Bernard-Henri Lévy chez Ruquier

bhl ruquier1h et quart! 75 minutes! Mes amis français me disent que c’est un record. Or c’est le temps que Bernard-Henri Lévy aura passé dans « le » fauteuil de Ruquier,  ce 12 novembre, quatre jours après la sortie en librairie de « La Guerre sans l’aimer« . La twittosphère peut s’enflammer, protester, s’énerver. Elle n’y changera rien. Bernard-Henri Lévy a été très bon. Très. Avec une Natacha Polony et une Audrey Pulvar dont les critiques constructives nous changent des sarcasmes narcissiques de Zemmour et Naulleau. Un Bernard-Henri Lévy en grande forme. Modeste, mais en super forme. Je suis contente.

Liliane Lazar


Tags : , , , , , , , , , ,

Classés dans :,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>