La correspondance de BHL et Michel Houellebecq (Ennemis Publics, Grasset-Flammarion, 2008)

couv ennemis publicsC’est un peu avant la Noël 2008 qu’est né ce projet de livre entre deux  « bad boys » de la littérature française. C’était un jour de déprime pour Michel Houellebecq. Bernard-Henri Lévy, qui le connaît à peine, lui dit, lors d’un diner :  « puisqu’une de vos raisons de votre déprime est qu’il n’y a, comme vous dites, plus personne à qui parler, pourquoi  ne pas s’écrire et publier vos lettres ? » . Contact est pris avec François Samuelson, l’agent des deux, qui sera leur go between et fera ensuite la jonction avec leurs deux éditeurs, Flammarion et Grasset. Le livre sortira en 2008. Le secret aura été bien gardé jusque-là. Très bon accueil du livre, alors. Beau succès critique et commercial. J’ai tout fait scanner, retaper, reproduire. Voici. Pour les archivistes du présent et du futur. Je précise que le livre a connu de nombreuses éditions étrangères, dont ici aux Etats unis.

Liliane Lazar


Tags : , , , , , ,

Classés dans :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>