« La France : la première puissance antitotalitaire du monde », signé BHL

photo bhl ITVBernard-Henri Lévy était invité, il y a quelques jours, à la « Grande Edition » d’I télé, à la veille du déplacement du Président François Hollande au Mali. Le Mali, un guerre juste ? « Ca l’est pleinement,  c’est une guerre contre des coupeurs de têtes, des coupeurs de mains, des gens qui, quand un voleur était pris lui coupaient les doigts ou la main, c’est une guerre de libération d’un peuple qui était sous la férule d’une bande de gangsters fanatiques… » nous répond-il.  Et l’absence de soutien de l’Europe ? « la France est en train de devenir la première puissance antitotalitaire du monde. Quand il y a un combat pour la liberté à mener, un combat contre une dictature Kadhafi, contre les  fascistes islamistes  le Mali, c’est la France qui est en première ligne… Je l’avais dit à l’époque de la Libye et je le redis aujourd’hui, quand je vois les populations en liesse à Bamako, quand je vois les femmes qui pleurent de joie, quand je vois les petites filles qui  enlèvent  leur voile,  en signe de bienvenue au Président Hollande, je suis fier de mon pays. Cela dit, comme je suis aussi européen,  je trouve navrant cette espèce de soutien tiède, de soutien de bout des lèvres  de la communauté européenne, de nos alliés européens, pour quelqu’un qui croit que l’Europe doit se construire. »

« La guerre est terrible, atroce, toujours. J’ai couvert des guerres, j’ai raconté des guerres,  j’ai fait des reportages, mais je la déteste, je pense que c’est la dernière des solution. Mais aujourd’hui, il est évident que l’intervention franco-africaine au Mali, c’est un beau moment dans l’histoire de l’Afrique. »

Laurence Roblin


Tags : , , , , , , , ,

Classés dans :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>