Alain Minc

Alain Minc


Essayiste,
Alain Minc est Président d’AM conseil.

Les dates-clef d’Alain Minc

1949 : naissance d’Alain Minc à Paris.
1971 : diplômé de l’École nationale supérieure des mines de Paris.
1975 : Alain Minc sort de l’École nationale d’administration, major de promotion, et intègre l’Inspection générale des Finances.
1979 : Alain Minc entre à Saint-Gobain où il sera successivement directeur des services financiers, puis directeur financier et, enfin, directeur.
1985 : président de la Société des lecteurs du Monde.
1986 : Alain Minc rencontre avec Carlo de Benedetti.
1991 : après le raid manqué sur la Société Générale de Belgique, Alain Minc se sépare de Carlo De Benedetti et de Cerus ; il fonde AM Conseil.
1994 : président du Conseil de surveillance du Monde SA.
1997 : parution de La mondialisation heureuse, chez Plon.
2007 : Alain Minc annonce, le 15 octobre, son intention de quitter la présidence du Conseil de Surveillance du Monde, qu’il quittera effectivement le 11 février 2008.
2008 : Alain Minc est promu commandeur de la Légion d’honneur.
2009 : parution, chez Grasset, du best-seller Dix jours qui ébranleront le monde.

Les œuvres-clef d’Alain Minc

L’informatisation de la société, avec Simon Nora, rapport au président de la République, La Documentation française, 1978.
L’Après-crise est commencé. Gallimard, 1982.
Le Syndrome finlandais. Seuil, 1986.
La Machine égalitaire. Grasset, 1987.
La Vengeance des nations. Grasset, 1990.
L’Argent fou, Grasset, 1990
Français, si vous osiez. Grasset, 1991.
Le Nouveau Moyen Âge, Paris, Gallimard, 1994
L’Ivresse démocratique, Gallimard, 1994
Louis-Napoléon revisité. Gallimard, 1996
Antiportraits. Paris, Gallimard, 1996
La mondialisation heureuse. Plon, 1997
Au nom de la loi. Gallimard, 1998
Spinoza : un roman juif. Gallimard, 1999
Le Fracas du monde : Journal de l’année 2001, Seuil, 2002
Épîtres à nos nouveaux maîtres. Grasset, 2002
Les Prophètes du bonheur : une histoire personnelle de la pensée économique. Grasset, 2004
Le Crépuscule des petits dieux, Grasset, 2005
Une sorte de diable : les vies de John Maynard Keynes, Grasset, 2007
Une histoire de France, Grasset, 2008
Dix Jours qui ébranleront le monde, Grasset, 2009

Alain Minc et Bernard-Henri Lévy

Les deux hommes ont le même âge et se connaissent depuis les bancs du Lycée Louis-le-Grand où, à la fin des années soixante, l’un préparait le concours d’entrée à l’Ecole Normale Supérieure de la rue d’Ulm et l’autre les concours d’entrée aux grandes écoles scientifiques. Ils se sont perdus de vue puis retrouvés, dix ans plus tard, grâce à un ami commun François Henrot. Ils sont souvent d’accord sur l’essentiel (les grands choix philosophiques, les choix de société). Souvent en désaccord sur l’accessoire (voter pour celui-ci, soutenir celui ou celle-là). C’est Lévy qui a présenté Minc à François Pinault et à Edouard Balladur. C’est Minc qui a réconcilié Lévy avec Nicolas Sarkozy et Minc, aussi, qui a organisé la connexion avec Jean-Marie Colombani au temps où les deux hommes régnaient sur Le Monde. Au début des années 1980, il leur est arrivé de se retrouver, l’hiver, dans la station de sports d’hiver de Morzine. Longtemps, Bernard-Henri Lévy a été l’éditeur de son ami et a aidé à quelques uns de ses succès de libraire. L’estime étant réciproque, Minc n’a pas davantage « manqué » à Lévy aux grands carrefours de la vie de celui-ci. La rumeur veut qu’il l’ait aidé, par exemple, à produire son film Le Jour et la Nuit. Ou qu’il ait été à l’origine, au milieu des années 80, du rapprochement avec Pierre Bergé et de l’entrée, alors, de Bernard-Henri Lévy au conseil d’administration d’Yves Saint-Laurent.

Citation d’Alain Minc sur Bernard-Henri Lévy

« C’est un ami de plus de trente ans. C’est quelqu’un qui n’a pas vieilli. Il a été mon éditeur, il l’est encore. On a presque toujours été d’accord. Un intellectuel qui ne se trompe guère en trente ans, c’est rare. En vingt cinq ans, il n’a pas fait une vraie erreur de positionnement. C’est rarissime. Il tombe toujours juste parce qu’il a une espèce de boussole morale qui fait qu’il tombe au bon endroit » (11 novembre 2001, émission Vivement dimanche de Michel Drucker)
« Samedi 22 septembre. Produit de sa génération mais lucide sur son époque, prestidigitateur mais jamais dupe, ambigu mais faisant de l’ambivalence sa force, BHL est le meilleur esprit des enfants de 68. C’est le seul dont l’itinéraire ne va pas en ligne droite du «bassin des Ernests » de Normale sup à l’aigreur académique ou à l’ironie réactionnaire. Voilà trois cent cinquante pages qui résument les deux pôles de la vie de Bernard : d’une part, parcourir les confins du monde en jouant les héritiers d’Hemingway sur les fronts les plus bizarres; de l’autre, labourer ses classiques en lisant Hegel, Fichte ou Freud non plus avec les yeux du khâgneux qu’il fut mais à travers le filtre de la réalité. » (A propos de Réflexions sur la guerre, in Le Fracas du monde, Journal de l’année 2001 Le Seuil, 2002)

Citations de Bernard-Henri Lévy sur Alain Minc

« Ce qui frappe chez lui ce n’est pas seulement le brio, ni la témérité des points de vue. Ce n’est pas l’encyclopédisme des connaissances ni les analyses, quoi qu’on en dise, assez sûres. C’est, dan le « grand jeu » qu’est aussi le paysage intellectuel français contemporain, l’aptitude rare – et, à mon sens, plus remarquable encore – à avoir toujours, comme par méthode, un coup d’avance sur la plupart » (Questions de principe V, Biblio-Essais, 1995, p80).
« Minc est courageux. C’est un homme de convictions. Cet essayiste que l’on nous présente comme l’incarnation même de l’élite et de son arrogance, cette bête noire des populistes et des imbéciles de tout poil, cet intellectuel qui passe pour le représentant le plus éminent de la « pensée unique » et donc, si les mots ont un sens, du conformisme politique, cet homme là est d’abord un esprit libre qui n’a jamais craint de prendre des risques et, d’abord, celui d’avoir systématiquement une longueur d’avance sur la plupart de ses contemporains » (Récidives, p 952, 1996, à propos du livre d’Alain Minc, Antiportraits, Gallimard).


Tags : , , , ,

Classés dans :

«  

Les commentaires sont fermés.