, comme le fait l’actuel procureur dans sa demande d’extradition, que le temps passé à Chino a été un temps consacré à des examens psychologiques. Dans cette demande il est dit que je me suis enfui pour ne pas subir une condamnation de la justice Américaine ; or dans la procédure « plaider coupable » j’avais reconnu les faits et j’étais retourné aux États-Unis pour exécuter ma peine : il ne restait plus que de faire entériner cet accord par le Tribunal avant que le juge décide de renier l’accord pris pour se faire une notoriété médiatique à mes dépens. Je ne peux plus me taire car, depuis plus de 30 ans, ce sont mes avocats qui ne cessent de répéter que j’ai été trahi par le juge, que le juge s’est parjuré, et que j’ai exécuté ma peine ; aujourd’hui c’est le procureur de l’affaire, à la réputation irréprochable, qui sous la foi du serment, a confirmé tous mes dires et cela a une toute autre portée et projette sur cette affaire une tout autre lumière. Je ne peux plus me taire car aujourd’hui les mêmes causes produisent les mêmes effets et le nouveau procureur qui s’occupe de cette affaire et qui a demandé mon extradition est lui aussi en campagne électorale et a besoin de notoriété médiatique..! Je ne peux plus me taire parce que les États-Unis continuent de réclamer mon extradition plus pour me livrer en pâture aux médias du monde entier que pour prononcer un jugement sur lequel un accord a été pris il y a 33 ans. Je ne peux plus me taire parce que je suis assigné à résidence à Gstaad au prix du versement d’une très grosse caution que je n’ai pu recueillir qu’en hypothéquant l’appartement que j’habitais depuis plus de 30 ans, que je suis loin de ma famille et que je ne peux plus travailler. Voilà ce que j’avais à vous dire en restant dans l’espoir que la Suisse reconnaîtra qu’il n’y a pas lieu à extradition et que je pourrai retrouver la paix et ma famille en toute liberté dans mon pays.

Roman Polanski.


Tags : , , , ,

Classés dans :

20 commentaires

  • josiane m dit :

    la justice humaine fait beaucoup trop d erreurs. je ne peux vous dire ma sympatie et esperer avec vos que la suisse,mon pays se montrera digne de notre attente. mais,j’avoue qhu j’ai des doutes par rapport à cels. courage à vous et à votre jolie famille! un etre humain qui pense qu’il ne reste plus beaucoup d’humanite dans notre societe…

  • Bérengère TD dit :

    Le fait est que coucher avec une gamine de 13 ans, meme si elle en paraissait 18 n’est pas tres malin mais qualifié un rapport consentie, meme avec une mineure, de « viol » c vraiment n’importe quoi. L’affaire a été jugée, les parties ce sont mis d’acccod et la peine executée. La victime elle meme ne ve pas de « réouverture ». Cela demontre bien que le procureur américain ne s’attaque a Mr Polanski que pour beneficier d’une couverture médiatique dans sa course electorale, il ne chercherait pas a faire tomber la tête de Mr Dupont. Personnellement je ne comprend meme pas pourquoi la suisse a donné suite a la premiere demande d’extradition en arretant Mr Polanski en septembre dernier. Je ne parle meme pas du battage médiatique le faisant passé pour un pedophile pervers de sa réputation fortement écornée et des retombées pour sa famille et lui même. Bref, c’est du grand n’importe quoi et Mr Polanski et sa famille on tout ma symphatie.

  • Pierre BERTIN dit :

    Courage à vous Monsieur Polanski, à vous ainsi qu’à toute votre famille.Je suis « comme vous » à attendre que cet acharnement ridicule cesse pour que vous puissiez de nouveau faire ce que vous avez toujours fait, à savoir de grands films.
    Je vous souhaite encore une fois beaucoup de courage.
    Respectueusement,
    Un très grand admirateur

  • jacqueline bellon dit :

    suissesse, j’ai eu honte de ce que l’on a fait à M. Polanski, non pas pour excuser son geste, il y a 32 ans, mais honte de son arrestation abjecte. je lui ai écrit pour le lui dire et le soutenir, et il m’a répondu gentiment, je crois vous l’avoir déjà dit…. je continue à le soutenir dans certains forums qui le salissent. j’ai du temps, je suis une jeune retraitée…. et que sorte rapidement M. Polanski de son chalet!, et surtout qu’on ne le livre pas aux Américains. je suis de tout coeur avec vous. je fais de mon mieux, à mon niveau.
    jacqueline

  • escoffier dit :

    Vous dire, au delà de mon admiration pour votre oeuvre et tout le bonheur que vous nous avez donné durant toutes ces années, mon soutien depuis la France et ma volonté de prendre part à toutes les actions qui seront menées pour qu’une pression internationale s’exerce et que justice vous soit rendue. Courage à vous !

