Syrie. BHL appelle Hollande à prendre l'initiative (La Dépêche.fr, le 29 mai 2012)

2016668_iri2935Après la Libye, Bernard-Henri Lévy se concentre sur la Syrie. Dans une lettre ouverte ,  le philosophe appelle François Hollande à prendre l’initiative en Syrie afin de défendre devant le Conseil de sécurité de l’ONU une stratégie s’inspirant de celle suivie en Libye en autorisant des bombardements ciblés.
Dans ce texte, le philosophe presse le président de la République d’aller plus loin que le simple soutien à la mission de médiation de Kofi Annan.  » La France fera-t-elle, pour Houla et Homs, ce qu’elle a fait pour Benghazi et Misrata ? » en Libye, s’interroge-t-il.  » Userez-vous de votre crédit personnel considérable, et de celui de notre pays, pour revenir vers nos alliés d’hier et, avec eux, avec la Grande-Bretagne, les Etats-Unis, la Ligue arabe, la Turquie, décider d’une stratégie allant au-delà du ‘soutien sans faille à la mission Annan’ « , ajoute celui qui a joué un rôle important auprès de Nicolas Sarkozy pour l’intervention en Libye.

BHL a présenté la semaine dernière au festival de Cannes « Le Serment de Tobrouk« , un film sur une  » ingérence réussie « , selon lui, en Libye et qui peut constituer une  » grille de lecture  » pour la situation de la Syrie. A ses côtés, se trouvaient deux anonymes dont le visage était entouré du drapeau des révolutionnaires syriens, présentés comme des résistants sortis clandestinement du pays. Ils ont lancé un appel à l’aide.

Dans sa lettre ouverte, le philosophe demande à François Hollande s’il était vraiment plus urgent de se rendre en Afghanistan  » préparer un retrait anticipé  » des troupes françaises ou de  » prendre l’initiative en Syrie « .  » Qu’est-ce qui est le plus important – annoncer la réduction du salaire de vos ministres et le gel du prix des carburants ou introduire au Conseil de sécurité une résolution autorisant le bombardement de ceux des tanks positionnés à l’extérieur des villes, en position de tir ? « , écrit-il.

BHL rappelle également au chef de l’Etat français les options mises sur la table par le groupe des pays amis du peuple syrien, dont des périmètres de sécurité aux frontières de la Jordanie ou de la Turquie, proposés par le Qatar, des zones interdites dans le ciel aux hélicoptères et, sur terre, aux blindés transport de troupes et de matériels de guerre.


Tags : , , , , , , ,

Classés dans :,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>