Appel de 500 personnalités pour «défendre la démocratie» pendant le coronavirus (Le Journal de Montréal)

democracy_750

Plus de 500 personnalités et organisations du monde entier mettent en garde contre la «menace» incarnée par «certains gouvernements» durant la crise sanitaire liée au coronavirus qui pourrait compromettre la démocratie, dans une lettre ouverte publiée jeudi.

La Nobel de littérature 2015 Svetlana Alexievitch, l’écrivain français Bernard-Henri Lévy, l’acteur américain Richard Gere, le Nobel de la paix 1983 et ex-président polonais Lech Walesa ou encore l’ancienne chef de la diplomatie américaine Madeleine Albright figurent parmi les signataires de cette lettre, rédigée à l’initiative de l’Institut international pour la démocratie et l’assistance électorale (IDEA) à Stockholm.

Sans citer nommément de pays, ils y dénoncent «les régimes autoritaires (qui) profitent de cette crise (…) pour faire taire les critiques et resserrer leur emprise politique».

«La démocratie est en danger (…). La liberté, la santé et la dignité des personnes sont en jeu partout dans le monde», affirment-ils.

Pour le secrétaire général de l’IDEA, Kevin Casas-Zamora, interrogé par l’AFP, «tout comme la pandémie a déjà des conséquences économiques et sociales importantes, il est très probable qu’elle ait déjà des conséquences politiques très profondes».

Le responsable vise notamment les Philippines et les pouvoirs d’urgence du président Rodrigo Duterte, le Salvador et son recours à des centres de détention, et la Hongrie où les pouvoirs d’urgence invoqués par le gouvernement n’avaient jusqu’à mi-juin pas de date d’expiration.

Pour Kevin Casas-Zamora, si les pouvoirs d’urgence sont une «partie légitime de l’arsenal» des gouvernements démocratiques pour faire face à des circonstances exceptionnelles, leur exercice doit rester «proportionnel à l’urgence».

«Un citoyen craintif tolère (ces mesures drastiques) et s’habitue à un espace plus restreint dans l’exercice de ses droits fondamentaux», plaide-t-il également.

Quant à l’instauration de mesures strictes comme le confinement et la privation de certaines libertés, le secrétaire général estime qu’il est encore difficile d’évaluer exactement quelle stratégie aurait été la plus efficace.

«Il y a plus de chances de trouver (le) juste équilibre si vous êtes capable d’expérimenter, de corriger et d’ajuster vos politiques publiques», selon lui.

Avec AFP.

https://www.journaldemontreal.com/2020/06/25/appel-de-500-personnalites-pour-defendre-la-democratie-pendant-le-coronavirus

 

L’appel orginal : https://www.idea.int/news-media/multimedia-reports/call-defend-democracy


Classés dans :, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>