BHL nous le laissait entendre dès hier : non, Sakineh n’est pas libre

RECENTE SAKINEHNon, amis. Sakineh n’a pas été libérée. Vous avez dû l’apprendre, ce matin, par la radio ou par le site de la Règle du Jeu: mais les Iraniens se sont livrés là à une opération de manipulation et d’intoxication diabolique et il n’y a jamais eu, de leur part, l’ombre d’une intention de la libérer. Nous vous donnerons sans doute des détails au fil de la journée. Bernard-Henri Lévy lui-même, avec qui je suis en contact permanent depuis hier soir, nous donnera peut-être un texte où il nous dira – ce sont ses mots – sa « colère » et son « dégoût ». Mais, pour l’instant, l’information claire est, hélas, celle-là : Sakineh est toujours en prison ; son fils Sajjad aussi ; ainsi que leur avocat Houtan Kian. C’est triste. C’est à pleurer. Mais c’est la dure réalité à laquelle, d’ailleurs, Bernard-Henri Lévy nous préparait depuis son Post d’hier soir, 21h15. Je note d’ailleurs qu’il a été le seul à douter puis, dans un communiqué diffusé par l’AFP vers minuit, à ne plus douter du tout et à dénoncer l’abjection de la manip iranienne.

Liliane Lazar


Tags : , , , , , , , ,

Classés dans :

Un commentaire

  • luisa dit :

    le totalitarisme, c est cela: la manipulation et le discours unique. Il faut parler de totalitarisme islamique et non pas de islamo-fascime.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>