Bernard-Henri Lévy

L’art de la philosophie ne vaut que s’il est un art de la guerre...

Philosopher contre Hegel et les néo­hégéliens. Philosopher contre l'inter­prétation pré-Bataille, et pré-Collège de sociologie, de la politique de Nietzsche. Philosopher contre le néo-platonisme et son démon de l'absolu. Philosopher contre Bergson et son avatar, justement, deleuzien. Philosopher contre la volonté de pureté, ou de guérir, dont j'ai démontré ailleurs qu'elle est la vraie matrice de ce qu'on a appelé, trop vite, les totalitarismes et qu'une guerre conceptuelle bien menée permet de mieux nommer. Philosopher pour nuire à ceux qui m'empêchent d'écrire et de philosopher. Philosopher pour empêcher, un peu, les imbéciles et les salauds de pavoiser. Philosopher contre Badiou. Philosopher contre la gidouille Zizek. Philosopher contre le parti du sommeil, des clowns ou des radicalités meurtrières. Pardon, mais c'est la vérité. Chaque fois que j'ai, depuis trente ans, fait un peu de philosophie c'est ainsi que j'ai opéré : dans une conjoncture donnée, compte tenu d'un problème ou d'une situation déterminés, identifier un ennemi et, l'ayant identifié, soit le tenir en respect, soit, parfois, le réduire ou le faire reculer. Guerre de guérilla, encore. Harcèlement. Et à la guerre comme à la guerre.

WikiBHL

Thierry Ardisson

Bernard-Henri Lévy et Thierry Ardisson...

Thierry Ardisson


Animateur et producteur de télévision.

Les dates-clef de Thierry Ardisson

1949: naissance de Thierry Ardisson à Bourganeuf (Creuse)
1970 : collabore à Façade.
1972 : Thierry Ardisson entre à l’agence de publicité BBDO.
1975 : fonde l’agence Business avec deux amis.
1985 : Thierry Ardisson adapte le concept de Descente de Police pour TF1.
1988 : création, sur Antenne 2, de à 1990, Lunettes noires pour nuits blanches.
1992 : Thierry Ardisson produit Frou-Frou, présenté par Christine Bravo.
1998 : Thierry Ardisson crée Tout le monde en parle, son plus grand succès télévisuel.
2005 : Il crée avec Marion de Blaÿ la société « Ardimages » dans le but de produire des longs-métrages et des séries pour la télévision.
2006 : arrêt de l’émission Tout le monde en parle, à laquelle succède Salut les Terriens sur Canal Plus.
2009 : décollage du Salut les Terriens
2009 : crée, en partenariat avec l’INA, un site Internet qu’il qualifie lui-même de mausolée, et où sont archivées toutes ses performances télévisuelles.

Les oeuvres-clef de Thierry Ardisson

- Cinemoi, Seuil, 1973
- Rive droite, Albin Michel, 1983.
- Louis XX, Gallimard, coll. « Folio », 1988.
- Confessions d’un babyboomer, Flammarion, 2004

Thierry Ardisson et Bernard-Henri Lévy

Les deux hommes se sont connus à la fin des années 1970. Ils ont été momentanément brouillés, à l’époque où Ardisson dirigeait le magazine Entrevue. Mais les « passages chez Ardisson » comptent parmi les meilleures performances télévisuelles de Bernard-Henri Lévy. C’est là qu’il a eu l’occasion de parler le plus longtemps de son best seller Qui a tué Daniel Pearl. Là qu’a été lancé le terrible et exigeant livre sur les guerres oubliées. Là aussi, chez Ardisson toujours, que Le Siècle de Sartre, en 2000, avait connu sa plus forte exposition télévisuelle. Au fil des années une amitié semble s’être établie entre les deux hommes, solide, sans faille, qui fait que Bernard-Henri Lévy, de son côté, a été l’un des premiers, dans son bloc-notes du 22 septembre 2005, à rendre compte du livre d’Ardisson Confessions d’un babyboomer. Thierry Ardissson est un habitué du Palais de la Zahia, à Marrakech. Il passe régulièrement quelques jours avec Bernard-Henri Lévy dans sa résidence du sud de la France.

