Richard Rossin

Richard Rossin

Richard Rossin est chirurgien orthopédiste, humanitaire militant, il a participé à de nombreuses missions et a été de la plupart des grands combats de ces trente-cinq dernières années. Il est aussi poète, écrivain et auteur de nombreux articles.

Les dates-clef de Richard Rossin

1949: naissance de Richard Rossin à Paris.
1967 : Oum Khalsoum chante « égorge, égorge » au Caire, il part pour Israël où il fait à la fois l’expérience de la guerre et celle du kibboutz; à son retour ses camarades des mouvements gauchistes l’ostracisent.
1968 : il est dans les combats et les mouvements de réflexion avec son ami Jacques Wrobel. Le drame du Biafra le marque intensément.
1969: le décès de son frère ainé le fait changer d’orientation vers la médecine avec une ferme intention de s’intéresser au tiers monde.
1973 : Richard Rossin rejoint, avec Jacques Wrobel, Médecins sans Frontières qui a deux ans. Il est victime d’un crash d’hélicoptère lors d’un transfert sanitaire avec ce qui deviendra le SAMU 94. Un pédiatre et le nouveau né transféré meurent dans l’accident.
1975 : Secrétaire général de MSF jusqu’en 79.
1976 : dans le Sud Algérie auprès des Saharouis où il installe la première mission. Relations étroites avec les pechmergas kurdes.
1977: installation des missions de MSF en Thaïlande pour les réfugiés lao, khmers et vietnamiens.
1979 : participe à la création du comité un bateau « Un bateau pour le Vietnam », avec André Glucksmann, Bernard-Henri Lévy, Jacques et Claudie Broyelle, Bernard Kouchner, Françoise Gauthier… Il sera en mission à bord de l’Ile de Lumière, puis fonde à Marseille « entraide réfugiés du Sud Est asiatique ».
1980: cofondateur de Médecins du monde.
1981: participe à la première mission en Pologne vers Solidarnosc lors du coup d’Etat de Jaruselski.
1983 : installe au Soudan, pour « l’american association for ethiopan jews », les prémices de ce qui sera l’opération Moïse clandestine et l’aide de Médecins du Monde pour l’infrastructure médicale. Les cinq premiers éthiopens évacués arrivent à Paris le jour de son mariage.
1986: après la révélation dans la presse de l’opération Moïse tentative d’organiser dans l’Ethiopie du dictateur Mengistu une nouvelle voie d’évasion. Epidémie de choléra au camp d’Harbou : Médecins du Monde tente d’installer une mission choléra dont le gouvernement éthiopien dénie la réalité.
2006 : rejoint le collectif Urgence Darfour puis rencontre Abdul Wahid Al Nour (AWN), président du Mouvement de Libération du Soudan (SLM) et Ahmed Abdallah ; au-delà de l’humanitaire, il les rejoint dans leur combat pour une démocratie décrite et la laïcité.
2007 : premier passage clandestin au Darfour avec les hommes du SLM. Préparation et suivi du passage, dans les mêmes conditions, de Bernard-Henri Lévy. Richard Rossin est délégué général du Collectif Urgence Darfour et Président d’ Urgences Afrique.
2008: conseiller spécial d’Abdul Wahid Al Nour et nombreux voyages pour le SLM. Rencontres avec Philippe Douste Blazy puis Bernard Kouchner, ministres des Affaires Etrangères, sur les problèmes du Darfour et du Soudan. Participe à la réunion à Genève des cinq représentants du Conseil de Sécurité pour le Darfour avec les envoyés spéciaux de l’ONU et de l’UA.
2008 à 2010 : parcourt la planète pour informer et alerter les responsables sur les questions du Darfour et du Soudan.

Les oeuvres-clef de Richard Rossin

Alesph-bet, l’univers est une histoire d’amour, éditions Sens et Tonka, Paris 2000
ABC Délire, entre pétale et pistil, Editions Alternatives, Paris
Le silence s’honore, Editions Sens & amp; Tonka, Paris
Le Sérail ouvert ou bleu in X ans déjà, Editions Sens & amp; Tonka, Paris
Noces à Canaan, Editions de Passy, Paris
Urgences Darfour avec BHL, Prunier, Kouchner, Gluksmann, Mamou etc Editions Des Idées et des Hommes.
Pourquoi on meurt au Darfour, Revue Outre Terre, n°20, Editions Erès.
Participations à la Revue La règle du Jeu dirigée par Bernard-Henri Lévy.

Richard Rossin et Bernard-Henri Lévy

Bernard-Henri Lévy participe, en 1979, avec Richard Rossin, dans l’appartement du dissident soviétique et écrivain, aujourd’hui bien oublié mais auteur de très beaux livres, Vladimir Maximov, aux réunions de lancement de l’opération Ile de Lumière.
Bernard-Henri Lévy lorsqu’il est au Tchad dans les camps de réfugiés Darfouris contacte Richard Rossin pour l’aider à passer clandestinement au Darfour avec Gilles Herzog; Rossin, Hertzog, Lévy (ainsi qu’Alexis Duclos, le photographe qui accompagna Lévy et Hertzog) sont les seuls Européens à avoir tenté, et réussi, ce voyage à haut risque dans le « vrai » Darfour et non dans tel ou tel « Village Potemkine » darfouri trafiqué par les Soudanais. Bernard-Henri Lévy organise avec Richard Rossin (qui fait venir Bernard Kouchner), Dominique Sopo, François Zimeray, Jacky Mamou et Simone Rodan un meeting sur le Darfour le 20 mars 2007 invitant les présidentiables français à signer un engagement à l’égard des populations. Coopération entre Bernard-Henri Lévy et Richard Rossin sur les questions du Darfour, de l’UNESCO et de l’Iran notamment. Participation de Rossin à la revue La Règle du Jeu.

Citations de Bernard-Henri Lévy sur Richard Rossin

« Grâces soient rendues à Richard Rossin, ancien responsable de Médecins sans frontières, cofondateur de Médecins du monde, baroudeur et auteur, dans ce recueil, d’une très précise « Histoire de Gaza », pour avoir attiré mon attention sur ces textes : tout y est. » (Le Point, 16 juillet 2009).

Citations de Richard Rossin sur Bernard-Henri Lévy

« Au moins c’est un homme qui dit ce qu’il pense (ce qui est rare) qui fait ce qu’il dit (ce qui est encore plus rare) et va jusqu’à mettre sa vie en jeu pour ses idées (ce qui est exceptionnel). J’ai rarement rencontré quelqu’un d’aussi intelligent, d’aussi généreux et d’aussi courageux.» (Conférence sur le Darfour à la Mairie du Vème mars 2008)
« Sur Jcall, j’y colle pas mais les divergences de vues ne sont pas de nature à briser une amitié, elles peuvent enrichir le débat. Le fond reste solide.» (Soirée sur l’image d’Israël mai 2010)
« Il ne se contente pas de pleurer sur le sort des hommes, il réfléchit et il agit. C’est aussi pour ça qu’il est mon ami.»
(Conférence sur l’Iran, Paris, juin 2010.)


Tags : , , , , , , , ,

Classés dans :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>