En novembre 2002 : Bernard-Henri Lévy pénètre, au coeur de Karachi, dans le sanctuaire des talibans.

 

PEARL MOSQUEE PHOTO 2Dans le livre de Bernard-Henri Lévy, « Qui a tué Daniel Pearl ? », il y a un chapitre tout à fait impressionnant. C’est celui où l’auteur parvient à entrer, en plein Karachi, dans la madrasa de Binori Town. Je ne sais ce qu’il en est aujourd’hui. Mais ce lieu est, à l’époque, interdit aux étrangers et, en particulier, aux non musulmans. C’est un lieu d’enseignement et de spiritualité mais c’est aussi une véritable base arrière, au coeur de la ville, des groupes Talibans les plus radicaux et les plus proches d’Al Qaida. PEARL PHOTO MOSQUEEAutant dire qu’il n’en existe, alors, pas d’images. Et que ces deux photos, prises par Bernard-Henri Lévy, à l’intérieur même de la mosquée, sont donc extraordinairement rares et précieuses. Elles se trouvent dans un stock de documents et d’archives qu’il compte confier à l’IMEC. Je suis heureuse de pouvoir en donner la primeur aux habitués de Bernard-Henri-Levy.com. A ceux qui voudraient en savoir plus sur ce que montrent ces clichés, sur leur contexte et sur leur sens, je recommande la lecture des pages 343 à 363 de « Qui a tué Daniel Pearl ? « .

Liliane Lazar.

Tags : , , , , , , ,

Classés dans :,

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>