Citations de Bernard-Henri Lévy sur Thierry Ardisson

« Alors pourquoi aller chez Ardisson » , lui demande Olivier Bouchara (Média, avril 2006) ? Réponse : « Parce que c’est encore, dans la configuration nouvelle, l’un des meilleurs. Vous direz ce que vous voudrez d’Ardisson. Vous direz ce que vous voudrez de ses lubies, de ses bizarreries, de ses obsessions uchroniques, historiques, royalistes, etc… Reste qu’il est ainsi fabriqué que ça le passionne d’avoir un type qui vient lui parler des guerres oubliées au Soudan, au Sri Lanka ou au Cachemire. Il est cultivé. Informé. Les choses, les débats intellectuels et politiques le passionnent et ça se voit. Je vais sur son plateau pour cette raison très simple : il produit et anime une émission de grande écoute où je peux parler pendant 25 minutes de Daniel Pearl, ou pendant 25 minutes des Monts Noubas, ou maintenant d’American Vertigo ».

Citations de Thierry Ardisson sur Bernard-Henri Lévy

« Ardisson : « … Je ne suis pas devenu l’ami des stars.
- Question : A force, au bout de vingt ans, quand même…
- Ardisson : Bon, il y a Chabat, Attal, Jamel, Darmon… ou BHL, parce que juste avant ce livre, c’est lui que j’appelais en disant  » je suis une merde ! « , et c’est lui qui me remontait le moral.
»(Gala, 21 septembre 2005)

Pas de commentaire


Massoud (Ahmed Shah) Le (génocide) arménien Mustafa Abdeljalil Isabelle Adjani Afghanistan Mouammar Al-Kadhafi Louis Althusser Aragon Thierry Ardisson Arte Alain Badiou Roland Barthes Charles Baudelaire de Beauvoir (Simone) Frédéric Beigbeder Oussama Ben Laden Philippe Bilger Albert Camus Edmonde Charles-Roux Charvet Jean-Pierre Chevènement Jean Cocteau Albert Cohen Jean-Marie Colombani La Colombe d’Or Coluche Eric Dahan Jean Daniel Rachida Dati Gilles Deleuze Alain Delon Jacques Derrida Dieudonné Pierre Drieu La Rochelle Jean-Paul Enthoven Michel Foucault Francis Fukuyama Romain Gary Jean Genet Françoise Giroud Adam Gopnik La Guerre d’Espagne La Géorgie Martin Heidegger Ernest Hemingway Gilles Hertzog Christopher Hitchens François Hollande Farouk Hosni Michel Houellebecq Arianna Huffington Franz Kafka Bernard Kouchner Jacques Lacan Jean-Luc Lagardère Emmanuel Levinas Libération Claude Lévi-Strauss Benny Lévy André Malraux Jacques Martinez Francis-Marie Martinez de Picabia dit Francis Picabia Alain Minc Misrata François Mitterrand Le Monde Diplomatique Alberto Moravia Toni Negri Olivier Nora Barack Obama Le Pakistan Jafar Panahi Daniel Pearl Vincent Peillon Shimon Peres François Pinault Edwy Plenel Roman Polanski Anna Politkovskaïa Charles Péguy SOS Racisme Alain Robbe-Grillet Charlie Rose Franz Rosenzweig Richard Rossin Ségolène Royal Salman Rushdie Aung San Suu Kyi Sarajevo Nicolas Sarkozy Jean-Paul Sartre Philippe Sollers Baruch Spinoza Dominique Strauss-Kahn Tanger de Tocqueville (Alexis) Philippe Val Manuel Valls Simone Veil Diane von Furstenberg Abdul Wahid Al Nour Georg Wilhem Friedrich Hegel Olivier Zahm Eric Zemmour Karl Zéro Génocide au Darfour François-René de Chateaubriand