  • françoise dit :

    Je suis horrifiée par la machine à broyer les êtres humains que peut devenir la justice ; que ce soit la victime ou le coupable tous deux sont démolis par la lenteur et l’injustice des jugements, ou leur mauvaise foi.
    Faites, s’il vous plait Monsieur Polanski un nouveau film sur ce sujet que vous vivez avec douleur : ce sera un chef d’oeuvre comme d’habitude
    une inconnue aamicale

  • Aurélie dit :

    Vous avez raison de prendre la porale Mr Polanski. Depuis le début de cette histoire on entend tout et n’importe quoi et malheureusement les mots de vos défenseurs ont été souvent contre-productifs L’acharnement que vous subissez est intolérable et ses raisosns peu louable pour un pays comme les Etats-Unis ». J’espère que vous trouverez bientôt et définitiveemnt la paix. Avec tout mon soutien. Une inconue

  • florence dubost dit :

    Merci de vous exprimer ;avoir votre version des faits est important pour nous les « petites gens  »
    Je vous souhaite de tout coeur de trouver la solution ,et de retrouver le calme et la sérénité .
    Merci pour vos beaux films ,si dans cette affaire vous pouviez trouver l’inspiration pour un chef d’oeuvre !
    Vous avez le soutien de gens comme moi ,on vous aime ;n’en doutez JAMAIS .

  • Lili Boom dit :

    Toute notre sympathie, et comment donner espoir à Polanski, quand le Front National se met à représenter l’idéologie nationale populiste qui cautionna le parti communiste français des années 70 — ce n’est malheureusement pas que de la communication ? Sinon à lui dire : néanmoins oui : nous sommes quand même quelques uns qui restons, qui sommes toujours — encore — là, à veiller.. Pourvu que cette veille persistante finisse par porter ses fruits au-delà des contradictions qui purent diviser quand elles devraient rester paradoxales (il faut savoir comme j’en éprouve avec Bernard-Henri Lévy… que je remercie pourtant de ne pas avoir peur d’assumer les siennes).. En ce temps post-euclidien où Ubu calcule la règle pour tous gardons confiance dans l’aléatoire qui finira bien par tromper l’arbitraire — puisqu’il n’est plus d’arbitraire consensuel de la pensée. — Mais d’abord sans cesser de rappeler le meilleur des règles du passé. Cher Roman Polanski, dont jamais je n’oublierai par exemple Le Locataire, tenez bon et gardez confiance sans cesser de vous battre… Si tout est dit sur le fond, par contre on ne pourrait imaginer que symboliquement tout soit dit sur la forme. Vous ne pouvez pas perdre sur la forme de ce qui s’engage. Ce serait un désastre général, le règne exclusif des machines et l’impuissance définitive de l’intelligence colelctive s’il en restait en France.
    Courage ! Résistez encore et encore comme toujours vous l’avez fait ! Même parmi ceux qui ne vous ressemblent pas il en est pour vous donner tout leur espoir et être de tout coeur avec vous, car à travers vous c’est le cas de chacun qui se joue !

  • Hoareau dit :

    J’espère de tout coeur que la justice américaine s’humanise ! Il ne s’agit pas de pardon, car la victime a déjà pardonnée ! 33 ans se sont écoulés, comment comprendre cet acharnement !
    Monsieur Polansky TIREZ VOUS de Suisse et rentrez chez vous, en Françe, ou vous serez en sécurité entouré de vos vrais amis, non pas protégé par la justice mais parceque l’on n’extrade pas un français !

    Une évasion cela s’organise et vous et vos amis en ont les moyens ! Qu’attendez vous ? La justice ?
    Croyez moi n’attenez rien de la justice des hommes. Invalide, paraplégique, la justice française par la voix d’un juge Françoise PIETRI de Toulon j’ai été expulsée de mon domicile alors que j’y était en état d’hospitalisation à domicile, tous le monde s’en fout.
    Courage j’espère voir encore de beaux et bons films signés Roman Polanski.

  • JJ dit :

    Votre intervention me laisse perplèxe je dois dire… Il est certains que poursuivre un individu pour des faits jugés il y a plus de 30 ans est des plus inacceptable, mais il est une autre certitude, celle de la zone d’ombre entourant cette affaire. Vous ne mentionnez pas la durée de votre condamnation que vous affirmé avoir effectué et qui semble être de 44jours…un peu juste pour des relations sexuelles avec une mineure (hors viol) non? Alors puisqu’il est, selon vous, certains que vous avez purgé votre peine, rien de ce qu’un procureur peut faire ne devrait vous atteindre. Affrontez vos démons et laissé cette justice suivre son cours, peu important est le fait qu’elle ait suivit un chemin érroné…la vérité est toujours au bout.

  • En tant que Suissesse née à Zurich, j’ai été profondément touchée ainsi que l’a ressenti ma compatriote Jacqueline, par l’arrestation ignoble de M. Polanski alors qu’il venait dans notre pays pour y recevoir un prix. Je me demande si notre Gouvernement n’a pas voulu faire du zèle auprès des Américains pour se faire pardonner les bévues d’UBS, fonds juifs en errance etc. J’espère de tout coeur que les autorités suisses auront le courage de refuser cette extradition inacceptable afin que M. Polanski retrouve rapidement sa liberté de mouvement.

