Le Jour et la Nuit, enfin disponible en dvd

BHL DELON 96Ainsi donc, 13 ans après, chacune et chacun peut enfin se faire son idée sur « Le Jour et la Nuit », le fameux film, si controversé, tourné par Bernard-Henri Lévy, au Mexique, en 1996. Il est en effet disponible en DVD, édité par les éditions Arkades, grâce à la volonté de deux jeunes documentaristes Carole Mathieu et Thierry Humbert qui se sont battus pour le ressusciter et y consacrent deux magnifiques bonus. C’est un bel objet que je viens de recevoir par Amazon (mais, pour ceux qui sont en France, il est disponible, depuis cette semaine, dans toutes les FNAC) et qui se décompose en trois volets.
Premièrement le film lui-même, tellement attaqué à sa sortie alors qu’il est intéressant et beau (Alain Delon très juste, Arielle Dombasle très belle et un Xavier Beauvois bouleversant dans son match de boxe victorieux contre Delon).
Secondement, une enquête sur ce qu’on a osé qualifier, sur le moment, de « plus mauvais film de l’histoire du cinéma » mais qui est sûrement sa plus extraordinaire et injuste cabale (il faut voir, notamment, Delon, Beauvois, Karl Zero, le distributeur Stéphane Célérier, le coscénariste Jean-Paul Enthoven, d’autres, défendre le film bec et ongles et dire, tous, que, si c’était à refaire, ils le referaient à l’identique).
Et puis, troisièmement, une interview de Lévy lui-même, filmé en train de revoir son propre film et le documentaire qui lui est consacré: cette troisième « galette » on la trouve donc, elle aussi, dans le coffret et elle est également passionnante (pas un plan, dit Lévy, avec une assurance qui force le respect, il n’y a pas un plan, dans ce film, que je n’assume et tournerais, si c’était à refaire, exactement de la même façon..).
Je connaissais, moi-même, ce film pour l’avoir vu à l’époque, sur les écrans, à Paris, au cinéma La Pagode. Mais je dois dire que c’est avec beaucoup d’émotion que j’ai revu, grâce à cette édition DVD, cette histoire d’écrivain vieillissant, mélange de Romain Gary, d’Ernest Hemingway et de Bernard-Henri Lévy lui-même, qui s’interroge sur la possibilité de se donner une dernière vie, une dernière jeunesse, grâce à la rencontre avec une femme.
Les décors mexicains sont sublimes. L’histoire d’amour est à pleurer. Les scènes dans les montgolfières sont une vraie trouvaille cinématographiques. S’il y a bien un film, aujourd’hui, qui mérite le qualificatif de film-culte, c’est celui-ci. Et, surtout, moi qui connais bien Bernard-Henri Lévy, je sais qu’on l’y trouve tout entier. Vite, à vos PC! Vite le DVD! Et merci à Carole Mathieu et Thierry Humbert d’avoir pris cette courageuse initiative.

Liliane Lazar.

Photo : Bernard-Henri Lévy et Alain Delon, avril 1996, Cuernavaca


Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Classés dans :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>