« Justice for Kurds », lancé en France et aux USA par BHL et Thomas S. Kaplan : le manifeste publié dans le Washington Post et Libération ( Mars 2018)

Capture d’écran 2018-03-07 à 17.25.55

Le Comité Justice For Kurds / Justice pour les Kurdes voit le jour aux Etats-Unis et en France. Ceci est son avis de naissance, conjointement annoncé par un philanthrope américain et un philosophe français.

Ce Comité de droit américain, basé à New York, se donne pour tâche de défendre ce peuple épris de liberté, ami de nos deux pays, qui fut un formidable rempart contre Daech en Irak et en Syrie et qui est entré dans la nuit parce que, le fascislamisme vaincu, nous l’avons abandonné à ses puissants voisins qui ne lui pardonnaient pas son rêve d’indépendance.

Hier, le Kurdistan irakien était sacrifié aux ambitions hégémoniques de l’Iran. Aujourd’hui, les Kurdes de Syrie sont attaqués par l’armée turque et honteusement lâchés, eux aussi, par la communauté des nations sœurs en démocratie.

Cette démission est insupportable.

Il est indigne de rejeter un peuple valeureux dont on n’a plus besoin. D’autant que ce très vieux peuple demeure, dans le Moyen-Orient soumis aux dictatures militaires et religieuses, un peuple libre, ouvert, tolérant, au sein duquel toutes les croyances sont respectées et les femmes et les hommes ont les mêmes droits. Dans les heures sombres que les Kurdes traversent pour avoir cru, après cent ans de lutte et trois ans de guerre victorieuse contre Daech, que l’heure de la liberté avait sonné, le message de JFK sera simple : nous devons honorer notre dette envers eux.

Dans ce monde de bruit et de fureur qui semble rouler à nouveau vers l’abîme, l’objectif de JFK sera de rappeler à tous les amis de la démocratie et de l’honneur, en Amérique, en France et ailleurs, une évidence trop souvent ignorée : l’existence de ce peuple courageux, digne d’estime et incarnant exemplairement les valeurs de l’Islam des Lumières, constitue un facteur de stabilité.

JFK agira en direction des opinions.
JFK interviendra dans les institutions académiques comme dans les media.
JFK contribuera à instaurer des chaînes de solidarité concrète entre la jeunesse kurde et celles des pays démocratiques.
JFK veillera à ce que l’on n’oublie jamais la contribution du peuple kurde à la lutte commune contre la barbarie, non moins que sa nécessaire participation à l’édification, demain, d’un ordre international plus juste et plus sûr.
JFK rappellera inlassablement que la défense du peuple kurde représente, sur les deux rives de l’Atlantique, une ardente et noble obligation.

La première manifestation de JFK aux Etats-Unis a eu lieu le 6 mars 2018 au Congrès des Etats-Unis, lors de la projection du film «Peshmerga», à l’initiative du sénateur Roger Wicker et du congressman Ralph Abraham.

La deuxième manifestation de JFK aux Etats-Unis aura lieu le 13 mars 2018 lors de l’allocution de Thomas S. Kaplan au Newseum de Washington, à l’occasion de la commémoration du 30ème anniversaire du génocide de Halabja organisée par la Représentation en Amérique du gouvernement régional du Kurdistan.

La première manifestation de JFK en France aura lieu au Sénat, le 30 mars 2018, dans le cadre du colloque international «Les Kurdes après leur victoire contre Daech, état des lieux et perspectives» organisé par l’Institut kurde de Paris.

Justice pour les Kurdes ! Justice pour le Kurdistan !

Bernard-Henri Lévy et Thomas S. Kaplan

justiceforkurds.org

Libération

Publication du manifeste de JFK dans le journal Libération, le 10 mars 2018.


Justice for Kurds (JFK), a New York-based not-for-profit group organized under U.S. law, has now been declared active.

JFK is a Franco-American initiative created to defend a loyal friend of the West: the Kurdish people. The co-founders of JFK are a French philosopher, author and filmmaker, and an American investor, environmentalist and advocate for humanist values. Simply put, we do not believe that Justice and Honor regarding the treatment of one’s allies should remain mere words.

An ancient people who constitute a force for stability and exemplify moderate and enlightened Islam, the Kurds today are surrounded by military and religious dictatorships. Despite such tyranny of geography, they have built a free, open and tolerant society in which all faiths co-exist in harmony and where women and men enjoy equal rights. At the same time, the Kurds have proved to be a steadfast rampart against the Islamic State in Iraq and Syria (ISIS). In both countries, the Kurdish fighters shed their blood against ISIS in defense of our common civilization.

With terrorism at bay the West is now leaving them at the mercy of powerful neighbors who will not forgive their dream of independence. A few months ago, the territorial gains that the Kurds had achieved by fighting ISIS in Iraq were seized under Iranian auspices, in the aftermath of a referendum for independence that was approved by over 90% of the Kurdish people. And at this very moment, Syria’s Kurds are under direct attack by the Turkish military.

Because the abandonment and besieging of the Kurds is simply intolerable, and because it is shameful to reject a people who have repeatedly been deemed expendable once they are no longer needed, we have created this organization in order to honor our debt to them.

Justice for Kurds seeks to raise awareness of this courageous people—of its history, culture and aspirations—among friends of freedom in the United States, France and throughout the world. This will ensure that the world never forgets the immense contribution made by the Kurdish people to our joint struggle against barbarity and the need for their future participation in building a more just and secure international order.

The awakening of conscience is our objective. Through public programs, campaigns to increase understanding, and initiatives to build solidarity and friendship between Kurdish youth and rising generations in western democracies, Justice for Kurds intends to make the defense of this people a noble and sustainable cause: A cause for liberty and democracy, here and in the Middle East.

Bernard-Henri Lévy et Thomas S. Kaplan

justiceforkurds.org

WP

Publication du manifeste de JFK, dans le Washington Post, le 8 mars 2018.

 

SupportKurdistan

 


Tags : , ,

Classés dans :,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>