3 raisons pour lesquelles il faut aller voir le dernier film de BHL (Atlantico, le 7 juin 2012)

AtlanticoUn serment lie. Celui de Tobrouk est surement pour Bernard-Henri Lévy l’un des serments de sa vie. Les détracteurs de BHL peuvent dire ce qu’il veulent, sa volonté de sauver la Libye du tyran Kadhafi compense tout ce qu’on peut dire sur l’éternel philosophe à la chemise blanche. Alors imaginez la fierté de croire en cet homme.

Le pitsch du film est simple : Bernard-Henri Lévy a réalisé un film sur la guerre en Libye vue de l’intérieur, sur le terrain et dans les capitales du monde, par ceux qui l’ont faite – Libyens, Français et autres. Après trente ans de combats sur différents théâtres de conflit de la planète, un homme, Bernard-Henri Lévy, nous conduit, ici, et nous emmène avec lui, sur les traces de Malraux, d’Hemingway, des Français libres de la deuxième DB du Général Leclerc, mais aussi de lui-même. Six mois d’une dramaturgie exceptionnelle, six mois d’une guerre de libération aboutissant à la chute de l’une des plus longues, des plus implacables, dictatures modernes. Une guerre qui a un début, mais peut-être pas de fin.

Pourquoi aller voir ce film ? Pour au moins trois raisons :

1- La liberté appartient aux hommes. Toute la question du droit d’ingérence est là. Si un pays ne peut sans condition s’immiscer dans les affaires d’un autre, les hommes entre eux le peuvent. Kadhafi est un tyran. Nous le savions et nous l’avons reçu en connaissance de cause. Son peuple en a eu assez. Il se trouve qu’il manquait l’étincelle, BHL l’a apporté. Les hommes de Tobrouk de Benghazi et d’ailleurs en Libye étaient prêts à en découdre pour leur liberté. Le tyran les a trop opprimés, ils ont commencé par se révolter via Internet, ils ont été entendus et sont allés jusqu’au bout dés qu’ils ont pu. A l’heure d’internet, les libertés s’expriment.

2- La France. La France a été à la tête du combat. Déjà dans son livre sur cette guerre libyenne BHL le racontait. Dans le film, la France a tenu son rang. Celui des Droits de l’Homme. Elle a pris le leadership de toute l’opération. Le film montre à quel point. Sans aucune forme de nuance, en sortant ce film, nous pouvons être fier d’être français. Comme le rappelle Nicolas Sarkozy, c’est la première fois qu’un peuple arabe ne descend pas dans la rue pour dire « mort à Israël, mort aux USA ». Et quelle leçon pour l’avenir !… La France a inversé l’idée des islamistes selon laquelle les pays occidentaux aident les tyrans qui oppriment les peuples.

3- Enfin BHL. Dans les années 30, André Malraux, toujours élégant et l’œil qui pétille, avait remué ciel et terre pour sauver l’Espagne. BHL après différentes épopées notamment à Sarajevo, a fait la même chose pour la Libye. La France, le Royaume Uni, les Etats-Unis, le Sénégal, la Turquie etc… ont été visités par BHL. Sans aucune flagornerie, il est évident que notre philosophe a joué le rôle essentiel. Il a symbolisé l’idée. Cette idée qui fait avancer les Hommes. Il a porté sur lui cette idée de liberté et ces petites sœurs : justice et démocratie. Et je trouve normal qu’il soit au cœur de cette dramaturgie puisqu’il est le lien entre tous pour la libération de la Libye.

Il faudrait peut-être envoyer BHL en Syrie…


Tags : , , , , ,

Classés dans :,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>