Affaire Farouk Hosni – Bernard-Henri Lévy : Renaud Revel prend position.

renaud revelLe dernier (et juste) combat de BHL
le 10 septembre 2009 par Renaud Revel,

Les arcanes opaques de la realpolitik, la montée des pays émergents, les intérêts bien compris de la France et d’un pays comme l’Egypte, le caractère byzantin d’une élection où tout se joue dans la coulisse, les petites combines, les manœuvres de l’Elysée où Henri Guaino, conseiller du prince, suit l’affaire du mauvais côté et joue une mauvaise partition, vont-ils entraîner l’Unesco dans un épisode indigne? Pour la première fois depuis dix ans, l’organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture, qui siège à Paris, doit élire un nouveau directeur, qui succédera au Japonais Koïchiro Matsuura. Le scrutin s’ouvre le 17 septembre. Et celui-ci se prépare dans un climat tordu et malsain. En cause, en effet, la nomination probable du ministre égyptien de la Culture, Farouk Hosni, dont le parcours et la personnalité sont entachés de déclarations antisémites et de soupçons de corruption.
Cette personnalité contestée et contestable n’a jamais rien trouvé à redire au régime autoritaire d’un pouvoir égyptien qui pratique la censure, embastille les journalistes qui dérangent et fait la chasse aux blogueurs, les nouvelles bêtes noires du pouvoir en place au Caire. C’est ainsi que Farouk Hosni, (71 ans), s’est notamment distingué en déclarant devant le Parlement qu’il se ferait une joie de «brûler tous les livres israéliens» s’il y en avait dans son pays. En fait, l’homme n’en est pas à son coup d’essai. En Israël, le quotidien Haaretz rappelle qu’il a interdit la présentation au festi-val de cinéma du Caire du film israélien plébiscité d’Eran Kolirins, la Visite de la fanfare. Le Centre Wiesenthal tient l’homme pour un «antisémite», qui a «personnellement» invité l’islamo-communiste négationniste Roger Garaudy à venir mettre en doute la Shoah à la télé égyptienne, il y a sept ans, et aurait bloqué l’ouverture d’un musée juif au Caire.
Etonnant, calamiteux, pour un homme, (photo) qui brigue la direction d’un organisme international dont la mission est de promouvoir le dialogue interculturel…Ses derniers propos antisémites remontent au 10 mai, et ils ont juste suscité une protestation d’Israël et un début de controverse dans la presse de la région. Silence ailleurs et motus à Paris, où Nicolas Sarkozy, soucieux de caresser l’Egypte dans le sens du poil, à l’approche de la mise en œuvre de son vaste projet d’Union pour la méditer-ranée, ne tient pas à critiquer le candidat de Moubarak.

Si je vous raconte tout cela, c’est parce qu’il y à Paris un homme qui se démène comme un beau diable afin de médiatiser cette affaire, que seuls quelques journaux, dont Le Point et l’Express, (brièvement), ont évoqué: Bernard-Henri Lévy. C’est son combat du moment. Intarissablement depuis des semaines, il parcourt Paris, bouscule les responsables politiques, poussent les portes, harcèle l’Elysée, secoue le cocotier et tire les sonnettes. J’ai appris au fil des ans à découvrir BHL, bien au delà de certains clichés racornis. L’homme est entier, fidèle et d’une très grande fiabilité, dans les promesses qu’il vous fait et les explications qu’il vous donne: ce qui se fait rare de nos jours.

Mais ce qui me subjugue le plus souvent chez BHL, c’est cette capacité à faire bien souvent jaillir l’évidence comme une étincelle, par frottement des idées et des images. Patience des arguments indéfiniment répétés, acharnement à vouloir vous faire entrevoir la vérité, oui, il y a chez cet intellectuel attachant, infiniment drôle à ses heures, une pugnacité qui surprend toujours: BHL ne lâche rien. Et ce combat difficile qu’il a entamé au nom de la liberté d’expression, de la tolérance et de l’indépendance de cette institution qu’est l’Unesco, méritait d’être modestement salué ici. Penchez-vous donc sur cette affaire, allez vous informer plus avant sur la Toile, visiter le blog de BHL, car cette affaire qui vire au scandale mérite bien plus d’échos qu’elle n’en a aujourd’hui.

Renaud Revel.


Tags : , , , , , , , , ,

Classés dans :

12 commentaires

  • Diane Babayan dit :

    Je suis à 100% d’accord avec vos propos concernant BHL et son combat constant contre l’injustice, le mensonge, les extremistes de toutes sortes et la liste et longue. Je dois dire que depuis des années, je le suis dans ses combats et j’admire son courage et sa sincérité.

