Appel pour le "respect" du génocide arménien

appel_armenie-490x280Après l’adoption par l’Assemblée nationale d’une loi pénalisant le négationnisme du génocide des Arméniens et les critiques de la Turquie, Charles Aznavour, Robert Guédiguian, Serge Klarsfeld, Bernard-Henri Lévy, Michel Onfray et Erol Özkoray signent cet appel pour convaincre les politiques d’engager le Sénat à ratifier ce texte.

Comme l’a écrit Elie Wiesel, “tolérer le négationnisme, c’est tuer une seconde fois les victimes”. Aussi convient-il de saluer le vote de l’Assemblée nationale du 22 décembre 2011, qui s’est prononcée en faveur de la transposition de la décision-cadre de l’Europe contre le racisme, la discrimination et le négationnisme.

Contrairement aux lieux communs qui ont circulé à la faveur de la discussion publique autour de ce texte, ce dernier ne constitue pas une loi mémorielle, l’Histoire ayant déjà été écrite par les historiens. Ce document relève du droit. En donnant suite à cette directive européenne, les députés ont accordé aux garants de la mémoire des victimes de “tous les génocides reconnus par la loi” (Shoah, génocide des Arméniens), la possibilité juridique de les défendre contre les formes les plus “outrancières” du déni.

Est notamment visé le négationnisme d’État dont les autorités turques successives organisent la promotion jusque sur le territoire de la République française. Ainsi les élus sont-ils restés dans leur fonction qui consiste à préserver la dignité humaine, première phase du préambule de la Déclaration universelle des droits de l’homme, et à légiférer pour prévenir tout risque de trouble à l’ordre public.

Pour qu’enfin ce texte prenne force de loi, nous encourageons le président de la République, le gouvernement ainsi que les principaux partis, de gauche comme de droite, qui ont soutenu l’adoption de cette loi à confirmer leur geste en permettant sa ratification par le Sénat dans la législature actuelle.

Appel à manifester avec les Arméniens de France, aujourd’hui, lundi 23 janvier, à 14h devant le Sénat.

La Rédaction de la Règle du Jeu.


Photo de gauche à droite : Bernard-Henri Lévy, Charles Aznavour, Erol Ozkoray, Serge Klarsfeld, Robert Guédiguian et Michel Onfray.


Tags : , , , , , , , , , , , , ,

Classés dans :

6 commentaires

  • Matthias Sauvergeat dit :

    Nous ne pouvons pas demander non plus aux turcs d’aujourd’hui de se flageller pour les actes de leurs ancêtres.

    Ceci dit 1 million et demi de morts civils il faut le reconnaître c’est même vitale pour l’avenir et le bien de la Turquie.

    Le tout du problème est de savoir comment ils doivent aborder le sujet avec leurs voisins arméniens et même avec l’union européenne (d’un point de vue gouvernemental : la société civile avance plus vite en général)…

  • Matthias Sauvergeat dit :

    Pour les dommages et intérêts (en « équivalent cadavres » pourrait on dire) pour les crimes antisémites (ou entre sémites ?), juifs, chrétiens et musulmans s’adresser au Rwandais.

    La guerre mondiale de 39-45 aura au moins permis aux peuples colonisés ensuite de pouvoir se libérer de l’ancienne domination européenne (et l’Afrique est le continent qui a le plus bénéficié de cette décolonisation).

    Dans toutes ces histoires de génocides il y a toujours des questions de créanciers et débiteurs (par ex : les 100 000 morts algériens de la guerre d’Algérie compensent les 100 000 morts de la Commune, les assassinats islamistes des années 90 les 20 000 français tués pendant la guerre d’indépendance algérienne,etc, etc)…

  • Serop dit :

    Un grand Bravo pour votre engagement !

  • Jamie dit :

    Méfions nous des chiffres qui, lorsqu’il s’agit de génocide, sont toujours faux et très loin des réalités…

  • Matthieu K. dit :

    Merci !!!

  • Matthias Sauvergeat dit :

    Disons que ceux sont les européens juifs qui ont payé le plus lourd tribut pour les fautes de l’Europe coloniale et esclavagiste.

    En terme théologique on pourrait dire que c’est l’humanité 2000 ans plus tard qui paie sa croyance en Jésus christ, fils assassiné de Dieu (avec tous les génocide du 20ème siècle à commencé par (après celui de la Commune de Paris (par Adolphe Thiers) le génocide arménien (chrétien orthodoxes) par les turcs musulmans jusqu’à la Bosnie et le Kosovo (musulmans) par les serbes (chrétiens orthodoxes) … et le Rwanda et les khmers et le Timor oriental.

    Terriblement difficile à exprimer, en effet : il faudrait faire une histoire des génocides d’un point de vue théologique (Jésus Christ est vengé : ouf !)…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>