BHL – Marianne : l'interview la plus choc de la saison

logo-marianeJe crois que ce sera l’interview la plus choc de la saison. Et c’est dans le prochain Marianne. Bernard-Henri Lévy que l’on accuse parfois (à tort, je pense) d’entretenir un réseau, de fuir la confrontation, etc, est allé à l’hebdomadaire qui lui est le plus hostile pour donner la plus longue, la plus approfondie et la plus choc de ses interviews. L’occasion en est donnée par la publication simultanée, dans 8 jours, en tir groupé, de ses deux prochains livres, Pièces d’identité et De la Guerre en philosophie. Et, à cette occasion donc, il a rencontré trois des journalistes vedettenicolas domenachs de l’hebdomadaire. Il y a là Eric Conan, connu pour ses positions souverainistes (ce qui, dans le code politique français, est synonyme de nationalisme). Alexis Lacroix (proche d’Alain Finkielkraut, lequel n’est un proche de Lévy que pour les naïfs qui voient les choses de trop loin). Et puis Nicolas Domenach, grande plume du journal, proche de l’ancien président de la République Jacques Chirac et chevalier, à l’égal d’un Alain Badiou, de l’antisarkozysme primaire. Il semblerait que l’échange ait été sans concessions, parfois brutal, voire – d’après ce que m’a dit Bernard-Henri Lévy lui-même – au bord de l’insulte. J’ai hâte de lire et de vous le donner à lire. Il sera mis en ligne dès que l’hebdomadaire m’en donnera la permission.
Liliane Lazar.


Tags : , , , , , ,

Classés dans :,

14 commentaires

  • Charles Martine dit :

    Simplement pour redire ma grande admiration pour Monsieur Nicolas Domenach.
    Nous nous sommes croisés en 2006 et 2007 sur des conventions et des meetings politiques, c’est un grand journaliste … il n’y en a plus beaucoup …

    Je lirai cet article
    Cordialement
    Une fidèle amie de Nicolas Sarkozy

  • natah dit :

    après le portrait par Angot dans le Point de demain, voici l’interview de BHL par Marianne et il faut oser leur faire face!
    je renouvelle l’admiration que j’ai pour BHL qui n’hésite pas a se frotter à la fange du journalisme français quitte à recevoir « des insultes » tout ça parce que c est une personnalité atypique, dérangeante par ses points vues qu’il assume. chapeau monsieur le philosophe!

  • albert2 dit :

    je suis belge et je trouve que la plus grande fierté de la culture francaise c est BHL! sans blague!

  • michel dit :

    oui je trouve ca courageux de se frotter à marianne

  • perpen dit :

    on les attend ces 2 bouquins! Enfin! bravo pour l’initiative marianne. j’espère qu’ils ne sont pas allés trop loin avec vous bhl

  • samy dit :

    domenach et Bhl? j’aime les 2 hommes, belle rencontre en perspective, merci pour l’info. à lire!

  • samy dit :

    sortie dans 8 jours des deux ouvrages philosophiques de BHL. ceci constitue une bonne introduction

  • isabelle marchand dit :

    pour ma part, je ne rate pas la sortie du Point de demain (portrait par Angot) ni l’interview dans Marianne.
    j’espère que BHL nous fera le plaisir de nous présenter son oeuvre sur les plateau télé. c’est tjs interessant d assister à la promotion d’un livre par son auteur.

  • SAbFRR dit :

    éternelle fan de BHL, je suis votre actualité sur facebook et suis abonnée à votre fil twitter. merci pour cette interview dans marianne que nous avons hate de découvrir. on en tremblerait d’impatience

  • vincent dit :

    Vite lilane on est pressé!!!

  • Le Bouëtté dit :

    « Évaluer tue. » C’est l’intitulé du grand meeting organisé par le Forum des psys, le 7 février à La Mutualité, à Paris (1).
    Les psychiatres partent en guerre contre la culture de l’évaluation qui, selon eux, « promet la rentabilité et produit la mort ». Principal visé : le monde de l’entreprise « où le monstre de l’évaluation s’est répandu comme une traînée de poudre se transformant en management par le stress », explique le psychanalyste Jacques-Alain Miller, à l’origine de ce meeting de protestation et auquel le trimestriel Le nouvel Âne consacre son dernier numéro. Une culture du tout chiffrable « qui exige de l’homme le zéro défaut et ne fait plus de différence entre l’humain et l’objet ».
    Aux côtés de Jacques-Alain Miller, Bernard-Henri Lévy présidera le forum ouvert à tous. Une façon de montrer qu’intellectuels et psys font cause commune. D’autres têtes d’affiche sont attendues, parmi lesquelles les philosophes Jean-Claude Milner, Cynthia Fleury, Yves Charles Zarka et l’universitaire Roland Gori.

    (1) 24 rue Saint-Victor, Paris 5e, de 10 heures à 19 heures. Inscriptions sur place : 20 euros

  • jeanna dit :

    merci à Le boetté de nous avoir communiqué cette information, je suis entièrement d accord avec ce principe: la psyché etroitement liée à la philosophie, à la sagesse. par ailleurs socrate n etait il pas précurseur de l’incarnation de la pensée avec la maïeutique? à l’epoque, c etait une séance dans la rue, auprès du peuple, l’apprentissage de la sagesse par la méthode, de la méthode pour cheminer vers la conscience..

  • ariane fidelis dit :

    merci pour le portait de christine angot, on a hate de suivre le fil avec l article dans marianne, mais entre nous difficile de vous suivre monsieur lévy, vous allez tellement vite!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>