    Merci pour votre article

    Diane Babayan

  • AFRIQUE MÉPRISÉE ET IGNORÉE

    Par Olympe BHÊLY-QUENUM.*

    La candidature d’un Africain à la direction générale de l’Unesco jette un éclairage assez cru sur nombre des ambiguïtés de la politique de la France en Afrique qui ne se limite pas à FrançAfrique ; il y a aussi la pleutrerie de l’UA (Union africaine) à ne pas savoir résister aux pressions des émirats . Pour aller à l’essentiel, je me réfère à la réaction conjuguée du prix Nobel de la Paix, Elie Wiesel et du philosophe Bernard-Henri Lévy quand ils ont su que Monsieur Farouk Hosni était candidat au poste de directeur général de l’Unesco ; j’y ajouterais la riposte de Claude Lanzmann et de Bernard-Henri Lévy diffusée par Internet sous le titre de : « Unesco : des intellectuels accusent Paris d’œuvrer à l’élection d’Hosni. »

    Pour avoir, petit fonctionnaire, passé vingt ans de ma vie à l’Unesco (OPI, Office of public information), où j’avais assisté à toutes les luttes de l’Organisation en faveur de la paix entre les nations, les ripostes d’Elie Wiesel, Bernard-Henri Lévy et du cinéaste Claude Lanzmann au seul nom du ministre Farouk Hosni me paraissent légitimement appropriées ; écrivain africain, fils d’une Grande Prêtresse vodún, catholique, Franc-Maçon (Grande Loge Unie d’Angleterre) si j’approuve Monsieur Hosni parlant de « l’oppression à laquelle Israël soumet le peuple palestinien », je n’oublie jamais ma profonde indignation quand j’ai eu lu qu’il brûlerait lui-même les livres israéliens qui se seraient clandestinement glissés dans la Bibliothèque d’Alexandrie ; je m’étais demandé ce qu’auraient été les réactions du président Senghor et de Gabriel d’Arboussier qui m’avaient beaucoup parlé de cette Bibliothèque en m’encourageant à aller la visiter.

    Être directeur général de l’Unesco fait de celui ou de celle qui le devient une puissante personnalité ; j’ai été témoin des pouvoirs et des combats du très regretté René Maheu, qui, dans le contexte d’un problème politique, m’invita à déjeuner avec lui ! Si le DG n’est pas psychologiquement équilibré, s’il est raciste, ou xénophobe, anti-arabe, anti-juif, anti-nègre, etc., si des séquelles de racisme stagnent dans ses profondeurs, il sera dangereux, nuisible à l’Unesco ; que ferait la communauté internationale du directeur général d’une organisation du système des Nations unies qui porterait atteinte à un ouvrage de la Bibliothèque d’Alexandrie parce que son auteur est juif ? Que ferait un tel homme quand des Juifs lambdas très compétents seraient candidat à des postes à l’Unesco ?

    L’autre problème que je voudrais esquisser affère à la position de la France, pays hôte qui, en principe, ne devrait pas…ne doit pas interférer dans ce problème de candidature; au lieu d’ouvrir un débat sur les compétences à administrer l’Unesco, je citerais le message reçu hier :

    «Cher Olympe,
    « Voici la réaction de Mme Bernice Dubois une Franco-américaine souvent à l’ONU qui m’a écrit après la lecture de l’interview de Monsieur Tidjani Serpos parue dans Afrique Education :
    « A mon avis, il est effectivement le meilleur des candidats mais comment [….] en convaincre le Quai d’Orsay ? »

    Le Quai d’Orsay ? Pourquoi pas, d’abord, l’Elysée ? Claude Lanzmann et Bernard-Henri Lévy ont montré où gît le lièvre en écrivant: « Henri Guaino, plume présidentielle aujourd’hui, universelle demain. » .On sait ce que je pense de lui à propos du discours du président Sarkozy à Dakar et de sa propre récidive parue dans Le Monde ; le problème de clarification que globalement les intellectuels africains francophones doivent obliger les chefs d’Etat africains à poser au président de la République française est de savoir si l’Afrique ne l’intéresse que pour la FrançAfrique, la Francophonie, son soutien aux amis hommes d’affaires qui prennent en otage la privatisation de certaines sociétés africaines , empêchant ainsi des Africains qui en aient les moyens d’y investir aussi..

