BHL n'abandonne pas le cinéma (Le film français)

bhl film françaisEn cédant pour un euro symbolique à Kristina Larsen la société de production Les Films du Lendemain, qu’il détenait avec François Pinault, Bernard-Henri Lévy a pour le moins surpris.  » Il y a un moment où les choses appartiennent à ceux qui s’en occupent. Et je ne m’occupais plus, depuis un certain temps, des Films du Lendemain. Kristina Larsen était devenue, de fait, productrice à part entière. François Pinault et moi-même avons alors décidé de mettre le droit et donc la structure juridique en harmonie avec la réalité des choses. Ce n’était que justice « , précise Bernard-Henri Lévy qui, le 31 décembre dernier, a cédé Les Films du Lendemain, entité reconnue qui a entre autres produit en 2012, le succès public et critique de Benoît Jacquot, Les Adieux à la reine. La société avait, de plus, une valeur sentimentale puisqu’elle avait été fondée en 1993 par André Lévy, le père de BHL, pour produire Bosna !, son premier long métrage complexe à produire et à financer à l’époque.  » Ce qui m’a longtemps intéressé, c’était de réaliser des films que personne d’autre ne voulait créer « , poursuit-il, lui qui accompagna avec les Films du Lendemain des auteurs comme Raoul Ruiz (Les âmes fortes, Le temps retrouvé) ou Atiq Rahimi (Terre et cendres).

Après des expériences cinématographiques comme le Jour et la nuit, Bernard-Henri Lévy n’a plus aujourd’hui de structure pour l’appuyer en production.

« Réaliser sans produire » Je suis plus que jamais désireux de faire des films. Et je suis ô combien fier du Serment de Tobrouk, sorti l’an dernier. Mais, par rapport à Bosna !, il y a 20 ans, il y a un point sur lequel j’ai changé. Il ne faut se produire que quand on n’a pas d’autre choix. En revanche, si un producteur extérieur croit en votre projet, c’est plus fécond, c’est un enrichissement pour le film. Je n’ai pas d’idée précise en tête, conclut le philosophe, mais un long métrage comme « Le Serment de Tobrouk s’est décidé en 24 heures. Si quelque chose doit se concrétiser, et je ne serais pas surpris que cela arrive, cela se fera à nouveau très vite « .

F.-H. Pélinard-Lambert.


Tags : , , , , , , , , , , ,

Classés dans :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>