Le Plaidoyer de BHL pour le Kurdistan à l’ONU

SupportKurdistan
« L’opinion publique est en faveur des Kurdes, du côté du Kurdistan. Aussi, il est important de partager ce film, qui montre réellement ce que sont les Peshmergas. C’est le meilleur que je puisse offrir, le mieux que je puisse faire »,déclarait Bernard-Henri Lévy à la chaîne de télévision Kurdistan24, en marge de la projectionde son film-documentaire Peshmerga au siège des Nations unies ce 28 novembre au soir.
« Cet événement prouvera que les Kurdes ont bien d’autres amis que leurs montagnes », a-t-il renchéri, en référence au légendaire et tragique adage kurde*.
A l’initiative commune de la France et de l’Angleterre, plus de 700 personnes ont assisté hier soir à l’entrée symbolique à l’ONU de ces combattants qui furent durant des années en première ligne, le rempart du monde face à l’Etat islamique.

Capture d’écran 2017-11-29 à 11.50.54

Pour l’écrivain et philosophe : « Les ambassadeurs du monde entier et le public new-yorkais ont été témoins du courage et de la résistance kurde ».
Dans son allocution d’introduction, mêlée de « joie et d’amertume« et véritable plaidoyer pour la cause kurde, BHL a rappelé que le film »brosse le portrait d’un grand petit peuple qui a défendu, contre Daech, sa liberté et la nôtre – mais qui, à l’heure de la victoire, au terme d’un siècle de luttes et de souffrances, a eu l’audace de se rêver souverain et qui a payé ce rêve au prix le plus fort : blocus ; attaque et dépeçage de son territoire ; humiliation sans précédent de ses dirigeants dont les représentants, soit dit en passant, ont été empêchés de se trouver, ce soir, comme ils l’auraient souhaité, parmi nous« .
« Vous allez voir un document que j’ai tourné il y a deux ans, avec cinq compagnons d’équipée, sur les mille kilomètres de front où les résistants kurdes se battaient, seuls au sol, contre Daech. Les images que vous allez découvrir montrent le courage, la vaillance et l’abnégation de ces combattantes et combattants qui faisaient l’admiration du monde et qui, il y a un an, ouvrirent les portes de Mossoul aux forces irakiennes avec lesquelles ils combattaient, alors, au coude à coude« , a-t-il poursuivi devant une assistance aussi solennelle qu’impatiente.
« Oui, notre reconnaissance a manqué au peuple kurde. Oui, la juste protection contre l’agression lui a été refusée. »
L’émotion était palpable dans les rangs des amis du Kurdistan, notamment lorsqu’est apparu à l’écran le visage de Maghdid Harki, le jeune Général aux cheveux blancs, décédé sur le front le 16 décembre 2015 et figure mythique de l’armée des peshmergas.
Capture d’écran 2017-12-06 à 12.22.56
L’émotion, toujours, a parcouru la salle, lorsque les séquences du film sont venues rappeler combien les combattants kurdes ont dû oeuvrer pour libérer la ville de Kirkouk de Daech, et combien est douloureuse et tragique pour eux, la façon dont l’Irak et ses milices chiites, viennent de les en « déloger », obligeant la communauté de la cité à fuir, jetée sur les routes d’un nouvel exode.
Et l’auteur de tonner : « On n’arrête pas la longue marche de l’Histoire et la volonté d’émancipation qui, plus forte que tout, ne meurt jamais. La flamme du Kurdistan, que vous allez voir brûler dans ces images, ne s’éteindra pas et, un jour, renversera les montagnes du Kurdistan jusqu’au Tigre.« 
Le parterre d’Ambassadeurs, de journalistes et de curieux de cette salle bondée a ovationné le film. L’espoir d’une issue politique pour le Kurdistan renaît à nouveau, ici, aux Etats-Unis, comme, peut-être, celui qui s’était concrétisé il y a très exactement 70 ans en ce même lieu, quand une assemblée semblable à celle d’aujourd’hui proclamait par 33 voix contre 13 le plan de partage de la Palestine et ainsi la création de l’Etat d’Israël.
Aline Le Bail-Kremer
 
(* »LesKurdes n’ont pour amies que leurs montagnes »)
NouvellePESHMERGA_Levy_Affiche - copie
Photo : BHL et Maghdid Harki, le jeune Général aux cheveux blancs, décédé sur le front face à Daech, le 16 décembre 2015.

Tags : , , ,

Classés dans :, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>