    Laisser entendre que pays hôte, la France ne prendrait position pour aucun des candidats au poste de directeur général de l’Unesco, l’article de Nathalie Nougayrède dans Le Monde prouve qu’il s’agit de l’hypocrisie ; hypocrisie d’Etat come on dit secret d’Etat ; c’est aussi afficher son mépris pour l’Afrique dont Nouréini Tidjani-Serpos, Béninois, est un candidat hautement compétent ; je comprends fort bien qu’ayant d’autres chats à fouetter, à Stockholm, « les Européens qui peinent à s’entendre sur un candidat commun » aient superbement ignoré l’Africain qui, depuis longtemps au service de l’Unesco, vit au quotidien la vie de cette organisation : élu directeur général, il ne serait pas un DG à qui des fonctionnaires hâtivement promus apprendraient à connaître cette Organisation.
    Je le soutiens moins parce qu’il est Africain ou Beninois que, bien avant sa nomination comme assistant du regretté Léon Boissier Palun, ambassadeur du Bénin près l’Unesco, Nouréini Tidjani-Serpos avait traduit Sixteen Great poems of Ifa , de l’anglais et du yoruba en français ; quand il m’a montré son travail et que je l’ai interrogé sur son objectif , il a souri et répondu : « Doyen, tu connais ce livre et son auteur, moi, j’y ai consacré des années parce que je désire que les francophones aussi puissent apprécier ce diamant à mille facettes de l’Afrique des profondeurs ».
    Cette réponse d’un homme de culture j’y ai pensé quand il avait fait acte de candidature; je le soutiens sans ambages et ma prise de position m’a valu des messages auxquels je ne m’attendais pas ; pour en finir, en voici trois déjà connus des internautes :

    D’un correspondant anonyme: « היה , HYH , oui, être ou devenir ? Qu’ADONAÎ soit avec vous et votre candidat, oui cher Monsieur O B-Q , il y a des Béninois qui sont juifs
    matrilinéairement, merci de l’avoir dit et nous sommes très fiers de l’être… »

    «…les Juifs du Bénin sont pour la plupart métis de mères juives, de pères béninois chrétiens, musulmans ou athée ; vous, vous êtes fils de vodúnsi, moi, juif, je suis un petit-fils de Prêtre du dieu de la Foudre !»

    Et l’humour pince sans rire de ce père de famille de 65 ans :
    «…si l’élection du Professeur Tidjani Serpos ne devait pas être faite selon les normes de l’UNESCO, mon ami Abdelhasif, juif de père marocain, nous persuaderions tous les Juifs et Musulmans de voter pour le candidat de votre pays… Inch Allah ? Il le voudra. »

    Olympe BHÊLY-QUENUM.

    Ancien directeur-rédacteur en chef de La vie africaine ; fondateur du bilingue Afrique actuelle, tous disparus, faute de moyens financiers.
    Il m’est nécessaire de préciser au sujet de mon intervention dans ce problème : il y a des juifs et des musulmans dans ma famille: une de mes petites-filles est musulmane, trois de mes arrière-petits-enfants, arabes de nationalité française, parlent anglais, arabe et français; mes cousins juifs n’entendant pas le français, et moi, pas l’hébreu, c’est en anglais que nous avions parlé quand ils étaient venus à Paris, en 1984.

    Très cordialement.

    Olympe BHÊLY-QUENUM

  • Merci Bernard Henry Levy pour ce combat
    Natania ETIENNE

  • kling dit :

    cher Renaud Revel…….vous avez la plume aiguisé, (comme je suppose REVEL qui devait être votre père)…..je pensequ’en FRance les problèmessont « monstres », nous serons bientôt unpays sopus-développé, alors, servez-vous de vos idées, pour faire comprendre à notre gouvernement, que la
    France va exploser de misères….BHL……est bien gentil, il a parfois de l’humour…..mais lui aussi
    devrait se pencher sur notre pays……vs n’avez pas de com’s, vos ètes trop intelectuel pour le
    commun, on ne comprend pas tout…..vs ètes loin du peuple dontla culture est « moyenne »
    soyez simple……merci

  • G. dit :

    Je ne suis pas d’accord avec BHL sur de nombreuses choses, mais voilà un combat juste s’il en est ! Ce candidat est absurde et l’Unesco est tombé bas, mais de toute façon, après la faillite de l’ONU à Durban, celle de l’Unesco semble assez logique. Pour un républicain de gauche, ce XXIe siècle est désespérant. Tenez bon M. Lévy, sur de pareils combats vous pouvez être majoritaire en France, seulement, cette campagne ne reçoit pas le relais voulu. Qu’attendent les chefs d’état pour intervenir contre cet abjet brûleur de livres antisémite ?