  • Jean-Pierre dit :

    Je comprends le désaroi de monsieur Polanski.Pour une vieille affaire de plus de 30-40 ans,les USA font chanter la Suisse et je ne comprends pas ce pays,tout au moins ,la justice suisse.
    Si vraiment les USA veulent monsieur Polanski,pourquoi font-ils durer le processus d´estradition ?
    Cela montre que l´on a rien aux USA pour l´extrader et que l´on fait cela pour le ruiner,aussi bien pour sa carrière que pour sa richesse.
    Dés qu´il sera libéré,j´ose espérer qu´il pourra faire un film pour montrer l´aspect abjecte des USA.

  • Revoir « Les hommes d’influence »…c’était du cinéma et de la fiction!!!
    Tout mon soutien à Roman Polanski et que sa famille soit réunie à nouveau.

  • toute injustice est intolérable…..je crois que monsieur POLANSKY est victime d’injustice…..donc c’est intolérable…….
    levez les foules contre les injustices les foules du monde entier…..par le net me semble une bonne facon….
    petition fleuve?

  • Gilou dit :

    Je respecte et admire votre oeuvre, mais je ne peux m’empêcher de rester perplexe face à votre attitude. Il est parfaitement légitime que vous passiez devant la justice, même pour des faits qui se sont déroulés il y a 30 ans. S’il y a effectivement eu accord entre les parties comme vous le dites, qu’avez-vous à craindre ? Et même si ce n’est pas le cas, que risquez-vous pour des faits vieux de 30 ans et qui ne sont jugés que sur l’âge de celle que vous avez « aimé » l’histoire d’un moment ? Vous ne serez blanchi qu’après avoir assumé vos actes et vous ne pourrez vous rendr légitime qu’en acceptant de rendre des comptes à la justice, fut-elle américaine ou de tout autre pays sur cette planète. Je vous souhaite bon courage pour vous sortir de cette mauvaise passe, en espérant que cela n’affectera en rien la suite de votre oeuvre, déjà si prenante et parfois proche de la perfection.

  • SCIALOM dit :

    Cette triste affaire montre une fois de plus que ceux qui s’acharnent contre vous sont pour la sempiternelle fois motivés par la sordide course à la notoriété et au pouvoir. Tout cela est pitoyable et j’espère que l’artiste de TESS et du LOCATAIRE pourra un jour ne plus être inquiété par ces personnes sans scrupules qui ne s’en seraient pas prises à vous si vous n’étiez pas un cinéaste de renom. Je souhaite de tout mon coeur que le grand artiste que vous êtes puisse bientôt reprendre son travail pour nous proposer encore des chef-d’oeuvres du grand écran. Au fait, pour finir, j’aimerais tellement que LE LOCATAIRE soit édité en DVD comme le sont vos autres film.
    Amitiés sincères,
    Jean-Louis SCIALOM

  • G.Lisci dit :

    Certes en Suisse la gestion des cas de figure comme Polanski sonn gerés de manière très emotive par la cheffe du DJP ä Berne pour ne pas la nommer.
    Une Justice aveugle n’est pas une Justice, n’importe qui peut se cacher sous un reglement, pas besoin d’être ministre pour ça.

  • DOMINIQUE dit :

    monsieur POLANSKI

    je vous soutient , tout ce remu ménage n’est plus d’actualitée , vous avez PAYER , la personne elle meme ne veut plus en entendre parlée et c’est LE JUGE LUI MEME QUI VEUT UNE TETE CELEBRE A SONT TABLEAU DE CHASSE je trouve VRAIMENT TOUT ce  » cinéma  » ignoble de la part des états unis le soit disant pays de la libertée ……..

    MONSIEUR LEVY
    bravo pour ce soutient d’un ( DU ) plus grand cinéaste que nous avons , je vient de voir que vous faite circulé une pétition au festival de canne et je vous APPORT MA SIGNATURE au moin elle remplaceras celle de MONSIEUR DOUGLAS …… qui je ne comprend pas sont comportement car lui étant plus jeune a lui aussi  » baigner dans de différentes affaires bien louche  » .

    BRAVO A VOUS MONSIEUR LEVY

    BRAVO A VOUS MONSIEUR POLANSKI , QUI ETES POUR MOI UN MAITRE DU CINEMA , JE VOUS ADORE ET J’AI AIMER TOUT VOS FILMS ET EN PARTICULIER  » le bal des vampires « ,  » tess  » ,  » la 9 eme porte  » ,  » pirate  » , dont un nouveau scandale vient de REBONDIR APRES 30 ANS DE SILENCE ……SA ME FAIT BIEN RIRE CETTE PAUVRE ACTRICE QUI N’AS PLUS DE BOULOT ET QUI CE DIT  » TIENT JE VAIS ME FAIRE UN PETIT PACTOLE ! ! ! ! HONTE A ELLE !!! j’ai adorer  » LE PIANISTE  » ,  » LE LOCATAIRE « ,  » LE COUTEAU DANS L’EAU  » ……. et j’en oublie certainement je vous envoie TOUTE MON ADMIRATION ET TOUTE MA SYMPATIE

    DOMINIQUE

  • pedro dit :

    UF!!!
    Salutations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>