BHL à la Matinale de France Inter

BHL FRANCE INTER G  ERNER[mp3]http://www.bernard-henri-levy.com/mp3/entretien11novembre2011-1.mp3[/mp3]

La presse sur « La Guerre sans l’aimer« , le dernier livre de Bernard-Henri Lévy est très abondante. Très flatteuse, et également très abondante. Sauf que Bernard-Henri Lévy lui-même, contrairement aux autres fois, s’exprime peu sur son livre. Il n’a donné, pour le moment, qu’une interview à la presse quotidienne régionale: Ouest-France. Une seule à la presse quotidienne nationale : Libération. Il a fait, en tout et pour tout, deux télévisions: le Grand Journal de Canal le 9 novembre et, « On n’est pas couché » de France 2, le 12 novembre . Eh bien de même pour les radios: une seule émission, celle de Patrick Cohen, sur France Inter, le 11 novembre. Pourquoi ce choix? Dans le déroulé de « La Guerre sans l’aimer« , la matinale de France Inter, animée par Patrick Cohen, occupe une place particulière. En mars dernier, en effet, au tout début de cette histoire, entre la reconnaissance du Conseil National de Transition par Nicolas Sarkozy et le vote de la résolution des Nations Unies, Bernard-Henri Lévy est déjà là, sur cette même chaise. Et il se passe un événement qui est relaté dans le livre et qui appartient à la petite histoire de la guerre de Libye… Vous verrez.
Liliane Lazar.


Tags : , , , ,

Classés dans :,

Un commentaire

  • BERNIGAUD dit :

    Monsieur,

    Je tiens à vous témoigner mon admiration d’avoir cette rare capacité de mettre une intelligence remarquable au service de causes justes….Je suis d’autant plus admiratif qu’il doit être difficile de s’affranchir des critiques des intelligences lâches qui mettent en cause facilement vos actions…J’espère que votre clairvoyance vous permet d’en faire fi et ne vous décourage pas de continuer vos combats…Je pense que la source de votre légitimité est la force et la précision de votre pensée….Vous êtes certes atypique dans la mesure où un philisophe, « beau et charismatique », se permet de vivre ses idées dans son immuable costume…Mais peu importe votre forme, votre fond est l’essentiel…Je ne partage cependant pas votre sensibilité politique mais j’avoue que vous êtes le seul penseur à me faire douter.

    Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>