  • Fleury dit :

    Petit détail, je suis catholique. A force de lire des livres d’histoire. Moi qui ne suis pas une intellectuelle j’ai compris certaines choses. Les juifs ont été persécutés pendant des millénaires, puis il y a eu la shoa, le sommet de l’horreur pour nous tous. A la libération des militaires Français se sont inspirés des méthodes nazis. Exportant l’horreur. Dien Bien Phu, nos militaires prennent une claque. Alors ils foncent en Algérie. Là en Algérie, c’est pas des asiatiques, mais des pauvres gardien de chèvres. Alors trop facile de raser les villages et pratiquer la shoa par balle (vous savez, ce système qu’on inventé les nazis dans les pays de l’Est pour détruire les gethos juifs, creuser des fosses et leur tirer une balle dans la nuque) Cette poignée de militaires, qui sont des sacrés fachistes en fait, sont responsables de tortures et actes inhumains. Et puis la guerre d’Algérie finit quand même parce que dans le continent une poignée d’intellectuels en ont eu marre et ont denoncé ces actes. Alors le gouvernement Français toujours à l’affut de gagner un peu de sous avec ses commandos si bien entrainés, ces petits nazis finalement, qu’à-t-il fait. Il a envoyé le Général Aussaresse, entrainer les torcionnaires à l’étranger. Il a un salaire il faut que ça rapporte. Et on l’envoie en Amérique Latine enseigner la torture !!! Avec l’argent de nos impots. Alors moi je dis. Stop à l’envoie de nos militaires, de nos armes et de nos gazes. Arretons d’être les complices de toutes ces guerres. Gardons nos armes et exportons des livres par pitié. Catholiques, juifs, musulmans, demandons à nos pays d’arreter. Nous n’avons pas le même dieu mais nos enfants ont le même sang dans les veines !!!! Et les larmes des mères ont le même goût amer.

  • Une vraie bataille pour la culture. Bravo Bernard Henry Levy.

  • vivi licht dit :

    vivi licht
    yehuda licht diamentaire
    anthony licht manager au botzwana

  • chance dit :

    et le Ministère de la Culture dans tout ça!?

    —-
    Do Not Stone Her Alone
    Dr. Hala Mustafa, the chief in editor of “Democracy” magazine is facing an investigation in the journalists syndication and this is just the start ; what did Dr. Hala do ??

    She hosted the Israeli ambassador in Cairo Shalom Cohen in some lecture in Al Ahram center for political and strategic studies.

    According to the laws of the syndication , she did something wrong as the laws of the journalists syndication are clear : No normalization with Israel , No Israeli officials in the Egyptian newspapers HQs.

    But was she the first Egyptian journalist to do such huge sin ?? Was she the first Al Ahram journalist to do host Israeli officials in the Al Ahram building ??

    I do not think so , Dr. Abdel Manam Said who has headed Al Ahram recently is from the most famous pro-normalization with Israel and from the Copenhagen group with late Lotfy El-Kholly.

    Al Ahram administration says the Ambassador came to the building without its permission despite the fact I believe to host such heavy guest Dr.Mustafa knows that she should take the permission from several parties including the ministry of foreign Affairs and the ministry of national security.

    I do not know why I feel what is happening with her now has to do with what happened with her in NDP last year , may be the NDP hawks waited for her to make such a mistake so she would in a weaker position.

    Hala knows what she is facing and she is threatening to reveal all the names of journalists in Al Ahram who deal and host Israeli officials in the state owned newspaper building !!

    By the way there is a strange rumor for the first I read online in a Syrian website that Israel wants to buy Al Ahram !!! Not in the theoretical meaning but the real meaning !!I do not know from where they got this rumor , Israel is not crazy that much to think in this way.

  • lakhdar dit :

    Mr BHL. Je ne sais pas si vous êtes un lèche-cu ou un ignard, car je ne comprends pas votre animosité conte cet égyptien. S’il a désidé de bruler des livres écrit en hébreu, ce qui vous a poussé à prendre une position ambigu.
    Es ce que pour vous un juif brulé, gazé, mutilé, vaut moins qu’un livre?
    Alors pourquoi vous ne comdamné pas les français et les allemands qui ont participés à l’aulocoste, vous mangé leur pain, vous respiré leur air etc…
    Alors Mr l’ariviste, quand vous condamnerez les français et les allemands aussi fermement que vous condamné FAROUK HOSNI, alors je croirais en votre intégrité. Salut

  • wab dit :

    oui evident que bhl doit toujours avoir raison quand il tire sur ceux supposés être la bête mais alors la bulgare aussi porte en elle du rouge condamnée par bhl et bien sur qui a changé heureusement ..l’egyptien vous ne l’acceptez pas pour une raison ; un arabe à la tête de l’unesco quel avenir pour…enfin ..m revel sortez de votre bulle et ayre le courage d’aller derrière les ombres….

Répondre à wab Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>