Baruch Spinoza

Baruch Spinoza

Philosophe

Les dates-clefs de Baruch Spinoza.

24 novembre 1632 : Baruch Spinoza naît à Amsterdam dans une famille juive d’origine portugaise. Son prénom qu’il latinise en Benedictus signifie ‘béni ‘ en hébreu. A cette époque, la communauté juive portugaise à Amsterdam est essentiellement composée de Marranes c’est à dire de juifs de la péninsule Ibérique convertis au christianisme, mais ayant maintenu une certaine pratique du judaïsme.
1638 : mort de sa mère Hanna.
1638-1644 : Spinoza fréquente l’école juive élémentaire, le Talmud Torah, de sa communauté acquérant ainsi une bonne maîtrise de l’hébreu et de la culture rabbinique.
1649 : mort de son frère aîné Isaac. Baruch abandonne ses études dans le cycle supérieur de Talmud Torah pour aider son père dans son affaire d’import-export de fruits secs de l’Algarve.
1654 : L’éducation du Spinoza prend un tour ‘profane’, et aux yeux des rabbins ‘inquiétant’. Il prête une oreille attentive à toutes les opinions théologiques libérales et aux plus récentes ‘évolutions en matière de philosophie et de sciences’, entre en contact avec diverses sectes chrétiennes, les quakers et les mennonites ou les collegiants, cherche un guide laïc qui lui enseigne le latin.
A la Mort de son père en 1654, Baruch Spinoza reprend l’entreprise familiale avec son frère Gabriel.
27 juillet 1656 : Baruch Spinoza est frappé par un herem, terme que l’on peut traduire par excommunication de la communauté juive. Il gagne sa vie en taillant des lentilles optiques pour lunette microscopes, où il acquiert une certaine notoriété.
1660-1663 : Il s’installe à Rijndsburg, centre intellectuel des collegiants. Il reçoit la visite d’Henry Oldenburg, secrétaire de la Royal Society avec lequel il établit une longue correspondance.
1663 : Il quitte Rijnsburg pour Voorburg. Il commence à enseigner à un élève nommé Casearius la doctrine de Descartes. De ces cours, il tire Les principes de la philosophie de Descartes.
1670 : Il quitte Voorburg pour vivre à La Haye. Publication de Traité Théologico-Politique.
1677 : Publication d’ Ethique et Traité politique.
21 février 1677 : Décès à La Haye.

Les oeuvres-clefs de Baruch Spinoza

Court Traité de Dieu, de l’homme et de la béatitude (paru vers 1660, découvert en 1852).
Principes de la philosophie de Descartes (1663) Pensées métaphysiques (1663) Traité Théologico-Politique (1670) Traité de la réforme de l’entendement (1677) Ethique (1677) Traité Politique (1677) Abrégé de grammaire hébraïque (1677) Lettres (75 publiées en 1677, 88 découvertes à ce jour)

Bernard-Henri Lévy et Spinoza

Une des sources principales de la pensée de Bernard-Henri Lévy.

Citations de Bernard-Henri Lévy sur Baruch Spinoza

« Là aussi, un écrivain admirable. Là aussi, une métaphysique qui jaillit du cœur même de la langue. Et là aussi, une conceptualité puissante qui permet de rééclairer les questions les plus difficiles, ou apparemment les plus insolubles, de la modernité politico-religieuse. Qu’est-ce qu’un prophète? Un apôtre? Une pierre sainte? Le sacré? D’où vient le fanatisme? Qu’est-ce qu’ une loi? Qu’est-ce qui la fonde? Comment les hommes font-ils leur salut? Pourquoi les superstitions? Et comment s’en déprendre? Je suis venu à Spinoza, jadis, dans un tout autre contexte. J’y suis venu à travers les remarques laconiques d’Althusser. Puis celles de Jacques Lacan (un autre, qui soi-dit en passant, n’a pas fini, comme vous dites, de « répondre à mes interrogations actuelles », jusques et y compris sur le terrain politique). J’y suis venu à travers le commentaire ‘structural-génétique’ (le lit-on encore ?) de Martial Gueroult et bien sûr, quoiqu’avec des réserves, à travers la lecture bergsonisée ou vitaliste de Gilles Deleuze. »
(Récidives)


Tags : , ,

Classés dans :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>