Pour mémoire, deux interviews de BHL à la veille de la manifestation pour Sakineh.

BHL manifestation sakineh

Le JDD, 12 septembre 2010.

Bernard-Henri Lévy :

« Sauver Sakineh est à notre portée»

Bernard-Henri Lévy explique pourquoi il appelle à une manifestation de soutien en faveur de Sakineh Mohammadi Ashtiani, aujourd’hui à 14 heures, place de la République à Paris.

« C’est vrai que ce n’est pas fréquent qu’un écrivain appelle à une manifestation. Mais, d’abord, je ne suis pas seul. J’ai, avec moi, mes camarades de Ni putes ni soumises. Et puis il y a, surtout, les 130.000 personnes qui ont déjà signé la pétition de La Règle du jeu : 130.000 ! C’est une performance rare sur la Toile. Si le rassemblement d’aujourd’hui confirme et amplifie le mouvement, je crois que nous l’emporterons. Ce n’est pas fréquent, dans une existence, de savoir qu’on peut sauver une vie en prenant juste une heure de son temps pour venir manifester. Eh bien, c’est pourtant le cas. Sauver Sakineh est à notre portée. Bien sûr que l’Iran est une dictature. Mais, à part la Corée du Nord, aucune dictature n’est complètement sourde à l’opinion du monde. On l’a vu, jeudi dernier, quand les mollahs ont annoncé qu’ils réexaminaient le cas. Et c’est ce qu’on verra si nous sommes suffisamment nombreux, tout à l’heure, place de la République. Après, il y a les actions de coulisses. Celle de Sarkozy. Celle du Vatican, à qui le fils de Sakineh a fait passer une lettre. Celle de médiateurs étrangers – disons arabes ou palestiniens – que nous avons sollicités. Mais le premier médiateur, c’est l’opinion. L’action la plus décisive, ce sera celle des Français indignés, solidaires – et qui viendront, par leur seule présence, dire l’horreur que leur inspire la lapidation promise à une innocente nommée Sakineh. »

Propos recueillis par Karen Lajon

________________________________________

-manifestation-pour-sakineh-Le Parisien, 12 septembre 2010.

Bernard-Henri Lévy :

« Il faut faire reculer le pouvoir iranien »

Le philosophe Bernard-Henri Lévy et l’association Ni putes ni soumises organisent aujourd’hui à Paris (14 heures, place de la République) un grand rassemblement en faveur de Sakineh, condamnée à mort par lapidation.

Quel est le sens de ce rassemblement ?
BERNARD-HENRI LÉVY.
Montrer à Sakineh et à la société civile iranienne qu’ils ne sont pas seuls.
Montrer au pouvoir iranien que ses méthodes et ses châtiments soulèvent le coeur de l’opinion publique et le mettent au ban des nations. Il a reculé déjà une fois jeudi dernier. Il peut reculer davantage si nous sommes nombreux à montrer notre colère et notre force.

Comment va se dérouler la manifestation ?
Il y aura des lectures, par des militantes de Ni putes ni soumises, de lettres de Charlotte Gainsbourg, Isabelle Adjani ou Juliette Binoche. Le véritable temps fort, ce sera deux allocutions en direct du fils de Sakineh et de son avocat. Ils s’adresseront à la foule par téléphone, depuis l’Iran.

Vous avez des nouvelles récentes de Sakineh ?
Elle se trouve apparemment dans un cachot, au quartier spécial de la prison de Tabriz. Il semblerait, je dis bien il semblerait, que ce soit en « représailles » à la révélation par son fils des 99 coups de fouets supplémentaires qu’elle a reçus.

Justement, ne craignez-vous pas que le rassemblement d’aujourd’hui agace Téhéran ?
C’est toujours ce qu’on dit. Déjà, au temps où on se battait pour Soljenitsyne ou Sakharov, on disait : « Attention, vous allez énerver les Soviétiques. » C’était vrai. Mais ils ont fini par céder et les dissidents par l’emporter. Sans la mobilisation internationale, sans les 130 000 signatures en France de la pétition lancée sur Internet, Sakineh serait déjà morte.

Le gouvernement français vous soutient-il ?
Quand Nicolas Sarkozy dit que « le sort de Sakineh est de la responsabilité de la France », c’est un acte fort. C’est même sans précédent, il me semble, qu’un chef d’Etat d’une grande puissance se prononce ainsi sur le sort d’une condamnée à mort dans un pays étranger. L’humoriste Dieudonné a annoncé qu’il se rendrait aujourd’hui à Téhéran pour défendre cette cause… Cet homme est un antisémite de la pire espèce dont la passion dominante est la haine. Mais s’il peut rester, dans le coeur d’un personnage aussi infâme, une étincelle de bonté, soit…

Propos recueillis par Olivier Beaumont


Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Classés dans :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>